Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Fraser marque en tout début de prolongation pour permettre aux Bruins d’égaler la série

    Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Fraser marque en tout début de prolongation pour permettre aux Bruins d’égaler la série
    Fraser marque en tout début de prolongation pour permettre aux Bruins d’égaler la série

    MONTRÉAL – Si quelqu’un avait dit à Matt Fraser qu’il marquerait le premier but de sa carrière en séries éliminatoires à son premier match en carrière en séries éliminatoires dans un Centre Bell intimidant et plein à craquer, et en prolongation de surcroît, il l’aurait probablement traité de fou.

    « Hier (mercredi), j’étais assis au [restaurant] Chipotle en train de dîner et en me demandant ce que j’allais faire de ma journée », a évoqué Fraser.

    C’est fou ce qui peut arriver en 24 heures.

    Fraser, qui a été rappelé de Providence dans la Ligue américaine pas plus tard que jeudi matin, a inscrit le filet victorieux – et le seul de la rencontre – alors qu’il n’y avait que 1:19 d’écoulée à la première prolongation, jeudi soir, pour permettre aux Bruins de Boston de vaincre le Canadien de Montréal 1-0 lors du match no 4 de leur série de deuxième ronde dans l’Est.

    L’ailier droit de 23 ans a ainsi aidé les Bruins à égaler cette série quatre-de-sept 2-2. Le match no 5 aura lieu au TD Garden de Boston samedi soir.

    Le duel de jeudi s’est avéré bien différent des trois précédents. Pas d’infâme avance de deux buts bousillée, ni de remontée spectaculaire en fin de troisième tiers. Plutôt un match serré marqué par les prouesses de chacun des gardiens.

    L’attaquant des Bruins Jarome Iginla s’est dit loin d’être surpris que cette série entre ces deux rivaux de longue date soit égale à l’aube de la cinquième rencontre.

    « On s’attendait à une série difficile, on s’attendait à une véritable bataille, a-t-il évoqué. Ils se sont amenés après avoir très bien joué en première ronde. Ils forment une bonne équipe, ils jouent dur et ils patinent bien. Ce fut une série difficile jusqu’à présent, et c’est maintenant un deux-de-trois. »

    Malgré la déception, l’entraîneur du Canadien, Michel Therrien, a indiqué qu’il était satisfait de la performance de son groupe.

    « Ç’a été un match chaudement disputé de la part des deux équipes, a-t-il déclaré. C’était une guerre de tranchées, il fallait se battre pour chaque pouce. Je suis content de l’effort de mes joueurs, ç’aurait pu aller d’un côté comme de l’autre. Les deux clubs étaient très bien préparés. »

    Le Canadien était la seule équipe à avoir inscrit trois buts lors de chacun de ses matchs depuis le début des présentes séries éliminatoires. Et cette séquence a pris fin dans la défaite jeudi, alors que le Tricolore n’a pas réussi à déjouer Tuukka Rask sur les 33 tirs qu’il a dirigés vers lui.

    Carey Price a quant à lui réalisé 34 arrêts, donnant l’impression que chacun d’entre eux était effectué sans le moindre effort. Il n’a en fait perdu la rondelle de vue qu’une seule fois, et c’est ce qui lui a coûté le match.

    Le défenseur des Bruins Johnny Boychuk a d’abord décoché un tir sur réception de la ligne bleue qui a raté la cible à la gauche de Price, avant de faire un bond bizarre et de revenir à sa droite. Price a aperçu le disque et a bien tenté de le couvrir avec sa mitaine, mais Carl Soderberg le lui a soutiré au dernier moment. Le défenseur du Canadien Mike Weaver s’est jeté sur la glace pour tenter de bloquer le lancer de Soderberg mais sans véritablement contrôler le disque, et Fraser a sauté sur la rondelle libre pour la pousser du revers derrière Price.

    « La rondelle rebondissait partout et j’essayais juste de la frapper le plus fort possible en espérant qu’elle dévie sur quelqu’un, a mentionné Fraser. Price est tellement un bon gardien, évidemment un gardien de classe mondiale. Il n’accorde pas beaucoup de retours alors j’ai peut-être été un peu chanceux là-dessus, mais la rondelle s’est quand même retrouvée dans le fond du filet. »

    Fraser a disputé 27 matchs dans la LNH depuis le début de sa carrière, dont 14 avec les Bruins en saison régulière cette année. Il a passé le reste de la campagne dans la LAH à Providence, où il a inscrit 20 buts et amassé 30 points en 44 rencontres.

    Celui qui a été acquis par Boston dans la transaction qui a envoyé Tyler Seguin aux Stars de Dallas en juillet dernier s’est attiré les éloges d’à peu près tout le monde chez les Bruins après la victoire de jeudi, incluant ceux de son entraîneur Claude Julien.

    « On l’a vu toute l’année et il a très bien fait à Providence, marquant des buts et jouant du très bon hockey, a évoqué Julien. Et il l’a démontré ce soir (jeudi). J’ai aimé son jeu, et pas seulement parce qu’il a marqué, mais son jeu en entier. Il semblait solide avec la rondelle, il prenait de bonnes décisions, il causait des revirements. C’était bien de le voir [marquer le but gagnant], mais le crédit revient probablement au d.g. C’est lui qui l’a rappelé. »

    Parions que les attaquants des Bruins Soderberg et Reilly Smith dormiront un peu mieux après avoir raté deux chances en or au cours du match, alors que Soderberg a atteint de plein fouet la barre horizontale en toute fin de première période et que Smith aurait pu inscrire les siens au pointage lors d’un jeu de puissance en troisième, mais son tir a touché le poteau.

    Le Tricolore a ainsi encaissé une première défaite à domicile sur les quatre rencontres avant lesquelles la grande – et très populaire auprès des partisans du CH – Ginette Reno a chanté l’hymne national canadien.

    Le défenseur Françis Bouillon et l’attaquant Brandon Prust ont été laissés de côté pour un deuxième match de suite, encore une fois au profit de Douglas Murray et de Travis Moen.

     

    La LNH sur Facebook