Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Kings veulent en finir le plus vite possible avec les Rangers

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Kings veulent en finir le plus vite possible avec les Rangers
    Les Kings veulent en finir le plus vite possible avec les Rangers

    NEW YORK – Les Kings de Los Angeles savent ce que c’est de tirer de l’arrière 3-0 dans une série quatre-de-sept. C’est pourquoi ils n’ont pas l’intention de lever le pied dans la Finale de la Coupe Stanley.

    Au cours de la première ronde des séries éliminatoires, les Kings sont devenus la quatrième équipe de l’histoire de la LNH à remporter une série après avoir perdu les trois premiers matchs lorsqu’ils sont revenus de l’arrière pour éliminer les Sharks de San Jose. Mercredi soir, les Kings tenteront de compléter le balayage des Rangers de New York à l’occasion du match no 4 au Madison Square Garden (20 h (HE); NBCSN, CBC, RDS).

    « Ce ne fut pas facile pour nous de combler ce retard de 3-0 en première ronde contre San Jose, a indiqué le défenseur des Kings Drew Doughty mardi. Nous savons comment cela peut se produire. Il suffit d’un match, d’un changement de momentum. L’[autre] équipe peut se sauver avec la victoire, ou encore être déprimée.

    « C’est pourquoi la prochaine partie est si importante pour nous. Nous ne pouvons les laisser revenir dans la série. Nous ne devons pas leur laisser de chance. Ils vont sans aucun doute fournir leur meilleur effort, et nous devrons faire la même chose de notre côté. »

    Au cours de la première ronde de l’Association de l’Ouest, les Kings ont tiré de l’arrière 3-0 contre les Sharks lorsque Patrick Marleau a marqué en prolongation. Mardi, l’entraîneur de Los Angeles Darryl Sutter est revenu sur le premier match de cette série, au cours de laquelle le gardien Jonathan Quick a été retiré de la rencontre à la faveur de Martin Jones après avoir accordé quatre buts sur 20 lancers après deux périodes. Les Kings ont accordé 13 buts dans les deux premières parties de la série avant de perdre le match no 3 de manière crève-cœur.

    « Je ne me souviens pas de notre humeur après le troisième match [contre les Sharks], a expliqué Sutter. Je me souviens de notre humeur au cours de la troisième période du premier match quand nous avons envoyé Martin Jones dans la mêlée. On pouvait voir que nous ne sommes pas une équipe qui se contente de s’en aller lorsque quelqu’un lui dit « Pousse-toi ». Nous sommes une équipe qui va riposter.

    « [Cela] ne veut pas dire que nous allons toujours gagner, mais nous allons toujours riposter. L’autre équipe va se souvenir qu’elle nous a affrontés. J’ai pu le constater dans la première période du troisième match. Nous savions que nous allions gagner la série, cela a simplement pris un peu plus de temps que prévu. »

    Il aura fallu un peu de temps pour bâtir cette confiance. Le centre des Kings Jarret Stoll a admis qu’il n’avait pas été facile de passer par-dessus le but de Marleau en prolongation, qui plaçait Los Angeles au bord de l’élimination. Lentement mais sûrement, cependant, l’état de choc s’est transformé en conviction.

    Cette conviction s’est transportée en deuxième ronde lorsque les Kings ont à nouveau subi trois défaites de suite, accusant un retard de 3-2 contre les Ducks d’Anaheim en deuxième ronde de l’Association de l’Ouest avant de finalement gagner les deux derniers matchs de la série pour passer à la ronde suivante.

    À deux reprises, les Kings sont revenus de l’arrière, alors ils savent que c’est possible. Cependant, ce sera maintenant à leur tour de s’assurer de ne pas permettre aux Rangers de se relever.

    « Sur le coup, je me disais : "Quoi, sommes-nous vraiment en retard 0-3?" », a admis Stoll en parlant du déficit des Kings en première ronde. « Mais peu de temps après, on réalise qu’il suffit de remporter le match no 4. Une seule victoire et la pression commence à augmenter sur eux. Nous avons gagné un match, et nous sommes allés chez eux pour la cinquième rencontre, et ce fut en quelque sorte le point tournant dans la série pour nous. D’aller là-bas et de l’emporter a créé beaucoup de doute dans leur esprit.

    « C’est exactement ce que nous ne voulons pas laisser se produire dans cette série. Nous voulons faire preuve de l’instinct du tueur et jouer de la bonne manière, de manière déterminée, et ne pas laisser ces choses se produire, ni y penser. »

    Quick a effectué 32 arrêts au cours du match no 3 lundi, une performance qui rappelait celles qu’il avait offertes en séries éliminatoires en 2012. Ce fut un peu différent cette année en séries pour les Kings, qui ont vu Quick éprouver des difficultés au début du tournoi printanier. Les Kings ont eu besoin de la contribution de tout le monde pour atteindre ce point.

    La lutte pour le trophée Conn Smythe demeure très ouverte avec quatre joueurs qui ont atteint le plateau des 20 points, tandis que Doughty a récolté 17 points et passe en moyenne 28:18 par match sur la glace depuis le début des séries. Les Kings ont marqué 11 buts contre les Rangers, tous l’œuvre de joueurs différents.

    Cette première ronde contre les Sharks semble être un lointain souvenir maintenant, mais il est important pour les Kings de se le remémorer alors qu’ils tenteront d’éliminer les Rangers mercredi pour ainsi remporter leur deuxième championnat en trois ans.

    « Avec les joueurs que nous avons dans le vestiaire et la relation que nous entretenons avec le personnel d’entraîneurs, nous ne sommes jamais trop excités, ni trop déprimés », a déclaré l’attaquant Jeff Carter, qui a amassé 10 buts et 14 passes en 24 matchs éliminatoires. « Lorsque nous étions en retard 3-0 [contre San Jose], nous étions toujours confiants que si nous étions en mesure de jouer à notre manière et faire ce que nous avions à faire, nous pourrions remonter la pente et remporter cette série.

    « En Finale, en avant 3-0, nous formons toujours un groupe confiant. Il suffit de sauter sur la glace et jouer à notre façon et suivre notre plan de match. »

     

    La LNH sur Facebook