Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    CH : une longue série contre les Bruins

    vendredi 2014-05-09 / 0:34 / Bruins vs Canadiens - Finales de section 2014

    Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    CH : une longue série contre les Bruins
    CH : une longue série contre les Bruins

    MONTRÉAL – C’était devenu un trois-de-cinq parce que le Canadien de Montréal avait remporté le premier match de la série quatre de sept à Boston et c’est maintenant un deux de trois à la suite de la victoire de 1-0 des Bruins en prolongation, jeudi soir.

    Un but de Matt Fraser, son premier en carrière lors des séries éliminatoires, a procuré la victoire aux Bruins à 1:19 de la période de prolongation.

    La série est maintenant égale 2-2 et le cinquième match aura lieu à Boston samedi soir.

    Le Canadien a perdu la bataille devant le filet pour la possession de la rondelle et Fraser a marqué le but décisif. La rondelle était revenue devant Carey Price après avoir frappé la baie vitrée derrière le filet.

    « Il n’y a rien à faire de plus. C’est inutile de rester ici et de s’apitoyer sur son sort, a confié Josh Gorges, dépité. On savait que ce serait une longue série. On affronte une bonne équipe. C’est maintenant une série deux de trois. On va se préparer en vue du cinquième match à Boston et on va se concentrer sur ce match. C’est tout ce qui importe pour nous. »

    La victoire a permis aux Bruins de reprendre l’avantage de la glace.

    « De toute façon, on savait qu’on allait devoir remporter un autre match sur la route, a rappelé Gorges. C’est toujours bien d’avoir l’avantage de la glace mais on doit jouer comme à domicile quand on est sur la route. »

    Les Bruins ont rendu la monnaie de leur pièce au Canadien, qui avait remporté le premier match de la série 4-3 en deuxième période de prolongation grâce à un but de P.K. Subban, son deuxième de la rencontre.

    La victoire aurait pu aller d’un côté comme de l’autre.

    « Ce fut un match chaudement disputé par les deux équipes, a dit l’entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien. C’était une guerre de tranchées. Il fallait se battre pour chaque pouce. Je suis content de l’effort de mes joueurs. Les deux équipes étaient bien préparées. »

    À quel point l’avantage de la glace est-il important?

    « Ce sont tous des matchs qui ont été serrés depuis le début de la série, a répondu Therrien. C’est ce qui rend ces matchs très intéressants. Ce ne sera pas différent lors du prochain match.

    « On aurait voulu gagner ce soir mais on a une équipe avec du caractère et il faut aller de l’avant, a-t-il ajouté. On était prêt pour une longue série. On ne sait pas ce qui peut arriver lors des prochains matchs. »

    Tel qu’ils le souhaitaient, les Bruins ont connu un bon départ même si la foule encourageait bruyamment le Canadien. Ils ont obtenu les quatre premiers tirs au but et Jarome Iginla a aussi écrasé Max Pacioretty dans la baie vitrée, répliquant ainsi à la dure mise-en-échec que lui avait servie Travis Moen dans les derniers moments du troisième match.

    « Les gars en ont vu d’autres, a dit l’entraîneur-chef des Bruins, Claude Julien. On a gagné et on sait que ce fut serré. C’est maintenant un deux de trois et on a encore beaucoup de travail à faire. Jusqu’à présent, ce fut une série très serrée pour les deux équipes.

    « Je pense qu’on avait très bien joué lors du premier match et on avait quand même perdu, a-t-il rappelé. Il ne faut pas s’emballer et continuer de travailler. »

    Un bon duel

    Price et Tuukka Rask, qui a été choisi la première étoile de la rencontre, se sont livré un bon duel dans un vrai match des séries éliminatoires.

    Price a effectué 34 arrêts, un de plus que Rask qui a réalisé son cinquième jeu blanc en carrière lors des séries éliminatoires.

    « Je pense que les deux équipes ont très bien joué et que le match aurait pu aller des deux côtés », a dit Price, qui a été choisi la deuxième étoile du match. « C’est du hockey des éliminatoires.

    « Il faut se regrouper maintenant et réaliser dans quelle situation on se trouve, a-t-il ajouté. La série est égale 2-2 et c’est une série [deux de trois] maintenant. »

    Price a privé les Bruins d’un but dans la dernière minute de la première période en bloquant un tir à bout portant de Loui Eriksson La chance lui a cependant souri quand Reilly Smith a frappé le poteau à l’aide d’un tir des poignets pendant une pénalité à Alexei Emelin au milieu de la troisième période.

    Rask, lui, s’est notamment illustré en deuxième période face à Rene Bourque, qui croyait avoir marqué, et Brian Gionta, qu’il a stoppé lors d’une échappée.

    Gionta et Andrei Markov ont obtenu cinq tirs au but chacun.

    « Je pense qu’on a eu de bonnes chances dans la deuxième moitié du match, a dit Gionta. Ils ont apporté des ajustements et ils ont fourni de bons efforts au début du match mais on s’attendait à ce qu’ils le fassent. On n’a pas réussi à avoir autant de circulation devant Rask que lors des autres matchs et il faut faire ça pour avoir du succès contre lui. »

    En ce qui concerne la série, Gionta a noté : « C’est égal maintenant et tout ce qu’on peut faire, c’est de repartir pour un deux de trois. »

    Douglas Murray a réussi six mises en échec et bloqué quatre tirs en 13:18 d’utilisation en temps réglementaire mais il était sur la patinoire avec Mike Weaver lors du but décisif de Fraser au début de la prolongation. Il a frappé solidement Shawn Thornton dans la zone du Canadien en première période.

    « Il a bien fait, a dit Therrien en parlant de Murray. Il s’est impliqué. On lui demande d’être robuste et encore une fois, il a été robuste. Il a été bon en désavantage numérique. On a senti sa présence. »

     

    La LNH sur Facebook