Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les Rangers ne se concentrent que sur leur plan de match

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Rangers ne se concentrent que sur leur plan de match
    Les Rangers ne se concentrent que sur leur plan de match

    MONTRÉAL – La nouvelle de la blessure de Carey Price et que l’entraîneur du Canadien de Montréal Michel Therrien avait dit que le gardien n’allait plus jouer du reste de la finale de l’Est s’est répandue chez les Rangers de New York alors qu’ils étaient sur la glace du Centre Bell lundi matin en vue du match no 2 (20 h 00 HE; RDS, CBC, RDS).

    À la fin de la séance d’entraînement, les joueurs des Rangers se sont rassemblés dans le coin à la droite du but des visiteurs pendant que leurs cinq entraîneurs étaient restés au centre de la glace. Le message était que même si Price était sur la touche, ça ne voulait pas dire que les Rangers pouvait changer leur style de jeu ou se faire prendre à être trop confiants contre le Canadien juste parce que le vétéran auxiliaire Peter Budaj ou la recrue sans expérience Dustin Tokarski sera devant le filet lundi.

    Les Rangers ont remporté le premier match 7-2, mais sont sans victoire à leurs 13 dernières rencontres après avoir pris les devants dans une série quatre-de-sept, incluant une fiche de 0-4 cette saison. La dernière fois qu’ils ont gagné un match après avoir pris l’avance, c’était lors du match no 2 de leur série quarts de finale dans l’Est en 2009 face aux Capitals de Washington.

    New York avait alors bousillé une avance de 3-1 dans la série et avait perdu en sept.

    « Dans nos dernières séries, on a remporté le premier match et on n’en a pas profité pour en gagner un autre, alors ce sera une question de garder la barre haute, de mieux jouer et de se concentrer sur ce que l’on doit faire, a indiqué le défenseur des Rangers Marc Staal. Tu dois marquer des buts de la même manière; foncer au filet, faire ce genre de choses. Ça ne changera rien que Price ne soit pas là. »

    Les Rangers tentaient de ne pas se faire prendre dans la folie de la nouvelle concernant Price, qui a fait couler beaucoup d’encre dans la ville et dans la province.

    Price s’est blessé tôt en deuxième période samedi après que l’attaquant des Rangers Chris Kreider, qui s’amenait en échappée, a perdu l’équilibre avant de foncer patins premiers sur le gardien. Price est demeuré dans le match, mais n’a pas participé à la troisième période. Il était sur la patinoire pendant cinq minutes dimanche avant que le Canadien ne patine dimanche et n’a pas pris part à l’entraînement matinal de lundi, avant que Therrien n’annonce qu’il raterait le reste de la série.

    Après avoir qualifié le jeu d’accidentel après le match no 1, Therrien a utilisé le mot « imprudent » lundi pour décrire la manière dont Kreider était entré en collision avec Price.

    L’entraîneur des Rangers Alain Vigneault a plutôt parlé d’un « jeu de hockey », et a déclaré que la blessure à Price « ne changeait pas grand-chose pour nous ».

    « On essaie d’être prêt pour notre match, a dit Vigneault. Avant la série, on s’est préparé pour trois possibles gardiens, en passant évidemment davantage de temps sur Price. C’est très malheureux que ça lui soit arrivé. Mais pour nous, c’est comme d’habitude. »

    Staal a mentionné qu’il s’attendait à une réplique émotive de la part du Canadien, probablement similaire à la réponse fournie par les Rangers après la mort de la mère de Martin St Louis.

    New York s’est rallié derrière St-Louis et présente une fiche de 4-0 depuis que sa mère, France, a perdu la vie le 8 mai en raison d’une crise cardiaque.

    Therrien a dit que le Canadien devait jouer assez bien pour pouvoir donner à Price la chance de jouer de nouveau en séries éliminatoires. Un retour de Price n’est pas exclu si Montréal atteint la Finale de la Coupe Stanley.

    « Ce n’est pas de mes affaires, a déclaré le joueur de centre des Rangers Brad Richards. On doit jouer. On doit se préparer pour le match. C’est très dangereux quand tu commences à te soucier de qui fait partie de l’alignement. Il n’y a que nous qui importent en ce moment et la façon dont on se prépare. On a beaucoup de travail à faire. »

    Les Rangers savent cependant qu’ils devront se méfier d’une potentielle vengeance du Canadien, qui pourrait décider de s’en prendre à Kreider ou au gardien Henrik Lundqvist.

    « S’ils font quelque chose de stupide, ils auront une pénalité, a dit l’attaquant des Rangers Carl Hagelin. On ne peut pas penser qu’ils vont tenter de blesser notre gardien. Personne n’essaie de blesser le gardien de l’autre équipe. Ce qui est arrivé à Price est malheureux. Tout ce qu’on veut c’est jouer un bon match. »

    Richards a mentionné que d’autres équipes s’en étaient prises à Lundqvist tout au long des séries.

    « Dans chacune des séries, Hank (Lundqvist) a été autant sinon plus malmené que n’importe quel autre gardien, mais on a dû faire avec et Hank a dû faire avec, a évoqué Richards. Il a été très bon pour gérer la situation et on ne s’attend à rien de différent. »

     

    La LNH sur Facebook