Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Malgré la victoire, les Kings ne sont pas impressionnés par leur performance

    Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Malgré la victoire, les Kings ne sont pas impressionnés par leur performance
    Malgré la victoire, les Kings ne sont pas impressionnés par leur performance

    LOS ANGELES – Treize victoires acquises. Plus que trois à aller chercher, et la Coupe Stanley paradera dans les rues de Los Angeles.

    Mais ce 13e gain n’a pas été facile à aller chercher. Et il n’a pas été le plus beau, de l’avis des joueurs des Kings.

    Sauf que la troupe de Darryl Sutter à l’habitude; dans leur victoire de 3-2 en prolongation mercredi lors du match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley, les Kings ont réussi une remontée de plus d’un but pour une quatrième fois depuis le début des présentes séries. Ils ne talonnent que les Flyers de Philadelphie dans ce domaine, eux qui avaient signé cinq victoires du genre en 1987.

    « Eh bien, le fait qu’on l’ait déjà réussi maintes et maintes fois aide certainement notre cause », a déclaré Justin Williams, auteur du but gagnant en surtemps. « C’est définitivement le résultat espéré pour nous, mais on aura beaucoup de choses à nettoyer. Ce n’était certainement pas notre meilleur match selon les standards de la ligue, surtout les nôtres. Mais on a été en mesure de faire le travail et c’est ce qui importe le plus. »

    D’après l’attaquant Mike Richards, vaut mieux oublier ce qui s’est passé mercredi soir.

    « Je pense que tout le monde veut tourner la page sur ce match, a-t-il indiqué. Même si on est allé chercher la victoire, ce n’est pas en jouant comme ça que tu gagnes des matchs en séries.

    « Ça aide qu’on soit déjà passé par là, qu’on ait la confiance. Ce n’est pas une situation dans laquelle tu veux te placer, mais on sait que si on se retrouve dans ce genre de scénario, on est capable de revenir. »

    Sauf que les Kings savent qu’ils ont joué avec le feu, et qu’ils ont bien failli se brûler.

    Ils ont laissé les Rangers prendre une avance de deux buts en première période et ont amorcé la deuxième sur les talons.

    Mais au bout du compte, ce sont quand même les Kings qui amorceront le match no 2 samedi (19 h HE; RDS, CBC, NBC) avec une avance de 1-0 dans cette série quatre-de-sept.

    « Eh bien, on a gagné. J’imagine que c’est la meilleure nouvelle qu’on peut en tirer », a mentionné Drew Doughty, qui a inscrit le but qui a permis aux siens de créer l’égalité 2-2 en deuxième. « On devra certainement réviser certaines choses qu’on a moins bien exécutées. Il n’y a pas grand-chose qu’on ait bien fait. On a accordé des chances de marquer, obligé [le gardien Jonathan] Quick à réaliser de gros arrêts. »

    L’entraîneur des Kings Darryl Sutter, homme de peu de mots comme à son habitude, a exposé la situation plus simplement.

    « Tu ne veux pas échanger des chances avec les Rangers de New York, a-t-il déclaré. Je l’ai dit [mardi], je l’ai dit chaque jour. Si tu as besoin de marquer plus de trois buts, tu vas être dans le trouble. »

    Mais ça reste les Kings de Los Angeles, l’équipe qui a comblé des déficits de 3-0 et 3-2 au cours des deux premières séries cette année et qui a gagné la Coupe Stanley il y a deux ans envers et contre tous, dont 17 des joueurs qui avaient participé à cette conquête sont de retour cette année pour répéter leur exploit de 2012.

    Et cette résilience n’est pas seulement un mystère pour les journalistes, les partisans et surtout leurs adversaires. Elle l’est parfois pour eux-mêmes.

    « C’est dur à expliquer », a fini par dire le défenseur Willie Mitchell après une longue hésitation. « On est simplement une équipe qui creuse loin et qui trouve le moyen de gagner. Mais on ne doit pas en faire une habitude, on a été chanceux de ressortir avec la victoire. »

    Ne reste plus qu’à attendre à samedi pour voir quel genre de début de match nous réservent ces Kings.

     

    La LNH sur Facebook