SHARE
Partagez avec vos amis


    Martin St-Louis marque en prolongation et les Rangers remportent le match no 4

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Martin St-Louis marque en prolongation et les Rangers remportent le match no 4
    Martin St-Louis marque en prolongation et les Rangers remportent le match no 4

    NEW YORK – Les Rangers de New York ne sont plus qu’à une victoire d’atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour une première fois en 20 ans.

    Martin St Louis a inscrit le but gagnant à 6:02 de la première prolongation dimanche pour permettre aux Rangers de l’emporter 3-2 contre le Canadien de Montréal lors du match no 4 de la finale de l’Est au Madison Square Garden.

    « Le but que [St-Louis] a marqué est exactement ce que tu le vois pratiquer à chaque fois qu’il est sur la patinoire, avec environ 100 rondelles », a déclaré l’entraîneur des Rangers, Alain Vigneault. « Il essayait de placer [le disque] dans un endroit bien précis. Il a évidemment réussi, et c’était un excellent tir de sa part sur ce but. »

    Les Rangers mènent la série quatre-de-sept 3-1.

    La dernière fois qu’ils avaient pris les devants 3-1 dans une série, c’était lors des quarts de finale de l’Est en 2009 contre les Capitals de Washington. Les Rangers avaient perdu les trois derniers matchs de la série. Ils présentaient précédemment une fiche de 12-0 quand ils mènent 3-1 dans une série.

    Montréal est venu de l’arrière d’un déficit de 3-1 à deux reprises, en 2004 contre les Bruins de Boston et en 2010 face aux Capitals. Le Canadien n’a cependant jamais comblé un déficit de 3-1 en finale d’association.

    Le match no 5 aura lieu mardi au Centre Bell (20 h HE; RDS, CBC, NBCSN).

    « Cette série n’est pas terminée », a mentionné le capitaine de Montréal, Brian Gionta. « D’aucune façon nous nous considérons comme battus. C’est une défaite difficile. C’est une défaite amère. Mais au final on est toujours dans cette série. »

    St-Louis a capté le disque dans le cercle droit et était laissé seul devant le gardien du Canadien Dustin Tokarski, qui avait frustré St-Louis à plusieurs reprises au cours de la série. Cette fois, St-Louis a décoché un tir à l’intérieur du poteau rapproché et au-dessus de la mitaine de Tokarski pour procurer la victoire aux siens.

    Brad Richards a préservé la rondelle en zone du Canadien et l’a poussée vers Carl Hagelin, qui l’a ensuite remise à St-Louis.

    « J’ai tenté de faire confiance à ce que j’ai vu, a dit St-Louis. Évidemment, j’ai lancé de ce côté à plusieurs reprises au cours des derniers matchs et [Tokarski] a réalisé de bons arrêts devant moi. Mais parfois, tu dois seulement continuer à faire confiance à ce que tu vois et j’ai été chanceux de pouvoir le déjouer. »

    Le gardien des Rangers Henrik Lundqvist a réalisé 27 arrêts, incluant probablement le plus important de la soirée aux dépens de l’attaquant du Tricolore Alex Galchenyuk avec 3:15 à faire en temps réglementaire. La rondelle a atteint Lundqvist avant de toucher la barre horizontale et de retomber tout près de la ligne de but.

    « J’ai été un peu chanceux là-dessus, a évoqué Lundqvist au sujet du lancer de Galchenyuk. Ç’a frappé mon bâton et puis la barre horizontale. Je n’étais pas certain d’avoir suffisamment fait dévier le disque. »

    Galchenyuk a fait signe aux officiels pour leur dire qu’il croyait qu’il avait marqué, mais la rondelle n’a jamais franchi la ligne. Les arbitres sur la patinoire n’ont pas eu recourt à la reprise vidéo.

    New York a également vu Hagelin toucher la cible sur une échappée en désavantage numérique en première période, et Derick Brassard sur un lancer frappé également à la suite d’une échappée en fin de deuxième.

    Francis Bouillon et P.K. Subban ont assuré la réplique pour le Canadien. Tokarski a repoussé 26 tirs.

    Montréal a obtenu une chance sur le jeu de puissance 30 secondes après le début de la prolongation quand Benoit Pouliot a été puni pour avoir retenu le bâton de Subban. Le Canadien n’en a pas profité et a terminé le match 1-en-8 avec un homme en plus dimanche.

    « On a eu des chances en supériorité numérique et on n’en a pas profité », a indiqué l’entraîneur du Canadien, Michel Therrien. Oui on a marqué un but. C’était un bon but au bon moment. Mais on en a aussi alloué un, et c’est ce qui a fait [la différence] dans le match. Notre jeu de puissance doit être meilleur. »

    Six des huit jeux de puissance de Montréal ont été le résultat d’infractions en zone offensive pour les Rangers.

    Le Canadien a tout de même mis fin à une disette de 0-en-14 en avantage numérique depuis le début de la finale de l’Est grâce au but de Subban à la suite d’un tir sur réception à 2:00 du troisième tiers. Le joueur de centre de New York Dominic Moore était alors au cachot pour avoir fait trébucher le centre du Tricolore David Desharnais à 32 secondes.

    Le but de Subban sur le jeu de puissance a freiné à 27 la séquence de pénalités parfaites des Rangers. Ils n’avaient pas alloué de but en désavantage numérique depuis le match no 2 contre les Penguins de Pittsburgh en deuxième ronde dans l’Est.

    Mais le Tricolore sera tout de même de retour à Montréal au bord de l’élimination, sauf qu’il faudra tourner la page le plus rapidement sur le match no 4 d’après Tokarski.

    « Ce n’est pas un très bon feeling en ce moment, a-t-il évoqué. Mais on doit oublier cela et se remettre au travail [lundi]. On a un match de hockey à gagner. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook