Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Rutherford nommé directeur général des Penguins, Bylsma congédié

vendredi 2014-06-06 / 13:53 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Rutherford nommé directeur général des Penguins, Bylsma congédié
Rutherford nommé directeur général des Penguins, Bylsma congédié

PITTSBURGH – Les Penguins de Pittsburgh changent de direction, et cela a commencé vendredi alors qu’ils ont embauché Jim Rutherford à titre de directeur général et qu’ils ont congédié l’entraîneur Dan Bylsma.

Rutherford, âgé de 65 ans, a déclaré qu’il s’attendait à occuper ce poste pour une période de deux à trois ans tout en servant de mentor à de potentiels directeurs généraux, dont Jason Botterill, qui a été promu au poste de directeur général associé. Botterill, qui était l’adjoint au directeur général, a agi à titre de directeur général par intérim depuis le congédiement de Ray Shero le 16 mai dernier.

« Il s’agit d’un emploi que la plupart des directeurs généraux aimeraient occuper, a indiqué Rutherford. Je suis très chanceux et très heureux d’obtenir une telle chance à ce stade de ma carrière. »

Rutherford a expliqué qu’il avait rencontré les propriétaires des Penguins Mario Lemieux et Ron Burkle, ainsi que le président David Morehouse, samedi. Il a reçu un appel jeudi de la part de Morehouse, qui lui a demandé quel était son rôle avec les Hurricanes de la Caroline, et s’il était intéressé à diriger une autre équipe de la LNH.

« Puisqu’il s’agissait des Penguins de Pittsburgh, il ne m’a pas fallu très longtemps pour dire oui », a mentionné Rutherford.

Morehouse a affirmé que Pittsburgh n’avait pas offert le poste de directeur général à un autre candidat que Rutherford.

Rutherford a été le directeur général des Whalers de Hartford/Hurricanes de la Caroline pendant 20 ans avant de démissionner au mois d’avril afin d’occuper un rôle de conseiller en tant que président de l’équipe. Il a guidé l’organisation au cours de son déménagement en Caroline du Nord depuis Hartford en 1997, et il a bâti une équipe qui a remporté la Coupe Stanley en 2006, et qui a aussi atteint la Finale de la Coupe Stanley en 2002.

Les Whalers/Hurricanes ont participé aux séries éliminatoires cinq fois au cours du règne de Rutherford, et ils ont remporté trois titres de section.

Le propriétaire des Hurricanes Peter Karmanos Jr. a déclaré au Raleigh News and Observer que Rutherford détenait un contrat valide pour deux autres saisons avec l’équipe, mais que ce dernier a été annulé lorsque les Penguins l’ont embauché. Cependant, Rutherford détient une participation dans les Hurricanes, et il a noté qu’il faudra remédier à cette situation.

Karmanos a embauché Rutherford lorsqu’il a acheté les Whalers en 1994, et il a assuré qu’il était très excité que Rutherford accepte de relever un nouveau défi.

« Jim est mon meilleur ami, et je suis très heureux pour lui, a-t-il expliqué. Il a été le visage des Hurricanes, et il va nous manquer. Le fait que nous ayons bâti une organisation aussi exceptionnelle témoigne du très bon travail qu’il a accompli avec nous.

« À mon avis, il est l’un des meilleurs directeurs généraux de la ligue. Il s’agit d’une belle opportunité pour lui. »

Morehouse a fait écho à ces sentiments à la conférence de presse de vendredi.

« Jim est l’un des dirigeants les plus respectés de la Ligue nationale de hockey, a-t-il affirmé. Il est aussi un parfait exemple de classe et de dignité. Nous avons commencé à cibler des candidats pour le poste de directeur général il y a quelques semaines, et nous savions que nous nous devions de lui parler. Nous avons eu la chance de nous entretenir avec plusieurs personnes exceptionnelles du monde du hockey au cours de ce processus.

« Notre liste de départ contenait 30 noms. Nous avons parlé à 22 personnes, et en avons rencontré neuf à Pittsburgh avant de faire revenir les quatre finalistes. Il y avait de très bons candidats, mais le curriculum vitae de Jim Rutherford était difficile à battre. »

Rutherford a souligné qu’il croit que les Penguins sont près du niveau qu’ils avaient affiché lors de leur conquête de la Coupe Stanley en 2009, mais que des changements étaient nécessaires.

C’est dans cette optique que s’inscrit le congédiement de Bylsma, qui avait guidé les Penguins au titre de la section Métropolitaine cette saison, ainsi qu’au deuxième rang dans l’Association de l’Est. Les Penguins ont cependant gaspillé une avance de 3-1 dans leur série de deuxième ronde contre les Rangers de New York, perdant notamment le septième match à domicile.

Pittsburgh s’inclinait ainsi pour une cinquième saison consécutive contre une équipe qui avait terminé plus bas au classement.

Bylsma a été informé de son renvoi vendredi matin. Rutherford a complimenté Bylsma, et a assuré qu’il croyait que Bylsma allait avoir une autre occasion de se retrouver derrière un banc très bientôt.

« Ce que les propriétaires recherchent, c’est un changement complet de direction, au poste de directeur général, et au poste d’entraîneur, a déclaré Rutherford. Le moment était bien choisi, car il s’agit d’une bonne personne et d’un bon entraîneur. Je ne le connais pas très bien, je ne lui ai parlé que très brièvement ce matin, mais le moment est bien choisi car il y a des postes d’entraîneurs vacants en ce moment. »

Bylsma est l’entraîneur qui a remporté le plus de victoires dans l’histoire de l’équipe. Il a aidé les Penguins à conserver un dossier de 252-117-32 en 400 parties de saison régulière étalées sur six saisons, et il a mis la main sur le trophée Jack Adams à titre de meilleur entraîneur de la LNH en 2011. Les Penguins n’ont jamais terminé plus bas que le deuxième rang de leur section au cours du séjour de Bylsma derrière le banc.

Il avait remplacé Michel Therrien à mi-chemin de la saison 2008-09 et a mené Pittsburgh à la Coupe Stanley cette année-là. Bylsma présente une fiche de 43-35 en 78 parties en séries éliminatoires, mais de 27-27 depuis qu’il a gagné la Coupe Stanley.

Rutherford a admis que les Penguins n’auraient peut-être pas embauché un nouvel entraîneur avant le repêchage 2014 de la LNH, mais qu’ils allaient assurément nommer le successeur de Bylsma avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

« L’entraîneur devra s’adapter au style des joueurs que nous avons, a souligné Rutherford. Avec le niveau de talent présent dans cette équipe, les Penguins peuvent jouer de la manière que vous voulez. Cependant, en raison des équipes avec lesquelles nous sommes en compétition, il faudra trouver un entraîneur qui pourra apporter les ajustements nécessaires au cours d’un match ou pendant une certaine période de temps au cours de la saison régulière ou dans les séries éliminatoires.

« Les Penguins peuvent évidemment marquer à répétition, mais en observant les Penguins de l’extérieur, et c’est ce que j’ai fait depuis quelques années, je ne crois pas qu’ils étaient en mesure d’apporter les bons ajustements contre certaines équipes. »

Les entraîneurs adjoints Tony Granato, Jacques Martin et Todd Reirden, ainsi que l’entraîneur des gardiens Mike Bales, ont tous eu la permission de se chercher un autre emploi pendant que l’équipe recherche un nouvel entraîneur, mais ils seront encore les bienvenus à Pittsburgh, a ajouté Rutherford.

Les autres changements qui seront apportés comprennent l’amélioration des troisième et quatrième trios de Pittsburgh, ce qui a nui aux Penguins tout au long de la saison régulière, ainsi que la mise en place d’un vestiaire plus vocal, a avancé Rutherford.

Rutherford a aussi indiqué qu’il introduirait les statistiques avancées dans l’organisation des Penguins.

« Les statistiques avancées, lorsqu’elles sont utilisées correctement, sont excellentes pour contrevérifier l’opinion de tous, a-t-il dit. Je ne vais pas fonder ma décision finale, comme cela se fait au baseball, uniquement sur les statistiques avancées. Je vais prendre des décisions basées sur mon jugement quand viendra le temps de rappeler un joueur ou de procéder à des échanges. Je crois toutefois qu’il s’agit de quelque chose que nous nous devons de maîtriser.

« Je vais aussi ajouter une personne à l’organisation au cours des prochaines semaines qui nous aidera à nous y retrouver. »

Rutherford a aussi promu Tom Fitzgerald et Bill Guerin au titre d’adjoints au directeur général. Fitzgerald agissait en tant que conseiller au directeur général et Guerin était en charge du développement des joueurs. Rutherford prévoit utiliser Guerin d’une manière semblable à ce qu’il faisait avec Ron Francis avec les Hurricanes, puisque Guerin « sait comment les joueurs pensent », et qu’il peut se mettre à leur place.

Rutherford a disputé 13 saisons dans la LNH en tant que gardien, dont trois saisons à Pittsburgh entre 1971 et 1974. Il a avoué que la ville avait changé depuis son séjour avec les Penguins, mais les qualités de la ville font partie des raisons qui l’ont poussé à revenir.

« L’une des choses qui n’a pas changé à Pittsburgh, et je l’ai toujours remarqué quand j’ai visité la ville, et qui fait que je suis heureux de revenir est que les gens sont exceptionnels. Tout le monde est très amical, a mentionné Rutherford. C’est la chose dont je me souvenais par rapport à mon passage ici, il y a longtemps… En ce qui concerne l’équipe, les Penguins ont évidemment changé drastiquement lorsqu’ils ont repêché Mario, et par la suite quand Mario a pris sa retraite et qu’ils ont obtenu Sidney [Crosby] et [Evgeni] Malkin.

« C’est génial de pouvoir compter sur autant de vedettes dans un marché comme celui-ci, et cela rend l’équipe très excitée. Cela pousse les gens à vouloir venir voir l’équipe et nous donne une chance de remporter un championnat. »

 

La LNH sur Facebook