Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les Blackhawks viennent à bout du Wild et mènent 3-2 dans la série

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks viennent à bout du Wild et mènent 3-2 dans la série
    Les Blackhawks viennent à bout du Wild et mènent 3-2 dans la série

    CHICAGO – Grâce à des buts de Bryan Bickell et du capitaine Jonathan Toews, les Blackhawks de Chicago ont été en mesure de conserver l’avantage de la glace dimanche dans leur série un peu folle de première ronde de l’Association de l’Ouest contre le Wild du Minnesota, à la suite d’une victoire de 2-1 au United Center.

    L’équipe à domicile a remporté chacun des cinq premiers matchs de cette série et Chicago a porté sa fiche à 6-0 à la maison depuis le début des séries. Les Blackhawks mènent cette série quatre-de-sept 3-2, et ils pourront s’assurer d’une deuxième participation consécutive à la finale de l’Association de l’Ouest s’ils l’emportent dans le sixième match mardi soir au Xcel Energy Center (21 h (HE), CNBC, TSN, RDS).

    Chicago a inscrit le but qui allait s’avérer être le but gagnant à 4:33 de la troisième période sur un bel effort collectif, le genre d’effort qui a défini leur parcours vers le titre le printemps dernier.

    Toews a amorcé la séquence en appliquant de l’échec-avant et en servant une dure mise en échec à Mikael Granlund. Un peu plus tard, Marian Hossa a récupéré la rondelle derrière la ligne des buts et s’est frayé un chemin jusqu’au côté opposé du filet, d’où il a été en mesure de diriger une passe vers Patrick Sharp qui a lancé vers le but. La rondelle a bondi dans les airs, et le défenseur Ryan Suter a tenté de la frapper au vol pour éliminer le danger. Le disque est plutôt allé vers Hossa, qui a envoyé le disque vers le filet pour une deuxième fois. Toews, qui se tenait à l’embouchure du but, a bataillé ferme pour récupérer le disque libre et l’a envoyé au fond du filet, battant tout juste de vitesse la jambière du gardien Ilya Bryzgalov et le bâton du défenseur du Minnesota Nate Prosser.

    Il s’agissait de la première avance de Chicago en 149 minutes et 19 secondes dans cette série. Malgré quelques frayeurs au troisième engagement, les Blackhawks ont résisté grâce au beau travail du Corey Crawford, qui a effectué 27 arrêts. De son côté, Bryzgalov a terminé la rencontre avec 26 arrêts pour le Wild.

    Erik Haula a ouvert la marque à l’aide d’une magnifique combinaison de vitesse phénoménale et d’éthique de travail irréprochable. Sur la séquence, l’ailier gauche a transporté la rondelle sur toute la longueur de la patinoire, passant en coup de vent entre l’attaquant Patrick Kane et le défenseur Duncan Keith avant de décocher un premier tir qui a été repoussé par Crawford. Haula est cependant parvenu à récupérer son propre retour et à tirer à nouveau. Cette fois-ci, Crawford a réalisé l’arrêt en étendant la jambière, mais la rondelle a bondi dans les airs avant de retomber dans le filet, sans que Brent Seabrook ne réussisse à la frapper au vol.

    D’un seul coup, le Wild possédait ce qu’il croyait être une avance de la plus haute importance à 16:33 du premier tiers. Avant ce cinquième match, 19 rencontres avaient été disputées au cours de la deuxième ronde, et dans toutes ces rencontres, l’équipe qui avait inscrit le premier but avait remporté le match.

    Au moment du but de Haula, les choses semblaient plutôt sombres pour les Blackhawks, qui étaient désormais dominés 9-2 au chapitre des buts depuis la troisième période du troisième match, et ils n’avaient décoché que six tirs au cours du premier vingt dimanche, ce qui portait à 12 le nombre de périodes consécutives où la puissante attaque de Chicago ne parvenait pas à diriger 10 tirs ou plus dans une période. Les Blackhawks avaient décoché 13 lancers au cours de la première période du premier match, mais avaient été neutralisés depuis.

    Le momentum a toutefois changé de côté au deuxième engagement lorsque Chicago a retrouvé son rythme à l’attaque en dominant la période.

    À 8:35, le défenseur Jonas Brodin a été forcé d’écoper d’une punition pour avoir accroché afin d’empêcher Peter Regin, un ajout surprise à la formation de la part de l’entraîneur Joel Quenneville, de profiter d’une chance de marquer. Regin, obtenu des Islanders de New York dans le cadre d’une transaction au mois de février, n’avait pas pris part à une seule rencontre en séries éliminatoires et avait été très peu utilisé dans le dernier droit de la saison régulière. Lui et Kris Versteeg ont été insérés dans l’alignement, remplaçant Jeremy Morin et Brandon Bollig, ce dernier servant le premier de ses deux matchs de suspension pour une mise en échec par derrière appliquée dans le match numéro quatre.

    Les jambes fraîches de Regin ont été mises à profit alors qu’il a accepté une longue passe avant de s’amener seul dans l’enclave devant Bryzgalov avant d’être accroché par derrière.

    Sur le jeu de puissance qui a suivi, Kane a décoché un lancer du cercle des mises en jeu. Son tir, un lancer des poignets flottant, a dévié sur Bickell, posté près du demi-cercle de Minnesota, avant de prendre une trajectoire descendante et de déjouer Bryzgalov à 9:18.

    Minnesota a survécu au reste de l’engagement, malgré le barrage de 15 tirs de Chicago, le plus haut total au cours d’une période dans cette série. À titre comparatif, le Wild n’avait accordé que 19 lancers au cours de sa victoire de 4-0 dans le troisième match.

    Cependant, le Minnesota n’a pu survivre à la détermination de Toews et des vétérans des Blackhawks en troisième période.

     

    La LNH sur Facebook