Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Blackhawks et les Kings sont prêts pour une revanche en finale de l’Association de l’Ouest

    Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks et les Kings sont prêts pour une revanche en finale de l’Association de l’Ouest
    Les Blackhawks et les Kings sont prêts pour une revanche en finale de l’Association de l’Ouest

    Les Blackhawks de Chicago ont battu les Kings de Los Angeles en cinq rencontres dans la finale de l’Association de l’Ouest en 2013, en route vers leur conquête de la Coupe Stanley. Pour devenir la première équipe en 16 ans à remporter deux championnats consécutifs, Chicago devra vaincre Los Angeles à nouveau.

    Les Blackhawks et les Kings, qui ont tous deux terminé au troisième rang de leur division respective, amorceront leur série quatre-de-sept dimanche au United Center (15 h (HE); NBC, TSN, RDS).

    Les Blackhawks sont inactifs depuis qu’ils ont éliminés le Wild du Minnesota en prolongation de la sixième rencontre de leur série de deuxième ronde de l’Association de l’Ouest. Los Angeles aura eu moins de repos, eux qui se sont dirigés vers Chicago tout de suite après leur victoire de 6-2 aux dépens des Ducks d’Anaheim dans le septième match de leur série vendredi.

    Ces deux formations pratiquent des styles très différents. Chicago se fie à sa vitesse et à la circulation de rondelle, alors que les Kings adoptent une approche plus axée sur du jeu physique et intense, qui vise à épuiser leurs adversaires. Au cours des deux dernières campagnes, les Blackhawks ont eu le dessus au cours des affrontements entre les deux équipes. En plus de battre les Kings en cinq parties au printemps dernier, Chicago a balayé la série de trois rencontres de saison régulière entre les deux équipes en 2013-14, dominant Los Angeles 9-4 au chapitre des buts. Les Blackhawks l’ont emporté 3-1 et 1-0 à domicile en l’espace de 15 jours en décembre avant de vaincre les Kings 5-3 au Staples Center le 3 février.

    En remontant à la saison régulière 2012-13, Chicago a remporté neuf des 11 dernières parties entre ces deux équipes. Chicago a aussi eu le dessus au cours des deux affrontements en séries éliminatoires contre les Kings; avant leur duel de l’an dernier, ces deux rivaux ne s’étaient pas rencontrés depuis 1974, dans une série remportée en cinq matchs par les Blackhawks.

    Cette série mettra aux prises les deux derniers gardiens à avoir soulevé la Coupe Stanley. Jonathan Quick a mené Los Angeles au titre en 2012, remportant du même coup le trophée Conn Smythe, et il a maintenant permis aux Kings de participer à la finale d’association pour une troisième année consécutive. Il a connu des hauts et des bas au cours des présentes séries éliminatoires, accordant notamment 17 buts aux Sharks de San Jose au cours des trois premiers matchs en première ronde, avant de perdre les matchs no 3, 4 et 5 contre les Ducks. Il a cependant permis à Los Angeles d’effectuer une remontée contre les Sharks avant de n’allouer que trois buts au cours des deux derniers matchs pour permettre aux Kings de prendre la mesure des Ducks, portant ainsi sa fiche à 6-0 dans les matchs où son équipe faisait face à l’élimination. Quick reçoit beaucoup d’aide de sa défensive et du système conservateur de son entraîneur Darryl Sutter, mais il est capable de voler des rencontres à lui seul.

    Du côté de Chicago, Corey Crawford ne reçoit pas la même attention ou le même respect que Quick, mais pour la deuxième année de suite, il semble connaître ses meilleurs moments en séries éliminatoires. Il amorce la troisième ronde au premier rang parmi les gardiens de la ligue avec une moyenne de buts alloués de 1,97 et un pourcentage d’arrêts de ,931. Crawford a haussé son jeu d’un cran dans les cinquième et sixième parties contre le Wild, tout comme il l’avait fait contre les Blues en première ronde après avoir connu un lent départ, alors que Chicago tirait de l’arrière 2-0. La confiance que les Blackhawks accordent à Crawford est égale à celle que les Kings accordent à Quick.

    Crawford et Quick se sont affrontés à une reprise au cours des trois matchs de saison régulière entre les deux formations. Les Blackhawks avaient alors marqué cinq fois sur 30 lancers en route vers une victoire de 5-3 au début du mois de février. Quick a éprouvé des difficultés contre Chicago tout au long de sa carrière, lui qui a conservé un dossier de 6-12-1 en saison régulière et de 1-4 en séries éliminatoires. De son côté, Crawford présente une fiche de 6-3-0 en neuf rencontres de saison régulière contre Los Angeles et a remporté quatre des cinq matchs au cours de la finale d’association en 2013.

    Les deux équipes comptent sur de solides défensives menées par un défenseur étoile : Duncan Keith pour les Blackhawks et Drew Doughty pour les Kings. Keith, un des finalistes au trophée Norris, fait équipe avec Brent Seabrook pour former l’un des meilleurs duos de défenseurs de la LNH. Seabrook est à égalité au sommet des pointeurs de son équipe avec 11 points en séries. Doughty, qui est habituellement jumelé à Jake Muzzin, a rehaussé son niveau de jeu et a amassé un but et neuf points en 14 parties ce printemps.

    Ce sont les Kings, et non les Blackhawks, qui comptent dans leurs rangs le meilleur buteur et le meilleur pointeur des présentes séries. Marian Gaborik, acquis des Blue Jackets de Columbus à la date limite des transactions de la LNH, domine tous les marqueurs avec neuf buts. Son joueur de centre Anze Kopitar est au premier rang des pointeurs avec 13 mentions d’aide et 19 points.

    Seabrook et Marian Hossa sont les meilleurs pointeurs des Blackhawks avec 11 points, un de plus que les attaquants vedettes Patrick Kane et Jonathan Toews. Kane et le héros des séries éliminatoires de 2013 Bryan Bickell mènent les Blackhawks avec six buts, un de plus que Toews. Kane a été l’auteur de trois buts gagnants, dont deux en prolongation, et quatre des cinq buts de Toews se sont révélé être des buts vainqueurs, dont un en surtemps.

    Les Blackhawks possèdent l’avantage de la glace grâce à leur récolte de 107 points, comparativement à 100 pour les Kings. Les Blackhawks seront aussi plus reposés, ayant remporté leurs deux premières séries en six matchs, alors que les Kings ont disputé le maximum de 14 parties à leurs deux premiers tours. De plus, aucune équipe n’est parvenue à remporter trois séries consécutives en sept parties pour accéder à la Finale de la Coupe Stanley.

     

    La LNH sur Facebook