Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Blackhawks font fi d’une décision controversée pour remporter le premier match

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks font fi d’une décision controversée pour remporter le premier match
    Les Blackhawks font fi d’une décision controversée pour remporter le premier match

    CHICAGO – Depuis le début des séries éliminatoires en 2010, les Blackhawks de Chicago se sont trouvés dans des situations difficiles au cours des 71 parties éliminatoires qu’ils ont disputées.

    Ils ont surmonté la majorité des obstacles qui se sont dressés sur leur chemin, remportant la Coupe Stanley en 2010 et 2013. D’autres défis n’ont pu être relevés, ce qui a provoqué chez eux regrets et déception.

    Qu’elles aient été couronnées de succès ou non, chacune de ces expériences a formé le caractère de l’équipe qui a sauté sur la glace dimanche après-midi pour affronter les Kings de Los Angeles dans le premier match de l’Association de l’Ouest.

    Il ne fut donc pas surprenant de voir les Blackhawks être en mesure de passer outre une décision controversée et le changement de momentum qui s’est produit en faveur des Kings en deuxième période, alors que Chicago l’a finalement emporté 3-1 pour prendre les devants 1-0 dans cette série quatre-de-sept.

    « Lorsque nous avons une tâche à accomplir, il faut s’assurer de le faire », a affirmé le défenseur de Chicago Duncan Keith, qui est passé de la parole aux actes en inscrivant le but gagnant. « Si on se laisse déranger par ce genre de choses, cela va évidemment avoir une incidence sur notre façon de jouer. On ne pouvait rien y changer, alors il faut continuer et essayer de jouer de la bonne manière. »

    Qu’est-ce qui a non seulement irrité les Blackhawks, mais qui aurait aussi pu changer le cours de la rencontre dans cette reprise de la finale de l’Association de l’Ouest de 2013? Il s’agit d’une décision controversée qui les a empêchés de s’emparer d’une avance de 2-0 tôt au deuxième vingt.

    Jonathan Toews, le capitaine, a coupé agressivement au filet de Los Angeles et a été poussé vers le gardien Jonathan Quick par le défenseur Slava Voynov. La rondelle et Toews ont atteint Quick au même moment. Quick a repoussé la rondelle, mais pas Toews, qui a trébuché sur le gardien avant de tomber sur lui. Pendant ce temps, Voynov a touché la rondelle avec son patin, envoyant cette dernière dans le filet.

    L’arbitre a pointé vers le but, la lumière rouge s’est mise à scintiller, et les joueurs des Blackhawks qui se trouvaient sur la glace ont levé leur bâton en guise de célébration. Alors que Toews tentait de se séparer de Quick, la chanson soulignant tous les buts de Chicago s’est mise à jouer et la foule bruyante du United Center s’est déchaînée.

    Ces célébrations expliquent pourquoi personne n’a vu les officiels se consulter près du banc du marqueur afin de discuter de ce qui venait de se produire. Lorsque l’arbitre s’est dirigé vers le cercle des mises en jeu au centre de la glace, l’attention s’est tournée vers lui. Lorsqu’il a expliqué la raison qui justifiait le refus du but, le contact accidentel entre Quick et Toews, la foule a hurlé son mécontentement, et l’entraîneur de Chicago Joel Quenneville s’est joint à eux, protestant furieusement, alors qu’il hurlait ses doléances debout sur le banc des joueurs.

    « J’ai simplement foncé au filet avant de perdre la rondelle lorsque je suis arrivé au premier poteau, a expliqué Toews. De toute évidence, la rondelle était dans le filet, alors les gars célébraient. Je ne suis pas certain qu’il y ait eu obstruction. Je n’ai pas revu la séquence. C’est arrivé très rapidement. Lorsque la décision a été annoncée, c’était décevant, surtout en raison de ce qui avait été annoncé sur la glace. »

    Peu de temps après la reprise du jeu, les Kings ont marqué le but égalisateur, ce qui a amorcé une domination de Los Angeles qui s’est poursuivie pendant presque toute la période. Les Kings ont profité d’une attaque en surnombre, et Tyler Toffoli a redirigé une passe de Tanner Pearson derrière le gardien de Chicago Corey Crawford à 4:35. Au lieu de détenir une avance de 2-0 dans la rencontre, les Blackhawks se trouvaient à égalité 1-1 contre une équipe qui venait de reprendre confiance.

    Cela aurait pu avoir des conséquences catastrophiques si les Blackhawks avaient décidé de se laisser abattre.

    Ils ne l’ont pas fait.

    « Lorsque le jeu passe d’un côté de la glace à l’autre continuellement, le [momentum] change de côté, mais nous devons demeurer concentrés, garder nos présences courtes, simplifier notre jeu et ne pas leur donner de chances », a noté l’attaquant de Chicago Bryan Bickell.

    Moins de huit minutes après que Los Angeles eût créé l’égalité, Chicago a repris les devants pour de bon, capitalisant sur une contre-attaque à 11:54. Les Kings ont mal contrôlé la rondelle en territoire central, et Marcus Kruger a profité d’un revirement pour alimenter Brandon Saad, qui a ensuite remis à Keith à la ligne bleue. Le lancer de ce dernier a dévié à deux reprises avant battre Quick haut du côté du gant.

    Il s’agissait de l’un des six tirs que Chicago est parvenu à décocher au deuxième tiers, alors que les Kings en ont obtenu 17, en plus de profiter du momentum généré par la décision renversée. Néanmoins, les Blackhawks se sont dirigés au vestiaire au deuxième entracte en avance 2-1, un témoignage évident de leur historique de champions.

    Au troisième vingt, Chicago a tenu bon, en grande partie grâce à l’excellent travail de Crawford, qui joue avec la confiance qu’il s’est bâtie au cours de la conquête du championnat l’an dernier.

    Au cours des dernières minutes du match, Chicago a attaqué à nouveau. Les Kings appliquaient beaucoup de pression pour niveler la marque, mais les Blackhawks ont pu s’amener à 3-contre-1. Le défenseur Johnny Oduya, qui pivotait cette attaque, a effectué une belle feinte avec sa tête avant de passer la rondelle de l’autre côté à Toews, qui a touché la cible, cette fois-ci de manière non controversée.

    Juste comme ça, Chicago méritait sa septième victoire consécutive à domicile au cours des présentes séries éliminatoires, et conserve donc l’avantage de la glace alors que le deuxième match aura lieu mercredi (20 h (HE); NBCSN, RDS, TSN).

    « Il faut rendre hommage à nos joueurs pour ne pas changer leur approche pour les parties importantes, a souligné Quenneville. Il aura toujours de l’adversité au cours d’une rencontre, et on va toujours perdre le momentum dans une partie. Contre une bonne équipe comme celle-là, on souhaite le reprendre le plus rapidement possible, et je crois que ce fut un élément clé de notre victoire d’aujourd’hui.

    « Nos joueurs sont très résilients et je crois que nos meilleurs joueurs ont mené la charge. »

     

    La LNH sur Facebook