Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Sources : Brodeur indique que le Canadien « n’est pas sur son radar »

vendredi 2014-06-13 / 22:12 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

LNH.com

Partagez avec vos amis


Sources : Brodeur indique que le Canadien « n’est pas sur son radar »
Sources : Brodeur indique que le Canadien « n’est pas sur son radar »

Le gardien Martin Brodeur a déclaré vendredi qu’il était improbable qu’il s’entende avec l’équipe de sa ville natale, le Canadien de Montréal, lorsqu’il deviendra joueur autonome cet été, selon le Northjersey.com.

« Tout dépendra de la situation de l’équipe », a indiqué Brodeur à Tom Gulitti de The Record. « Il serait difficile pour moi de jouer à Montréal. Je suis devenu si habitué d’évoluer aux États-Unis et dans un autre genre de marché. Encore une fois, je ne sais pas. Nous traverserons le pont lorsque nous serons rendus à la rivière. Mais je dois avouer que le Canadien n’est pas vraiment sur mon radar. »

Il se pourrait aussi que Montréal ne soit pas intéressé. Carey Price est le gardien numéro un du Canadien, et il est secondé par Peter Budaj et Dustin Tokarski, qui a pris la relève de Price en séries éliminatoires après sa blessure.

Brodeur a mentionné qu’il allait tester le marché lorsque son contrat avec les Devils du New Jersey allait prendre fin le 30 juin. Il recherche un rôle plus important, préférablement avec une équipe qui aspire à la Coupe Stanley, après avoir partagé le filet avec Cory Schneider la saison dernière, alors que les Devils ne se sont pas qualifiés pour les séries éliminatoires.

Brodeur a admis que la saison 2014-15 allait « probablement être ma dernière ».

« On ne sait jamais quelle sorte d’énergie je vais ressentir après avoir pris ma décision, mais je ne rechercherai pas un contrat de plus d’un an, c’est certain », a-t-il souligné.

Brodeur, qui a eu 42 ans le 6 mai, a signé un contrat de deux ans avec le New Jersey en 2012 après avoir brièvement testé le marché des joueurs autonomes. Il a conservé une fiche de 19-14-6 cette saison avec une moyenne de buts alloués de 2,51 et un pourcentage d’arrêts de ,901. Ses 688 victoires en saison régulière et ses 124 blanchissages représentent des records de la LNH.

Encore une fois, il n’a pas complètement écarté un retour avec les Devils.

« Ça ne veut pas dire que je ne me retrouverai pas au New Jersey, mais je vais regarder ailleurs, comme je l’ai fait il y a deux ans », a-t-il expliqué au blog Fire & Ice. « Mais en ce moment, les circonstances sont bien différentes avec la présence de [Cory], alors nous verrons. »

Brodeur a ajouté qu’il s’attendait à occuper un rôle dans la direction des Devils dans le futur. Le directeur général du New Jersey Lou Lamoriello n’a pas émis de commentaire sur le statut de Brodeur.

« Cette organisation signifie tout pour moi, a affirmé Brodeur. Je ne me sens pas poussé vers la porte. Je me suis senti apprécié de toutes les manières possibles, que ce soit pour mes performances sur la glace et pour mon leadership, et aussi par les partisans. C’est quelque chose qui ne pourra jamais m’être enlevé. Cependant, en tant que compétiteur, je veux jouer. Nous voulons tous jouer le plus souvent possible. »

 

La LNH sur Facebook