Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les Blackhawks éliminent le Wild grâce au but de Kane en surtemps

    mercredi 2014-05-14 / 0:38 / Blackhawks vs Wild - Finales de section 2014

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks éliminent le Wild grâce au but de Kane en surtemps
    Les Blackhawks éliminent le Wild grâce au but de Kane en surtemps

    ST PAUL, Minnesota – Les Blackhawks de Chicago ont finalement trouvé un moyen de vaincre le Wild du Minnesota au Xcel Energy Center mardi soir. Leur récompense : une deuxième présence consécutive en finale de l’Association de l’Ouest.

    Patrick Kane a touché la cible à 9:44 de la prolongation après un bond bizarre de la rondelle sur la baie vitrée derrière le filet du Minnesota, procurant aux Blackhawks une victoire de 2-1 dans le sixième match de leur série de deuxième ronde de l’Association de l’Ouest. Chicago remporte cette série 4-2 et a maintenant signé 14 gains consécutifs dans les matchs no 5 et 6 des séries qui ont été égales 2-2 depuis 2009.

    « C’était excitant d’obtenir cette occasion et d’avoir profité de cette chance. Si la chance me sourit et que quelqu’un là-haut a décidé de me donner sa bénédiction en prolongation, je ne vais pas dire non », a déclaré Kane après son sixième but gagnant en carrière en séries éliminatoires et son quatrième en prolongation. « C’est un peu comme lorsque Johnny [Toews] trouve toujours un moyen de marquer les buts gagnants. Nous comptons sur plusieurs joueurs expérimentés, et tout le monde est déjà passé par-là, mais c’est toujours excitant d’être celui qui met fin au match. »

    Chicago affrontera maintenant le gagnant de l’autre série de deuxième tour de l’Association de l’Ouest entre les Ducks d’Anaheim et les Kings de Los Angeles. Anaheim mène cette série quatre-de-sept 3-2, et le sixième match aura lieu mercredi soir au Staples Center (21 h 30 (HE), NBCSN, TSN, RDS).

    Chicago et Los Angeles avaient croisé le fer en finale de l’Association de l’Ouest l’an dernier. Chicago avait eu le dessus en cinq rencontres, avant de battre les Bruins de Boston en six parties pour procurer à l’organisation sa deuxième Coupe Stanley depuis 2010.

    Le gardien de Chicago Corey Crawford a été brillant tout au long de la rencontre, repoussant 34 lancers et ne permettant qu’à Erik Haula de le déjouer tôt en deuxième période.

    De son côté, le gardien du Minnesota Ilya Bryzgalov a effectué les arrêts importants au bon moment après avoir cédé devant Kris Versteeg après seulement 1:58 de jeu au premier tiers. Il a terminé le match avec 25 arrêts.

    « Même pas pendant un entraînement », a répondu Ilya Bryzgalov lorsqu’on lui a demandé s’il se souvenait d’avoir vu la rondelle réagir de la manière dont elle l’a fait sur la séquence qui a mené au but qui a mis fin à leur saison.

    « J’ai vu la rondelle revenir devant le but. Nous avons couvert le premier homme, mais nous n’avons pu récupérer la rondelle et ils en profitent pour marquer, a-t-il ajouté, la voix tremblante. Il semble que la chance n’était pas de notre côté ce soir. »

    Le Wild avait remporté ses cinq premiers matchs à domicile, battant trois fois l’Avalanche du Colorado avant d’avoir le dessus lors des matchs no 3 et 4 contre Chicago. Au cours de ces deux victoires, Minnesota avait dominé les Blackhawks 9-2 au chapitre des buts.

    Pour une deuxième partie de suite, la vitesse de Haula a fait la différence tôt dans la rencontre pour le Minnesota.

    Cette fois-ci, l’attaquant Matt Cooke a effectué une passe parfaite à l’aide de la rampe, envoyant la rondelle au haut des cercles des mises en jeu en zone de Chicago. Haula a devancé le défenseur Niklas Hjalmarsson pour récupérer le disque, a effectué quelques enjambées supplémentaires avant de battre Crawford d’un tir vif à 2:29 pour permettre au Wild de niveler la marque 1-1.

    Dimanche dernier, Haula avait inscrit le seul but du Minnesota en récupérant le disque à sa propre ligne des buts avant de traverser la patinoire sur toute sa longueur, contournant Kane et Duncan Keith au passage, avant de sauter sur son retour pour donner une avance de courte durée au Wild.

    Le Wild a dominé la deuxième période mardi et a obtenu plusieurs chances de prendre les devants, mais Crawford a été à la hauteur après avoir alloué le but de Haula. Justin Fontaine à lui seul a profité de quatre excellentes chances de marquer au cours de cet engagement. Crawford a aussi réalisé un superbe arrêt contre Cody McCormick lorsque l’attaquant a tenté de la déjouer d’un spin-o-rama à l’embouchure du filet. L’attaquant de Chicago Peter Regin a aussi sauvé un but en balayant une rondelle qui se trouvait dans le demi-cercle avant que Jason Pominville ne puisse la pousser dans un filet abandonné.

    Crawford a stoppé 13 des 14 lancers qu’il a affrontés au deuxième vingt.

    « Je me sens très bien, a mentionné Crawford. Nos défenseurs ont aussi réalisé de gros jeux alors que des rondelles se trouvaient dans mon demi-cercle. Ils ont sauvé la mise à ces moments-là. Il fallait simplement tenir le coup pendant toute la rencontre pour donner une chance aux gars de l’emporter. »

    Bryzgalov n’a pas été aussi occupé, mais il a effectué un arrêt primordial lorsque Patrick Sharp s’est présenté seul devant lui peu de temps après le but égalisateur de Haula.

    Minnesota avait besoin de rebondir en période médiane après un but chanceux de Versteeg à 1:58 du premier tiers, qui a forcé le Wild à jouer du hockey de rattrapage.

    Dans cette série, l’équipe qui a marqué le premier but a remporté les quatre premières rencontres avant que Chicago ne mette fin à cette séquence dimanche en revenant de l’arrière pour l’emporter 2-1. Au cours de la deuxième ronde dans l’ensemble de la LNH, l’équipe qui a ouvert la marque a gagné 22 des 24 parties.

    Versteeg a fait des apparitions sporadiques dans l’alignement au cours de cette série. Chaque fois qu’il était laissé de côté, l’entraîneur de Chicago Joel Quenneville affirmait qu’il s’attendait à plus du vétéran attaquant. Son vœu a été exaucé au cours de la sixième rencontre quand Versteeg a appliqué un échec avant agressif qui a forcé le défenseur Keith Ballard à commettre un revirement. Versteeg a ensuite tiré de derrière la ligne des buts, et la rondelle a dévié sur Clayton Stoner avant de passer par-dessus l’épaule de Bryzgalov. Il s’agissait du premier but de Versteeg depuis le 25 mars, une léthargie de 17 parties.

     

    La LNH sur Facebook