Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Lundqvist signe sa première victoire à Montréal en cinq ans

    Par Sean Farrell - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Lundqvist signe sa première victoire à Montréal en cinq ans
    Lundqvist signe sa première victoire à Montréal en cinq ans

    MONTRÉAL – Le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist a foulé la glace du Centre Bell samedi pour une première fois en plus de deux ans, lui qui possède un historique assez tumultueux avec l’amphithéâtre hostile du Canadien de Montréal.

    Lundqvist a amorcé le match no 1 de la finale de l’Est avec une fiche de 4-5-2, une moyenne de buts alloués de 3,87 et un pourcentage d’efficacité de ,876 à Montréal. Mais la victoire de 7-2 des Rangers a confiné ces mauvaises statistiques dans les livres d’histoire de la ligue.

    « Pour être honnête avec vous, je me suis senti bien avant la rencontre et oui, vous aimez bien en parler et vous aimez bien me poser des questions à ce sujet », a déclaré Lundqvist, qui a réalisé 20 arrêts à son premier départ à Montréal depuis le 14 janvier 2012. « Ça faisait un bout de temps que je n’avais pas joué ici, mais c’est toujours du hockey. La dernière fois que j’ai joué ici, on avait une équipe différente, et je pense avoir évolué comme gardien aussi. »

    Les sept buts de New York constituent le plus grand total de buts marqués lors du premier match d’une finale d’association depuis le 16 mai 1992, quand les Blackhawks de Chicago avait vaincu les Oilers d’Edmonton 8-2.

    « Ce n’était pas 7-2 pendant tout le match, c’était plus serré que ça, a mentionné le défenseur des Rangers Marc Staal. Quand on a eu besoin d’un arrêt, [Lundqvist] en a fait des gros. »

    La recrue Cam Talbot avait été d’office pour les Rangers lors des deux matchs de saison régulière entre les deux équipes à Montréal, incluant une défaite de 1-0 en prolongation lors de la dernière rencontre de la campagne le 12 avril. Le premier jeu blanc de Talbot en carrière a été enregistré à la suite d’une victoire de 1-0 contre le Canadien le 16 novembre, qui avait mis fin à une disette de 0-7-1 pour les Rangers au Centre Bell.

    Campant le rôle de gardien auxiliaire lors des quatre derniers matchs de New York à Montréal, Lundqvist n’avait pas gagné au domicile du Canadien depuis le 17 mars 2009.

    « À chaque fois que tu sautes sur la patinoire, tu dois te démontrer à toi-même et à tes coéquipiers que tu peux jouer. Alors oui, on a connu un bon départ, mais on va devoir le répéter lors du prochain match, a dit Lundqvist. Mais évidemment, on n’a pas remporté tant de matchs dans cet amphithéâtre, alors c’est bien d’avoir eu un bon début et de savoir que lorsqu’on se concentre sur les détails, on peut obtenir les résultats que l’on souhaite. »

    Lundqvist pointe au premier rang de la LNH avec neuf victoires en séries éliminatoires de la Coupe Stanley et figure à égalité au deuxième échelon avec une moyenne de buts alloués de 1,99 et un taux d’efficacité de ,929.

    « Je ne sais pas si vous l’avez vu jouer ces dernières semaines, mais il est sur une autre planète. Alors on toute la confiance du monde en lui et je pense qu’il a assez confiance en son propre jeu en ce moment, a évoqué l’attaquant des Rangers Brian Boyle. Mais tout ça, c’est du passé de toute façon. Je pense que vous en faites un plus gros plat que c’en est en réalité. Pour nous, c’est de l’histoire ancienne, ça fait plusieurs années et il est un gardien de classe mondiale. Regardez-le, il a été fantastique pour nous. Les arrêts qu’il a faits ont été incroyables, même cet après-midi. »

    L’écart de cinq buts dans ce gain est le plus grand jamais enregistré par les Rangers contre le Canadien en séries; le précédent sommet était de trois.

    Lundqvist a fait un lien entre le Tricolore et les Penguins, que les Rangers ont éliminés en sept matchs après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans leur série de deuxième ronde dans l’Est.

    « On ne les a pas laissés se mettre en marche, a indiqué Lundqvist. C’est la plus grosse partie de leur jeu, le jeu de transition. Alors quand vous leur enlevez, vous avez beaucoup plus de chances de gagner le match parce que parfois, l’équipe semble tellement rapide que ça dépend de si tu réussis à placer des rondelles en fond de territoire ou non. »

    Avant samedi, le Canadien était la plus récente équipe à perdre le match no 1 d’une finale d’association par au moins cinq buts, alors qu’il s’était incliné 6-0 contre les Flyers de Philadelphie en 2010.

     

    La LNH sur Facebook