Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les joueurs du Canadien se concentrent sur leur prochain défi de battre les Rangers

    Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les joueurs du Canadien se concentrent sur leur prochain défi de battre les Rangers
    Les joueurs du Canadien se concentrent sur leur prochain défi de battre les Rangers

    BROSSARD - Ayant atteint le carré d’as des séries éliminatoires, le Canadien de Montréal a maintenant une chance sur quatre de remporter la Coupe Stanley.

    Mais n’en parlez surtout pas à la troupe de l’entraîneur-chef Michel Therrien. Les joueurs vivent le moment présent. Ils se concentrent uniquement sur les Rangers de New York et le premier match de la nouvelle série quatre-de-sept qui aura lieu samedi après-midi au Centre Bell.

    L’élimination des Bruins de Boston, c’est du passé. Un défi différent les attend contre les Rangers.

    « Ce fut une grosse victoire contre les Bruins mais je ne pense pas que nous avons encore accompli ce que nous voulons faire », a dit P.K. Subban à l’issue d’un entraînement où tous les joueurs étaient présents, vendredi. « On a eu du succès mais on se tromperait drôlement si on pensait encore à la série contre Boston.

    « Il faut se concentrer sur la prochaine série, a-t-il insisté. Les Rangers ont une bonne équipe à commencer par leur gardien (Henrik Lundqvist). La série précédente est finie et c’est le début d’une nouvelle série. »

    Les Rangers s’amènent à Montréal avec beaucoup de confiance après avoir comblé un déficit de 3-1 dans leur série du deuxième tour pour éliminer les Penguins de Pittsburgh en sept matchs. De plus, ils ont remporté 25 victoires à l’étranger en saison régulière, un sommet dans l’Association de l’Est.

    « Les Rangers sont dangereux et il faudra jouer notre meilleur hockey, a affirmé Subban. Ils se tiennent ensemble et ils ont combattu beaucoup d’adversité. C’est un groupe de joueurs qui a du caractère. Ce sera un défi et on aura besoin d’être à notre mieux. »

    Il n’y a eu que quatre buts lors des trois matchs entre le Canadien et les Rangers et il y a même eu trois jeux blancs ! Le Canadien l’a emporté 2-0 à New York à l’ouverture locale des Rangers, puis il a perdu 1-0 au Centre Bell et gagné 1-0 en prolongation.

    Pas de tout repos

    « C’est une autre équipe que j’ai appris à détester dans les dernières années, a souligné Daniel Brière. C’est une équipe qui travaille extrêmement fort et ce ne sera pas de tout repos. Plus on avance en séries, plus ça devient difficile.

    « Il y a beaucoup de comparaisons qui se font en commençant par les gardiens de but, a-t-il souligné. Ils ont six, sept, quasiment huit bons défenseurs et quatre lignes qui peuvent te faire mal. C’est ce qui est dangereux avec les Rangers. Tu ne peux prendre avantage d’aucune de leurs lignes. C’est une équipe complète et ils sont dangereux. Ça va être difficile. Quand on regarde de haut en bas dans leur formation, ils ont beaucoup de profondeur. »

    Après avoir éliminé les Bruins, les champions de la saison régulière, le Canadien devra se méfier d’une baisse d’intensité.

    « Ça va être important pour nous de retrouver le genre d’émotions qu’on avait contre les Bruins a reconnu Brière. C’était facile contre eux d’avoir un bon niveau de motivation. Il ne fallait pas regarder très loin pour se motiver. Il va falloir essayer de trouver le même genre d’émotions tout de suite en début de série. C’est ce qui peut être dangereux. Je l’ai vécu auparavant avec les Flyers (de Philadelphie). Ça va être un de bons défis surtout en début de série. »

    Price-Lundqvist

    Carey Price a éclipsé Tuukka Rask lors de la série contre les Bruins et Henrik Lundqvist a été superbe contre les Penguins. Il s’agira du premier duel entre les deux gardiens depuis la défaite de 3-0 de la Suède contre le Canada lors du match pour la médaille d’or des Jeux olympiques de Sotchi.

    La série sera l’occasion d’un duel-reprise.

    « Je ne pense pas qu’ils se préoccupent de ça, a noté Subban. Je pense qu’ils vont seulement penser à aider leur équipe à l’emporter. Demandez à Carey. Demandez à Henrik. Ils diront la même chose. »

    Price affiche un excellent dossier de 8-5-1 et il a réalisé cinq jeux blancs contre les Rangers alors que Lundqvist, curieusement,, affiche des statistiques moyennes contre le Canadien. Il présente un dossier de 13-11-2 et une fiche négative de 4-5-2 au Centre Bell, où il a subi la défaite à ses quatre derniers départs. Sa dernière victoire au Centre Bell remonte au 17 mars 2009 - un gain de 4-3 en tirs de barrage - et son dernier départ au Centre Bell a eu lieu le 15 janvier 2012.

    « Ce sera un bon défi pour Carey et un bon aussi pour nous, a noté Max Pacioretty. Carey a été un gros atout pour nous lors du deuxième tour. Ce n’est pas toujours le nombre d’arrêts qui est important mais le moment où ils sont effectués. Dans la série contre Boston, il a effectué des arrêts importants aux bons moments et cela a changé le momentum dans la série. »

    Malgré ses difficultés à Montréal, c’est au Centre Bell que Lundqvist a remporté la première victoire de sa carrière à l’étranger. Il avait bloqué 38 tirs dans un gain de 5-2 des Rangers le 29 octobre 2005.

    « Ce sont les éliminatoires, a rappelé Subban. La saison régulière ne veut pas dire grand-chose. C’est un gardien étoile et nous savons ce qu’il est capable de faire dans des matchs importants. Il faut respecter ça et on s’attend à ce qu’il soit à son mieux. C’est un gardien de classe mondiale et il est un des meilleurs dans la ligue. »

    L’ adjoint de Lundqvist, Cam Talbot, était devant le filet des Rangers lors des deux rencontres à Montréal cette saison.

    « On sait qu’on affronte un très bon gardien, a noté Brendan Gallagher. Il faudra mettre de la circulation devant lui pour lui rendre la tâche difficile. C’est un de leurs leaders. Si on peut lui rendre la vie difficile, ce sera à notre avantage. »

    Il n’y avait aucun changement de trios et de paires de défenseurs lors de l’entraînement du Canadien. Le jeune Nathan Beaulieu était encore jumelé au vétéran Mike Weaver à la ligne bleue. Le seul blessé, Alex Galchenyuk a évolué au sein du cinquième trio aux côtés de Ryan White et Travis Moen. Après avoir obtenu le feu vert pour s’entraîner avec contact.

     

    La LNH sur Facebook