Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Blackhawks entreprennent l’intersaison toujours avec la Coupe comme objectif

mardi 2014-06-03 / 22:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Blackhawks entreprennent l’intersaison toujours avec la Coupe comme objectif
On s’attend à ce que les Blackhawks de Chicago entreprennent des négociations contractuelles avec Jonathan Toews et Patrick Kane

CHICAGO – Au début de la saison, les Blackhawks de Chicago avaient atteint le slogan de leur organisation ‘Un But’ en ayant remporté la Coupe Stanley deux fois en quatre ans.

Ils ont raté par un but leur objectif de pouvoir encore jouer pour le trophée en subissant une défaite de 5-4 en prolongation dans le septième match de la finale de l’Association de l’Ouest quand le défenseur Alec Martinez, des Kings de Los Angeles, a marqué. Ce but a abruptement mis fin au règne des champions en titre de la Coupe Stanley.

Moins de deux jours plus tard, les joueurs des Blackhawks se sont réunis au United Center pour analyser leur saison et étudier ce qui s’était passé, tout en regardant vers la prochaine saison.

« Nous avions perdu en finale d’association contre les Red Wings il y a cinq ou six ans et on avait pratiquement traité cela comme une victoire », a rappelé l’ailier gauche Patrick Sharp mardi. « C’était plaisant de s’être rendu aussi loin. Mais cette année, c’est vraiment décevant. Je crois que l’on devrait être en train de jouer. C’est une période triste. »

La défaite fournit également un sens supplémentaire au slogan des Blackhawks. Ils se souviendront probablement du but marqué par Martinez pendant une bonne partie de l’été qu’ils auraient aimé plus court de quelques semaines.

« Il y a tellement de choses qui te trottent dans la tête, comme de nombreux si, et des petits détails qui auraient changer les choses. Quelle confiance aurions-nous affichée comme équipe si on s’apprêtait à jouer un autre match ? Avoir une chance de remporter une autre Coupe Stanley », a déclaré le capitaine des Blackhawks Jonathan Toews. « On était si près. Nous avions déjà atteint cette étape. D’autres joueurs l’ont dit et je l’ai dit, quand tu gagnes une Coupe Stanley tu atteins une telle sensation, et tu t’aperçois combien c’est spécial, mais là tu te rends vraiment compte de ce que tu manques... C’est à peu près tout le contraire et je pense que l’on apprend quelque chose de cela aussi, et ça nous rendra encore plus affamés. »

Regardez les Kings affronter les Rangers de New York en Finale de la Coupe Stanley devrait ajouter à cette sensation. Le premier match sera disputé mercredi au Staples Center (20h H.E.; RDS, CBC, NBC).

« Ce ne sera pas facile de regarder ces deux équipes se battre pour la Coupe Stanley au cours de deux prochaines semaines, a ajouté Toews. Peut-être que d’une certaine manière, ce sera difficile de le faire, mais on doit regarder le bon côté et pensez aux bonnes choses que l’on pourrait en tirer et comment notre équipe pourrait grandir à partir de cela. »

Les Blackhawks sont prêts à ce qui devrait être un autre bel été.

Pas moins de 19 joueurs sont sous contrat pour la saison prochaine pour un total de 66,4 millions $ selon Capgeek.com, et la plus grosse histoire aura probablement lieu le 1er juillet à l’ouverture du marché des joueurs autonomes. C’est la journée au cours de laquelle les équipes peuvent commencer à négocier pour prolonger les contrats de leurs joueurs. On s’attend à ce que les Blackhawks entreprennent des discussions avec Toews, leur meilleur centre, et l’ailier droit Patrick Kane.

Ils sont tous les deux les figures de la franchise et ils sont tous les deux représentés par l’agent Pat Brisson. Ils ont tous les deux conclu des ententes identiques de cinq ans d’une valeur de 31,5 millions $ en décembre 2009. Leur salaire compte pour 6,3 millions $ par saison sur la masse salariale et leur contrat se termine à la fin de la prochaine saison.

Ils sont susceptibles de recevoir de substantielles augmentations de salaire, avec un montant correspondant sur la masse salariale.

Avant le début du dernier camp d’entraînement, le directeur général des Blackhawks, Stan Bowman, avait laissé savoir qu’il voulait que les deux joueurs demeurent à Chicago pour plusieurs années. Il n’avait pas changé d’idée, mardi.

« C’est de toute première importance pour nous, a dit Bowman. En regardant l’année prochaine, il n’y a aucun doute que c’est ce que nous allons faire. On va être clair. On n’a jamais dévié de notre position. Il n’y a aucun doute au sujet de l’importance de ces deux joueurs. La direction que cette franchise a prise a vraiment été menée par ces deux joueurs. Quand Patrick et Jonathan sont arrivés, ils ont vraiment insufflé une brise d’air frais à notre franchise et à notre équipe. Ils ont joué un rôle important. »

Aucun des deux joueurs, ni Bowman, n’ont voulu spéculer sur quel genre d’augmentation de salaire ils auront droit, ni sur l’échéancier. Brisson est l’agent de Sidney Crosby, des Penguins de Pittsburgh, qui vient de terminer la première année de la prolongation de son contrat de 12 ans qui lui rapportera une somme de 104,4 millions $, dont le salaire annuel de 8,7 millions $ sera calculé sur la masse salariale.

Cette prolongation de contrat avait été conclue avant la saison 2012-13, selon les règles de l’ancienne convention collective. La nouvelle entente avec les joueurs limite les contrats à sept ans, mais permet une huitième année si le joueur s’entend avec son équipe.

« On ne discutera pas sur la place publique. Nous avons une bonne relation avec Pat Brisson, a mentionné Bowman. Il est le meilleur agent du hockey. Il fait en sorte que les ententes se concluent. Nous serons ravis de travailler avec lui afin de nous entendre. »

Le bureau de direction des Blackhawks aura un gros défi à relever en tentant de demeurer des aspirants à la Coupe Stanley en raison du plafond salarial. Les montants devraient augmenter à nouveau la saison prochaine, mais personne ne sait de combien.

Il y a des rumeurs qui laissent entendre que Bowman pourrait échanger l’un des joueurs qui composent le noyau de l’équipe pour pouvoir conserver Toews et Kane. Interrogé à savoir si c’était une possibilité, Bowman a souri avant de répondre.

« Bien, le but est de continuer à connaître du succès, a-t-il dit. La raison pour laquelle nous avons été en mesure de le faire est de deux ordres. Premièrement, nous avons été capables de conserver nos principaux joueurs. Deuxièmement, nous avons été capables d’ajouter de jeunes joueurs et ils ont été en mesure de contribuer. C’est la raison pour laquelle on met tant d’accent sur le repêchage et sur le développement des joueurs. Et nous avons l’intention de continuer ainsi. »

Ne regardez pas plus loin que la présente formation. Les attaquants Brandon Saad, Andrew Shaw, Ben Smith et Brandon Bollig ont tous été repêchés par les Blackhawks, ont grandi dans le système de l’organisation et ont travaillé fort pour obtenir un poste régulier. Le défenseur Nick Leddy a pratiquement effectué le même parcours après avoir été sélectionné par le Wild du Minnesota avant d’être échangé aux Blackhawks durant la saison 2009-10.

Bowman a laissé entendre qu’il y a peut-être quelques espoirs qui sont sur le point d’atteindre la LNH, incluant l’attaquant Jeremy Morin, qui a passé assez de temps dans les rangs collégiaux et dans la Ligue américaine de hockey.

« Nous avons plusieurs bons jeunes joueurs à Rockford (LAH) qui sont sur le point de faire le saut et d’autres jeunes dans les rangs collégiaux, qui eux ne sont pas encore prêts, mais qui le seront dans quelques années, a déclaré le directeur général. Ils n’atteindront pas tous la LNH, mais quand tu as un groupe de 10 à 12 joueurs et que tu as besoin d’en faire graduer une couple, nous sommes confiants d’être en bonne position. »

Tout comme les joueurs de la formation de la LNH qui sont confiants qu’ils peuvent atteindre la devise des Blackhawks, ‘Un But’.

« Je ne suis pas en train de vous dire que nous pouvons remporter plusieurs Coupes, a déclaré Sharp. Je pense que tout le monde doit se rendre compte combien il est difficile de se rendre à la finale de la Coupe Stanley et combien il est difficile de remporter la Coupe Stanley, mais nous l’avons fait avec ce groupe. J’aime penser que l’on pourrait être en train de jouer. Et je sais que plusieurs joueurs dans ce vestiaire pensent comme moi. Je ne suis pas certain de ce que Stan va faire, mais je crois en cette équipe et en ce noyau de joueurs et je crois que nous pouvons encore une fois atteindre les plus hauts sommets. »

 

La LNH sur Facebook