Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Ramené sur terre par les Rangers, le Canadien doit se remettre en orbite

    Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Ramené sur terre par les Rangers, le Canadien doit se remettre en orbite
    Ramené sur terre par les Rangers, le Canadien doit se remettre en orbite

    MONTRÉAL – Pas près mentalement et physiquement, le Canadien de Montréal s'est écrasé 7-2 devant les Rangers de New York samedi après-midi au Centre Bell lors du premier match de la finale de l’Association de l’Est.

    Mis en orbite par leur triomphe contre les Bruins de Boston, les joueurs du Canadien ont été brutalement ramenés sur terre par les Rangers, qui ont totalisé sept buts alors qu’ils n’avaient réussi qu’un but en trois matchs contre le CH en saison régulière.

    Ce fut une véritable dégelée du printemps pour le Canadien et on verra maintenant de quel bois il se chauffe lors du deuxième match de la série, lundi.

    « On sait qu’on peut mieux jouer », a affirmé P.K. Subban, qui a été le joueur le plus utilisé avec 26:00 de temps de glace. « À 4-1, le match était un peu hors de portée (après deux périodes) mais on sera prêt pour le prochain match. Il reste encore beaucoup de hockey dans cette série et ce match est déjà oublié. Il faut tourner la page et se préparer en vue du prochain match. »

    Incapable de composer avec la rapidité de ses adversaires en début de match, le Canadien a commis des erreurs d’exécution et les Rangers ont sauté sur l’occasion pour inscrire deux buts en moins de deux minutes, des filets de Martin St-Louis et Mats Zuccarello, à 4:35 et 6:27.

    « Ils nous ont battus partout sur la glace, a expliqué Subban. Ils ont travaillé fort, ils étaient sur la rondelle, ils étaient agressifs et affamés. On n’était pas prêt pour bien exécuter. C’est aussi simple que ça. Si nous sommes prêts, c’est un match différent. »

    Après avoir concédé deux buts et deux fois plus de tirs (12-6) à la première période, le Canadien s’est ressaisi à la deuxième période mais des buts tardifs en 49 secondes de Chris Kreider, à 18:59, et Brad Richards, à 19:48, ont porté le score 4-1, ce qui a jeté une douche froide sur les espoirs d’une remontée du Canadien.

    « Je pense qu’il faut être meilleur dans tous les aspects du jeu, a expliqué le vétéran Mike Weaver. Demain (dimanche), on va avoir une journée pour réfléchir à ce qu'il faut faire. C’est à nous d’y voir. Eux, ils vont jouer avec intensité. Ils sont solides avec la rondelle et ils effectuent des jeux simples.

    « C’est une équipe rapide, comme nous, a-t-il souligné. De toute évidence, on n’a pas aussi bien composé qu’on le voulait avec leur rapidité. Je pense qu’il faut faire de petites choses, comme remettre la rondelle au fond de la zone et être les premiers sur la rondelle. Il ne s’agit pas de réinviter le jeu mais on s’est éloigné un peu de ça. Heureusement, c’est une série quatre-de-sept et on ne gagne pas la série avec un match. »

    Rene Bourque a réduit l’écart à 2-1 à 12 :38 de la deuxième période mais les Rangers ont ensuite réussi cinq buts sans riposte avant que Lars Eller inscrive le dernier filet du match en désavantage numérique avec quelques minutes à jouer.

    Pire match

    « On a joué notre pire match des séries, de loin», a reconnu Bourque, qui a obtenu trois tirs. « On avait discuté ensemble de la possibilité d’un relâchement après la série contre Boston. On était prêt à nos premières présences mais on s’est effondré par la suite. On a rendu les choses plus intéressantes pendant un certain temps à la deuxième quand on a commencé à se déplacer les pieds mais ils ont réussi deux buts à la fin de la période et c’en était pratiquement fini du match. »

    Le gardien des Rangers Henrik Lundqvist a effectué neuf arrêts à la deuxième période en plus d’être bien appuyé par ses coéquipiers, qui ont bloqué 11 tirs devant lui. Il s’est notamment illustré en captant avec sa mitaine un tir des poignets de Max Pacioretty.

    « À 5-1, 6-1, ils voulaient encore marquer, a souligné David Desharnais. C’est l’attitude qu’il faut avoir pour les prochains matchs. C’était un défi de retrouver le même niveau d’émotions que contre Boston. Il y a une moins grosse rivalité contre eux mais là, je pense que c’est parti. Leur attitude était meilleure que la nôtre. Ils étaient prêts à jouer et nous, ça nous a pris une période avant de commencer. Il faut avoir cette attitude dès le départ lors du prochain match.

    « On repart à zéro, a-t-il insisté. On a perdu un match, peu importe la façon, il faut se regrouper et se concentrer pour le prochain match. Il faut être meilleur. »

    Comme un malheur n’arrive jamais seul, Carey Price a peut-être subi une blessure quand Kreider est entré en collision avec lui dans les premières minutes de la deuxième période.

    Par mesure de prudence, Price a cédé sa place à Peter Budaj au début de la troisième période alors que les Rangers menaient 4-1. Il agrippait cependant sa jambe droite après l'impact avec Kreider, qui a perdu l’équilibre en fonçant au filet.

    Questionné sur la collision Kreider-Price, Bourque a estimé que c’était accidentel.

    « On ne veut pas voir ça mais je ne crois pas que c’était intentionnel, a-t-il dit. C’est notre meilleur joueur. On a besoin de lui (Price) en santé. Espérons qu’il est correct. »

     

    La LNH sur Facebook