Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Rangers remportent un deuxième gain consécutif pour forcer un septième match

    dimanche 2014-05-11 / 22:19 / Penguins vs Rangers - Finales de section 2014

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Rangers remportent un deuxième gain consécutif pour forcer un septième match
    Les Rangers remportent un deuxième gain consécutif pour forcer un septième match

    NEW YORK – Les Rangers de New York ont tiré de l’arrière 3-1 dans une série 16 fois avant leur présente série de deuxième ronde de l’Association de l’Est. Ils ne sont jamais parvenus à revenir de l’arrière et remporter la série.

    Peut-être que la 17e fois est la bonne.

    Les Rangers ont forcé la tenue d’un septième match contre les Penguins de Pittsburgh en l’emportant 3-1 dimanche au Madison Square Garden. Après avoir perdu les matchs numéro deux, trois et quatre par un pointage combiné de 9-2, les Rangers ont prolongé leur saison en gagnant les deux dernières rencontres par la marque de 8-2.

    Le match ultime aura lieu mardi au Consol Energy Center (19 h (HE); NBCSN), où les Rangers sont sortis victorieux de deux des trois parties qui y ont été disputées, après avoir triomphé à une reprise au cours des deux parties de saison régulière qui s’y sont déroulé.

    Les Rangers participeront à un septième match pour une sixième fois à leurs neuf dernières séries, et ils ont remporté leurs quatre derniers matchs ultimes.

    Les Rangers avaient poussé une série à la limite après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans celle-ci à une seule occasion. C’était en 1939, et ils s’étaient inclinés contre les Bruins de Boston en troisième période de prolongation lors de la septième partie.

    « Nous savions que si nous disputions notre meilleure partie, que l’on jouait comme nous le faisons d’habitude, nous avions la chance de revenir de l’arrière et de remporter cette série, a indiqué le défenseur des Rangers Marc Staal. Nous avons commencé à le faire dans le cinquième match, puis dans le sixième, et nous nous dirigeons maintenant vers le septième match. »

    Les Rangers ne semblaient pas en voie de revenir dans cette série après la quatrième partie, alors qu’ils ont disputé leur pire partie des présentes séries. Ils n’ont obtenu que 15 tirs et se sont inclinés 4-2 avec un effort dans lustre au Madison Square Garden.

    Cependant, les Rangers ont été agressifs depuis, dictant le rythme des rencontres et affichant beaucoup d’énergie. Ils ont donné le ton tôt dans la cinquième partie avec deux buts, et ont répété l’exploit encore plus tôt dans la sixième rencontre.

    L’ailier droit des Rangers Martin St-Louis, dont la mère France est décédée jeudi, a inscrit un but en cette journée de fête des Mères alors que son père et sa sœur se trouvaient dans les gradins. Il avait fait en sorte qu’ils effectuent le voyage depuis Montréal pour qu’ils puissent assister au match.

    « C’est la fête des Mères, mon père est ici, tout comme ma sœur. Ce fut un moment pénible pour toute ma famille, a admis St-Louis. Ce fut important de prendre les devants en première période. »

    Les attaquants Carl Hagelin et Derick Brassard ont aussi touché la cible pour les Rangers. Le gardien Henrik Lundqvist a effectué 36 arrêts. Il présente maintenant une fiche de 9-2 dans les rencontres où son équipe fait face à l’élimination.

    L’attaquant Brandon Sutter a répliqué pour les Penguins, qui ont été blanchis en quatre tentatives sur le jeu de puissance et qui présentent maintenant une efficacité de 1-en-19 dans cette série. Pittsburgh a fourni à New York six avantages numériques, mais les Rangers n’ont pu en profiter.

    « Nous avons donné le ton dès le début, et lorsque Marty a marqué ce but, ce fut un moment tellement magnifique, a déclaré Lundqvist. Je suis vraiment devenu émotif en le regardant aller, sachant ce qu’il avait traversé. Je crois que toute l’équipe s’est nourrie de ce moment et de l’énergie qui régnait dans la foule. »

    Stepan a indiqué qu’être sur la glace pour le but de St-Louis avait été : « l’une des choses les plus cools auxquelles il avait pris part dans sa carrière professionnelle ».

    « Je ne peux même pas imaginer ce qu’il a traversé au cours des derniers jours, mais je peux comprendre que son but lui a fait du bien, a affirmé Staal. Nous étions évidemment heureux pour lui. Ce fut une belle soirée. »

    Le gardien des Penguins Marc-André Fleury a repoussé 26 des 29 tirs qu’il a affrontés, mais il a été battu deux fois au cours des premières 6:25 de la rencontre. St-Louis a marqué quand une rondelle a frappé sa jambe, et Hagelin a déjoué Fleury d’un lancer du revers flottant depuis le cercle des mises en jeu.

    Les Rangers ont pris les devants 3-1 en période médiane après que Brassard eût fait preuve d’une belle coordination main-œil pour inscrire son quatrième but depuis le début des séries, tous contre les Penguins, alors qu’il restait 4:30 à faire à l’engagement.

    Le tir de la pointe du défenseur de New York Kevin Klein a été dévié dans le haut de l’enclave par l’attaquant des Rangers Benoît Pouliot, mais Fleury a effectué l’arrêt avec sa jambière. Alors que Fleury tentait d’immobiliser la rondelle, il a poussé cette dernière légèrement vers l’avant. Elle a touché le patin de Brassard avant de s’élever au-dessus de Fleury, et le centre des Rangers a étendu le bâton pour pousser le disque au fond du filet.

    Les Rangers n’ont pas tiré profit de leurs six supériorités numériques après avoir marqué sur deux de leurs trois occasions au cours du cinquième match, ce qui leur a permis de mettre fin à leur léthargie de 0-en-36.

    St-Louis a procuré aux Rangers une priorité de 1-0 à 3:34 du premier vingt lorsque le tir du centre Derek Stepan à la suite d’un retour a heurté sa jambe. Hagelin a porté la marque à 2-0 moins de trois minutes plus tard lorsqu’il a trompé la vigilance de Fleury d’un tir du revers haut depuis le cercle des mises en jeu.

    Les Rangers détenaient un avantage de 11-2 au chapitre des lancers à 10:33, lorsque Fleury a frustré l’attaquant des Rangers Chris Kreider avec la jambière alors que ce dernier s’était présenté seul devant lui sur une passe de St-Louis.

    Les Penguins se sont emparés du momentum après cet arrêt et ont eu le dessus 13-3 dans la colonne des tirs pour le reste de la période. Pittsburgh a réduit l’écart 2-1 alors qu’il restait 3:04 à faire à la période quand le lancer des poignets de Sutter depuis la pointe a bifurqué sur le défenseur des Rangers John Moore et sur Klein avant de pénétrer dans le filet.

    Pittsburgh a obtenu 16 tirs contre cinq pour les Rangers après l’arrêt Fleury aux dépens de Kreider.

    Aucune des deux équipes n’a pu profiter de ses deux jeux de puissance en période médiane, mais les Penguins ont obtenu plusieurs bonnes chances en infériorité numérique. Lundqvist a effleuré de la mitaine le tir du revers de Marcel Goc à 5:38, et il a immobilisé le lancer de l’attaquant Brian Gibbons entre ses jambières sur une contre-attaque à 9:49.

    Brassard a fait vibrer les cordages moins de six minutes plus tard pour redonner aux Rangers une avance de deux buts.

    Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook