Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Dale Weise « à 100 pour cent remis » de sa commotion cérébrale

mercredi 2014-06-18 / 19:14 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Dale Weise « à 100 pour cent remis » de sa commotion cérébrale
Dale Weise « à 100 pour cent remis » de sa commotion cérébrale

MONTRÉAL – Moins d’un mois après avoir subi une commotion cérébrale à la suite d’un coup à la tête – et au lendemain de l’annonce de son nouveau contrat de deux ans, l’attaquant du Canadien de Montréal Dale Weise a affirmé qu’il était « à 100 pour cent remis » de sa commotion lors d’un entretien téléphonique avec la station TSN radio à Montréal mercredi.

« J’étais dans le gymnase ce matin et je me sentais très bien », a-t-il déclaré.

Weise s’était blessé après avoir été frappé durement par le défenseur des Rangers de New York John Moore lors du match no 5 de la finale de l’Est le 27 mai dernier.

Mais il y avait eu controverse à la suite de cet incident puisque Weise avait perdu son casque au moment de l’impact et avait semblé sonné, lui qui avait eu besoin de l’aide de son coéquipier P.K. Subban pour demeurer debout sur ses deux patins, mais il était tout de même revenu au jeu plus tard dans la rencontre.

À la suite du match, l’entraîneur Michel Therrien avait refusé de confirmé ce dont tout le monde se doutait déjà et ce que Bergevin a finalement avoué à son point de presse de fin de saison; Weise avait bel et bien subi une commotion cérébrale.

Mais sur les ondes de TSN radio mercredi, Weise a assuré que tout le monde chez le Canadien avait suivi le protocole de la Ligue nationale sur les commotions à la lettre avant de le renvoyer sur la patinoire pour terminer le match.

« Concernant la chronologie des événements, je suis allé au vestiaire, je suis passé à travers le protocole, j’ai fait tout ce que la LNH demande de faire, a-t-il expliqué. Les docteurs m’ont donné le feu vert, les entraîneurs m’ont donné le feu vert, je me sentais assez bien pour y retourner alors c’est ce que j’ai fait. J’ai obtenu deux ou trois présences, j’ai raté un filet ouvert que je n’aurais jamais dû rater, mais sinon je me sentais très bien.

« Plus tard dans la nuit, je dirais un peu après minuit, c’est là que j’ai commencé à sentir les symptômes et ça s’est un peu empiré lors des jours suivants, mais on a suivi le protocole et je me sentais bien quand je suis revenu au jeu alors il n’y a rien de mieux qu’on aurait pu faire. »

Brière le mentor

Weise, le joueur de soutien de 25 ans obtenu par le Tricolore en retour du défenseur Raphael Diaz le 3 mars dernier, s’est avéré être une des plus belles surprises du Canadien en séries, lui qui a inscrit trois buts – dont deux gagnants – et amassé sept points en 16 rencontres avant de tomber au combat ce printemps.

Et Weise lui-même a dit devoir beaucoup de ses succès à un de ses acolytes de quatrième trio, le vétéran Daniel Brière.

« C’était extraordinaire [de jouer avec lui], Danny a vraiment été bon pour moi, a-t-il mentionné. Avoir la chance de le voir travailler et être avec lui à tous les jours, c’était énorme. Et avoir la chance de l’avoir comme joueur de centre de quatrième trio, je ne pense pas que ça puisse aller mieux que ça. Il est tellement talentueux, il lit vraiment bien le jeu, c’est tellement facile de jouer à ses côtés. À quelques reprises, j’avais l’impression de commettre des revirements et il trouvait toujours un moyen de récupérer la rondelle.

« J’ai été un grand partisan de Daniel Brière toute ma vie, alors c’était super. »

 

La LNH sur Facebook