Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les Blackhawks se retrouvent dans une situation familière

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks se retrouvent dans une situation familière
    Les Blackhawks se retrouvent dans une situation familière

    LOS ANGELES – Les Blackhawks de Chicago ont disputé 30 parties en séries éliminatoires depuis la dernière fois où ils se sont retrouvés en déficit de 3-1 dans une série. Ils ont aussi remporté une deuxième Coupe Stanley en quatre ans depuis ce temps.

    Malgré tout, ils n’ont pas oublié le sentiment de vide qu’ils ont ressenti au cours de la deuxième ronde la saison dernière après s’être inclinés dans le quatrième match face aux Red Wings de Detroit au Joe Louis Arena. Ils se rappellent qu’ils étaient tiraillés par la peur alors qu’ils ont pris l’avion pour effectuer le court vol de retour vers la maison, alors que leur avenir était incertain, eux qui venaient de subir trois défaites consécutives par un pointage cumulé de 9-2.

    Ils se souviennent aussi le sentiment exaltant qu’ils ont ressenti après avoir déjoué les pronostics, alors qu’ils ont retrouvé leurs moyens et qu’ils ont remporté la série. Ce fut un moment clé dans leur conquête du championnat en 2013, un moment de vérité en quelque sorte.

    Ces souvenirs vont refaire surface puisque les Blackhawks se retrouvent dans la même situation contre les Kings de Los Angeles. Comme ce fut le cas contre Detroit, Chicago a gagné le premier match de la finale de l’Association de l’Ouest, mais a été déclassé au cours des trois dernières parties, s’inclinant par un total de 15-5, et ils font maintenant face à l’élimination. Cette mauvaise séquence a été couronnée lundi soir lorsque les Kings ont inscrit les quatre premiers buts du match, en route vers un gain de 5-2 au Staples Center.

    « Il ne serait pas aussi valorisant de gagner la Coupe Stanley si on ne rencontrait pas de l’adversité en cours de route », a expliqué le défenseur de Chicago Duncan Keith. « Je ne crois pas qu’une équipe qui s’est rendue aussi loin ou qui met la main sur le titre y parvient sans avoir triomphé de l’adversité, et c’est notre chance de le faire. »

    Ne vous y méprenez pas, les chances sont minces. Il ne s’agit pas de la même édition des Kings que les Blackhawks ont démolis en cinq parties dans le cadre de la finale de l’Association de l’Ouest l’an dernier après avoir survécu aux Red Wings.

    Les Kings de cette année sont meilleurs, comptent sur plus de profondeur et sont plus en santé. Ils ont eux aussi soulever la Coupe Stanley récemment, et savent donc ce qu’il faut faire pour être sacrés champions.

    Cependant, les Blackhawks croient que ces Kings peuvent être battus.

    Ils ne pourront se tirer complètement d’affaire mercredi lors du cinquième match qui sera présenté au United Center (20 h (HE), NBCSN, CBC, RDS), mais leur odyssée s’amorcera à ce moment-là.

    « Ce fut une sensation bien spéciale l’an dernier de revenir de l’arrière de 3-1 [contre Detroit] pour finalement l’emporter en sept matchs en prolongation », s’est rappelé l’attaquant de Chicago Patrick Kane. « Qui sait? C’est probablement ce qu’il faudra accomplir pour retourner en finale. Nous avons tous convenu que nous ne pouvions plus penser à ce qui s’est passé au cours des quatre premières parties. Il faudra maintenant s’assurer d’être prêts pour le cinquième match, et nous concentrer sur cette rencontre seulement, l’emporter, et nous ajuster après celle-ci. »

    Pour l’emporter dans le cinquième match, les Blackhawks devront être meilleurs. Il serait préférable de prendre les devants et de conserver cette avance, comme les Kings l’ont fait dans le match no 4. Il serait aussi profitable d’obtenir un but ou deux sur le jeu de puissance après avoir connu beaucoup de difficultés en avantage numérique au cours des quatre premières parties. Le jeu de puissance des Kings doit quant à lui être ralenti, puisque Los Angeles a touché la cible lors de cinq de ses huit dernières tentatives.

    Les entraîneurs de Chicago travaillent déjà sur des solutions pour chacun de ces éléments. Les joueurs vont écouter et suivre le plan de match qui sera établi en fonction de ces solutions, mais ils savent d’expérience que la clé est de retrouver le bon état d’esprit. Les joueurs rappellent que les trois dernières rencontres devront être gagnées une bataille à la fois. Gagner une présence. Gagner une bataille sur les unités spéciales. Gagner une période. Gagner un match. Et répéter jusqu’à ce que la mission soit accomplie.

    « Nous devons tout donner, rien de moins », a affirmé le capitaine des Blackhawks Jonathan Toews. Il faut accorder du mérite à cette équipe, qui est excellente, mais nous savons que nous pouvons faire mieux. Nous savons que nous pouvons apporter autre chose. Il ne s’agit que de petites choses ici et là que nous pouvons accomplir pour croire en nous et retrouver notre confiance et notre assurance.

    « Nous devons trouver un moyen de créer des bonds qui nous serons favorables et de faire tourner les choses à notre avantage. Nous allons nous en sortir par nos propres moyens. »

     

    La LNH sur Facebook