Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La défaite en Finale de la Coupe Stanley est toujours douloureuse pour les Rangers

lundi 2014-06-16 / 17:53 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


La défaite en Finale de la Coupe Stanley est toujours douloureuse pour les Rangers
La défaite en Finale de la Coupe Stanley est toujours douloureuse pour les Rangers

GREENBURGH, N.Y. – Trois jours plus tard, le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist était toujours l’image même de la dévastation.

« Cette défaite fera mal pendant quelques semaines », a indiqué Lundqvist lundi alors qu’il tirait un trait sur la saison 2013-14, assis devant son casier au complexe d’entraînement du Madison Square Garden.

Lundqvist passera les prochaines semaines à tenter d’accepter que son rêve s’est évanoui vendredi soir au Staples Center, lorsqu’Alec Martinez des Kings de Los Angeles a trompé sa vigilance en deuxième période de prolongation, marquant ainsi le but qui procurait la Coupe Stanley aux Kings, un but que Lundqvist n’oubliera pas de sitôt.

Les Kings ont vaincu les Rangers quatre victoires à une en Finale de la Coupe Stanley. Ils ont remporté trois matchs en prolongation, dont deux en deuxième période de surtemps. Lundqvist sait qu’il va éventuellement passer à autre chose. Il sait qu’il devra bientôt se préparer pour la prochaine campagne. Mais ce moment n’est pas encore arrivé.

Il était évident lundi que la préparation de la saison à venir était loin d’être une priorité dans l’esprit de Lundqvist. Et il n’est pas le seul à penser ainsi.

L’entraîneur des Rangers Alain Vigneault a indiqué que le résultat de la Finale de la Coupe Stanley allait le « hanter », et hanter l’équipe, pendant un certain temps.

« Trois matchs se sont rendus en prolongation, dont deux en deuxième période de prolongation, et nous avons eu plusieurs bonnes chances au cours de ces parties…, a noté Vigneault. Je crois fermement que si nous avions pu mettre la main sur ce cinquième match… Je sais que Los Angeles ne croit pas au momentum, mais je crois que nous possédions un peu de momentum à ce moment. Nous n’avons cependant pas pu en profiter. »

L’ailier des Rangers Rick Nash a mentionné qu’il était « difficile d’encaisser » le fait d’avoir vu la lumière s’éteindre au bout du tunnel.

« Nous avions toujours confiance les uns envers les autres, et nous étions convaincus que nous allions renverser la vapeur à un moment ou à un autre dans la série, que nous allions accomplir ce que nous voulions faire, a affirmé le défenseur Ryan McDonagh. Lorsque la série a pris fin, ce fut un choc. C’est un sentiment assez dévastateur. »

Cette dévastation va durer un certain temps, surtout pour Lundqvist, qui revoit dans son esprit le but gagnant de Martinez en boucle, et qui cherche des réponses afin d’expliquer pourquoi les Rangers ont perdu quatre des cinq parties de la Finale, dont trois en prolongation.

« À un certain moment, il faudra arrêter », a admis Lundqvist.

La douleur est toujours vive, la plaie est encore ouverte, ce qui l’empêche de ne pas y penser pour l’instant.

« C’est toujours comme ça lorsqu’une saison prend fin. On continue à penser à certaines choses et on tente d’apprendre de celles-ci, mais on passe à autre chose après un certain temps, a expliqué Lundqvist. Je crois que ce sera un peu plus long cette année, du moins pour moi, avant de franchir cette étape. »

Lundqvist poursuivra sa réflexion à son domicile de Gothenburg en Suède, où il espère que la présence de sa famille et de ses amis lui permettra de se tourner vers le futur. Il est confiant qu’il y parviendra, à un certain moment.

« Il s’agit d’une bonne première étape de mettre la saison qui vient de se terminer derrière nous et de passer à autre chose, a analysé Lundqvist. J’ai beaucoup apprécié tout ce qui s’est passé cette année. Ce fut une bonne saison. »

Il croit que des jours meilleurs attendent les Rangers, même si beaucoup d’incertitude entoure l’équipe à l’aube de la saison morte.

Huit des 18 patineurs qui étaient en uniforme pour les Rangers en Finale peuvent devenir joueurs autonomes le 1er juillet, dont six seront joueurs autonomes sans compensation. L’équipe devra décider ce qu’elle compte faire avec le centre Brad Richards. Les Rangers vont-ils utiliser un rachat de contrat sans pénalité à son endroit ou le garder?

« Nous comptons sur un noyau que j’aimerais bien garder intact, mais nous devons respecter certaines contraintes, a avoué Vigneault. Il existe des contraintes financières qui entrent en ligne de compte quand vient le temps de prendre des décisions, mais il y a beaucoup de bonnes personnes dans ce vestiaire, des hommes de qualité. J’espère que nous serons en mesure de trouver une façon de garder ce groupe intact. »

Une chose est certaine, Lundqvist sera toujours la vedette de l’équipe, même si les acteurs de soutien devaient changer. Sa prolongation de contrat de sept ans entrera en vigueur la saison prochaine, et il croit que les Rangers se dirigent vers des sommets encore plus hauts.

« Bien souvent, cela commence avec les attentes que nous plaçons en nous, pas seulement les joueurs, mais toute l’organisation, a relaté Lundqvist. Pour passer près et pour se rapprocher de son but, je pense qu’il faut hausser nos attentes pour l’année prochaine. C’est très important de démontrer que l’on veut être au sommet, et il faut se mettre au défi soi-même d’y parvenir.

« Il faut simplement s’assurer de se rendre jusqu’au bout la prochaine fois, »

Car lorsque l’on n’y arrive pas, la dévastation perdure. Lundqvist en est un bel exemple, et il le sera pour un moment.

« Ça nous tue, a conclu Lundqvist, mais il faut se relever et essayer à nouveau. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

 

La LNH sur Facebook