Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Malgré un retard de 0-2 dans la série, Michel Therrien demeure optimiste

    Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Malgré un retard de 0-2 dans la série, Michel Therrien demeure optimiste
    Malgré un retard de 0-2 dans la série, Michel Therrien demeure optimiste

    MONTRÉAL – Au lendemain de la défaite de 3-1 des siens, l’entraîneur du Canadien de Montréal Michel Therrien a refusé de lancer la pierre à ses joueurs, qui accusent maintenant un retard de 0-2 en finale de l’Est contre les Rangers de New York.

    Lors d’une conférence téléphonique en matinée mardi, Therrien a rappelé que le revers du Canadien lundi soir était davantage dû au brio des Rangers en défensive qu’à une mauvaise performance du Tricolore.

    C’est que Montréal a effectué pas moins de 80 lancers dans ce match, dont 41 ont atteint le filet, 22 ont raté la cible et 17 ont été bloqués par les joueurs des Rangers. Et parmi les 41 qui se sont rendus jusqu’au gardien Henrik Lundqvist, 40 n’ont pas franchi la ligne de but.

    « Je dois donner le crédit aux Rangers, a déclaré Therrien. Oui on a dirigé beaucoup de rondelles au filet, mais ils ont bloqué beaucoup de tirs. Par moments, on a raté le filet de quelques pouces et les gars bataillaient pour s’emparer des retours, mais les Rangers ont fait du très bon travail pour éliminer nos deuxièmes chances. Sur notre première présence [de la rencontre], on a eu nos chances. Rene Bourque a eu trois retours de lancers, mais Lundqvist a fait les arrêts. On a quelques fois réussi à percer leur défensive, mais pendant la majeure partie du match elle a bien fait. »

    Et ce n’est plus un secret pour personne, le vétéran attaquant des Rangers Martin St Louis a vécu un moment tragique qui a semblé rallier tout le monde derrière lui et générer un certain momentum autour de l’équipe, qui n’a pas perdu en cinq matchs depuis le décès de la mère du Québécois le 8 mai dernier.

    « C’est une bonne équipe de hockey, ils ont des bons leaders qui ont gagné la Coupe Stanley. Ils ont des joueurs de classe mondiale, et ils sont en finale de l’Est parce qu’ils sont une bonne équipe. En ce moment, c’est la meilleure équipe que nous ayons affrontée, a évoqué Therrien. […] Et le leadership de Martin St Louis est indéniable. C’est un gars qui a gagné une médaille d’or aux Jeux olympiques, une Coupe Stanley, et il fait du très bon travail pour les Rangers. »

    Après une folle série de sept matchs haute en émotions contre ses rivaux de toujours les Bruins de Boston, le Canadien a rapidement dû tourner la page et mettre toute son énergie sur les Rangers, une chose qui semblé lui donner passablement de fil à retordre lors de la dégelée de 7-2 du match no 1.

    Mais avec le troisième match prévu seulement pour jeudi soir au Madison Square Garden (20 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN), la journée de repos de mardi arrive à point.

    « Oui, le premier match était difficile pour nous. Émotionnellement c’était difficile pour nous, physiquement c’était difficile pour nous, a mentionné Therrien. On n’a pas eu beaucoup de temps entre le match no 7 [contre les Bruins de Boston] et le premier match [contre les Rangers], et c’était un match en après-midi avec le résultat qu’on connaît. Mais j’ai trouvé qu’on s’était bien regroupé après le premier match, j’ai trouvé que [lundi] on a été une équipe qui a joué avec beaucoup d’énergie, une équipe qui imposait son rythme, et qu’on a joué un solide match.

    « Oui c’est bien pour nous mentalement d’avoir un jour de congé pour les joueurs, mais j’ai hâte de voir mes gars [mercredi] et d’aller à New York parce que tout ce qu’on veut c’est une victoire; ensuite, le momentum peut rapidement changer de côté en séries. Je suis très optimiste en raison de la manière dont on s’est engagé dans le match [no 2]. »

    Après la dévastatrice nouvelle de l’absence du gardien no 1 Carey Price pour au moins le reste de la série et le retard de 0-2 alors que la finale de l’Est se transporte à New York pour les deux prochaines rencontre, Therrien est peut-être le seul à être aussi optimiste quant aux chances de son équipe.

    Mais comme il l’a rappelé, il a pleinement confiance en ses joueurs et en leur capacité à surmonter les obstacles et à confondre les sceptiques, une chose qu’ils ont faite à plusieurs reprises tout au long de la saison.

    « J’ai le luxe de diriger un très bon noyau de joueurs et un très bon groupe de gars qui ont les succès de l’équipe à cœur. C’est pour cette raison qu’on a atteint la finale de l’Est, a-t-il dit. Je sais que ces gars-là vont se présenter à l’aréna [mercredi] avec la bonne attitude afin d’être prêts pour le match de jeudi soir. On a surpris beaucoup de gens tout au long de la saison. Au début de l’année, plusieurs personnes ne nous voyaient même pas en séries, et les plus polis nous plaçaient au huitième rang.

    « On a causé une surprise en faisant les séries, on a causé une surprise en éliminant le Lightning de Tampa Bay en quatre matchs et on a causé une encore plus grosse surprise en battant les Bruins de Boston. Encore une fois aujourd’hui, il n’y a pas beaucoup de gens qui croient en nous, mais nous avons un groupe de gars qui ont du caractère et qui ont confiance en eux. On va se concentrer sur un seul match et tenter de créer une autre surprise jeudi. »

     

    La LNH sur Facebook