Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le jeune Dustin Tokarski a connu un bon match à sa première présence en séries

    Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le jeune Dustin Tokarski a connu un bon match à sa première présence en séries
    Le jeune Dustin Tokarski a connu un bon match à sa première présence en séries

    MONTRÉAL – D’un côté il y avait Henrik Lundqvist, de l’autre Dustin Tokarski.

    Privés de Carey Price, son meilleur joueur, les joueurs du Canadien de Montréal ont fourni de gros efforts pour que la logique ne soit pas respectée lundi mais les Rangers de New York ont néanmoins pris l’avance 2-0 dans la finale de l’Association de l’Est en l’emportant 3-1 au Centre Bell.

    Tokarski a connu un bon match à sa première présence en séries éliminatoires et il n’est sûrement pas responsable de la défaite.

    Lundqvist a fait la différence. Il a arrêté 40 des 41 tirs dirigés vers lui au cours du match et ses coéquipiers ont aussi bloqué 17 tirs devant lui.

    « J’avais beaucoup d’adrénaline et j’ai eu du plaisir », a dit Tokarski, avouant qu’il était nerveux. « J’étais très excité. En grandissant, je voulais jouer dans les séries éliminatoires, j’ai eu l’occasion de le faire. Il y a toujours de la pression mais c’est bon d’en avoir. »

    Tokarski, qui a 24 ans, a appris en matinée avant l’entraînement qu’il avait été préféré à Peter Budaj pour remplacer Price, qui sera absent pour le reste de la série en raison d’une blessure à la jambe droite subie à la suite d’une collision avec Chris Kreider lors du premier match.

    « Je pense que j’ai bien joué mais j’ai été un peu à court, a-t-il estimé. Un ou deux arrêts de plus et j’aurais pu changer le momentum. Je pense que sur leur deuxième but – celui de Rick Nash – je m’attendais à ce qu’il retienne un peu plus la rondelle et il m’a surpris quelque peu. J’aurais voulu être en position un peu plus tôt. »

    L’entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien a apprécié le travail de Tokarski et il a expliqué que Budaj a bien accepté la décision.

    « Tokarski a très bien fait ça, a-t-il affirmé. Quand on regarde sa feuille de route, on voit que c’est un gagnant. Budaj a réagi comme un professionnel. Il comprenait nos raisons. Ce fut une décision difficile pour nous mais il fallait la prendre. »

    Lundqvist a littéralement volé la victoire au Canadien, qui a commencé le match en lion. N’eut été de lui, les Rangers ne seraient pas rentrés au vestiaire avec une avance de 2-1 à l’issue de la première période.

    De la résilience

    « On a eu un grand nombre d’occasions et ils ont été opportunistes », a dit P.K. Subban, qui a totalisé neuf tirs au but. « Toute défaite est difficile à avaler mais en bout de piste, on se rend maintenant sur la route et ce sera l’occasion pour nous de montrer notre caractère et notre résilience. On se sent bien et on pense qu’on peut en donner plus. On demeure positif, on a fait plusieurs bonnes choses et on aura quelques jours pour se reconcentrer pour jouer dans leur amphithéâtre et espérons-le, leur ravir deux matchs. »

    Le point tournant est survenu à la première période quand les Rangers ont créé l’égalité 1-1, 17 secondes seulement après le but de Max Pacioretty lui procurait l’avance à 6:14. L’annonce du but n’avait pas encore été complétée que Ryan McDonagh a marqué un but de la ligne bleue quand son tir a dévié sur le défenseur Josh Gorges.

    « Je pense que Tokarski a joué un bon match, a souligné Gorges. Il n’avait aucune chance sur le premier but, leur deuxième l’a été à la suite d’une attaque à trois contre deux et leur troisième – celui de Martin St-Louis – a été inscrit sur un tir sur réception dans l’enclave. On a toute la confiance au monde en lui avant de s’amener à New York.

    « On tire de l’arrière dans la série et on s’est creusé un trou mais ce n’est pas fini, a-t-il ajouté. On va se rendre à New York en se battant pour notre vie. On n’a pas fait le travail à domicile et il faudra donner tout ce qu’on a dans le troisième match pour renverser la vapeur et revenir dans la série. »

    Le Canadien a profité d’une pénalité à Benoit Pouliot avec 4:22 à jouer pour remplacer son gardien par un sixième patineur mais rien n’y a fait contre Lundqvist, qui a fait face à 19 tirs à la troisième période.

    Nash a donné l’avance aux Rangers 2-1 à 18:58 de la première période avec son deuxième but en autant de matchs et St-Louis a porté le score 3-1 à 8:03 de la deuxième période pendant une pénalité discutable à Alex Galchenyuk pour avoir fait trébucher Carl Hagelin en zone neutre.

    Galchenyuk n’avait pas joué depuis le 9 avril en raison d’une blessure à un genou et il prenait la place de Michaël Bournival.

    Bon sur la route

    Les troisième et quatrième matchs de la série auront lieu à New York jeudi et dimanche.

    « On a été une bonne équipe sur la route pendant toute l’année », a dit Brendan Gallagher, qui a réussi six tirs. « On a confiance en nous. »

    Therrien, a rappelé qu’il faut y aller un match à la fois.

    « Avant de penser qu’il faut gagner quatre matchs, il faut commencer par en gagner un, a-t-il dit. Le momentum en séries éliminatoires, ça peut changer très vite. J’ai aimé la manière qu’on a joué ce soir. On était engagé. On était l’équipe qui provoquait beaucoup de choses et la raison pour laquelle on a perdu ce soir, c’est Lundqvist. Il a volé ce match-là. »

     

    La LNH sur Facebook