Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les partisans célèbrent la deuxième coupe des Kings en trois ans

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les partisans célèbrent la deuxième coupe des Kings en trois ans
    Les partisans célèbrent la deuxième coupe des Kings en trois ans

    LOS ANGELES - Jonathan Quick ressemblait à un gars qui n’avait pas dormi depuis vendredi soir. Jeff Carter, Drew Doughty et Trevor Lewis portaient encore leur barbe. Le visage de l’entraîneur en chef, Darryl Sutter, était légèrement étiré et il n’a plaisanté que lorsqu’on lui a demandé combien les joueurs des Kings de Los Angeles aimaient jouer ensemble.

    « Ils n’aiment pas beaucoup cela, car ils auraient pu jouer ce soir », a répondu Sutter.

    Le sixième match de la Finale de la Coupe Stanley contre les Rangers de New York aurait pu être disputé ce soir, mais au lieu de cela, la ville a célébré la deuxième Coupe des Kings en trois ans avec un défilé. Les Kings ont eu besoin du plus long parcours de l’histoire de la Ligue dans les séries éliminatoires en disputant 26 matchs. Ils ont mis fin à la saison en remportant le cinquième match, le plus long de leur histoire quand Alec Martinez a inscrit le but qui leur a procuré une victoire de 3-2 avec 5:17 à jouer dans la deuxième période de prolongation.

    « Ce fut un parcours émotif et exténuant, a déclaré le vainqueur du trophée Conn Smythe Justin Williams. On ne peut décrire ce que nous ressentons après avoir tout donné et sortis victorieux. »

    Plus de 300 000 partisans étaient massés dans les rues entourant le Staples Center par une belle journée, deux ans jour pour jour après avoir célébré la première Coupe en 2012. Cette fois-ci, il y avait une sensation qu’il y avait vraiment quelque chose de gros qui était en train de se construire. Les Kings ont les fondations d’une dynastie moderne, car leur équipe restera intacte pour les prochaines années, puisque leurs vedettes et l’éthique de travail de leurs cols bleus resteront ancrées pour toujours dans le paysage sportif local.

    « On commence à être une ville de hockey, a lancé à la foule le capitaine Dustin Brown avant que la chanson « This Is L.A." » de Briggs retentisse et que les confettis se mettent à pleuvoir.

    Luc Robitaille, le président des affaires commerciales et le visage public de la franchise, a affirmé que les Kings avaient renforcé leur lien avec la ville.

    « Le premier défilé avait été spécial, mais celui d’aujourd’hui l’est encore plus, a dit Robitaille. Il semble qu’il est plus gros. Quand on a tourné le dernier coin de rue, c’était incroyable. C’était renversant. C’est très spécial et très spécial pour ces joueurs. Plusieurs gars proviennent de l’Est et ne se rendent pas compte combien ils sont devenus importants dans cette ville parce que L.A. est tellement une grande ville. Vous vous retrouvez dans un événement comme celui-là et on voit tout ce monde, c’est vraiment fantastique. »

    À l’intérieur du Staples Center après le défilé, le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a déclaré : « On a le meilleur ensoleillement de la planète, mais nous avons aussi la meilleure glace. »

    Les applaudissements les plus chaleureux ont été réservés à Sutter et au directeur général Dean Lombardi, qui a commencé à jeter les bases de l’équipe pour qu’elle remporte la Coupe dès son arrivée à Los Angeles en 2006.

    Les Kings ont pris le parcours le plus difficile à chaque fois qu’ils ont remporté la Coupe. En 2012, ils se sont qualifiés de justesse en terminant au huitième rang de l’Association de l’Ouest, et ils sont devenus la première équipe de l’histoire de la LNH à remporter trois matchs no 7, tous sur les patinoires adverses, pour accéder à la Finale 2014. Los Angeles est aussi devenue la quatrième équipe dans l’histoire de la LNH à combler un déficit de 3-0 et remporter la série quand ils ont éliminé les Sharks de San Jose en première ronde, cette année.

    Lombardi a tenté de ne pas être trop émotif dans son discours.

    « Cette franchise est passée à un autre niveau, a-t-il dit. Je me sens comme l’homme le plus chanceux du monde. »

    Lombardi n’aura que quelques décisions administratives à prendre cet été. Le contrat de l’ailier gauche Marian Gaborik, qui empoche 7,5 millions$ par année, est terminé et il pourrait devenir joueur autonome le 1er juillet, tout comme les défenseurs Willie Mitchell et Matt Greene. Gaborik a totalisé 22 points, incluant un sommet de 14 buts dans les dernières séries éliminatoires. Pour sa part, l’ailier gauche Dwight King pourrait devenir joueur autonome avec compensation.

    Mais la grande majorité des joueurs sera de retour.

    « Nous sommes heureux de ce que nous avons accompli, mais nous croyons qu’il nous reste encore beaucoup à faire et que nous avons le potentiel pour devenir une grande équipe pour les prochaines saisons », a déclaré Williams.

    Sutter a mentionné à ses joueurs que le chemin qu’ils avaient pris en 2012 soit prendre les devants 3-0 dans toutes leurs séries, ne se reproduira probablement plus. Il a admis que le parcours difficile de cette année avait été spécial, mais il s’attendait de gagner quand Lombardi lui a téléphoné à la fin de 2011 pour lui offrir le poste d’entraîneur en chef.

    « L’équipe était en 12e place, a rappelé Sutter. On était au milieu de l’hiver, je devais nourrir 800 têtes de bétail, ma famille vivait à quatre heures d’ici et j’étais payé pour faire cela. Vous ne dites pas non parce que quelqu’un t’offre un emploi. Je ne suis pas dans cette position. J’étais dans une position à savoir si je voulais gagner ou non, et si je pensais que nous pouvions gagner. Ce n’est pas si difficile à comprendre. »

    En 2012, les Kings ont dû attendre cinq jours pour participer à leur défilé. Cette année, ils n’ont attendu que deux jours, les joueurs n’ont donc pas eu le temps de faire la tournée avec la Coupe. Lewis a envoyé une photo de la Coupe sur la plage sur son compte Tweeter et plusieurs célébrations devraient suivre dans la communauté South Bay où la plupart des joueurs des Kings vivent. Mardi, ils amèneront la Coupe au Dodger Stadium pour une cérémonie avant le match entre les Dodgers et les Rockies du Colorado.

    D’ici là, les joueurs des Kings se remettront peut-être de leurs célébrations.

    « Il y a eu quelques partys et un peu de détente, a dit Quick en parlant des deux derniers jours. On a mangé des aliments un peu gras. On ne se préoccupera pas de notre alimentation pendant quelques jours. C’est bien, c’est une bonne expérience. »

    Greene a fait savoir qu’il amènera fort probablement la Coupe chez lui au Michigan cet été.

    Mais d’un point de vue hockey, la Coupe pourrait cependant ne pas quitter la Californie du Sud de sitôt.

    « Vous voyez ce bébé, ici?, a déclaré Sutter en touchant à la Coupe. Elle est partie depuis quelques années, mais nous sommes heureux qu’elle soit de retour à la maison. »

     

    La LNH sur Facebook