Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le Canadien ne veut pas jouer du hockey de rattrapage contre les Bruins

    Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le Canadien ne veut pas jouer du hockey de rattrapage contre les Bruins
    Menant 2-1, le Canadien voudra conserver l’avantage de la glace qu’il a acquis en remportant le premier match à Boston et une victoire lors du quatrième match de la série quatre-de-sept lui permettrait de pousser les Bruins au bord du gouffre.

    BROSSARD – Le Canadien de Montréal disputera jeudi soir au Centre Bell le match qui pourrait être déterminant dans la série du deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley contre les Bruins de Boston.

    Menant 2-1, le Canadien voudra conserver l’avantage de la glace qu’il a acquis en remportant le premier match à Boston et une victoire lors du quatrième match de la série quatre-de-sept lui permettrait de pousser les Bruins au bord du gouffre.

    Mais les Bruins, ce sont les Bruins. Ils ont remporté la Coupe des Présidents avec 117 points en saison régulière et leur objectif était probablement de remporter un match au Centre Bell.

    « C’est un match important. On veut continuer sur notre lancée », a reconnu l’entraîneur-chef Michel Therrien à l’issue de l’entraînement optionnel de son équipe en matinée. « Plus on avance dans la série, plus on joue du hockey solide et inspiré. »

    Les Bruins ont concédé des avances de deux et trois buts au Canadien lors des trois premiers matchs et ils ont aussi commis des erreurs mentales qui leur ont coûté cher.

    Il sera encore primordial pour le Canadien d’avoir un bon départ.

    « C’est très important, surtout contre une équipe comme Boston, a noté Josh Gorges. Ils sont forts en défensive. Ils donnent peu de choses, ils travaillent pour tout et c’est difficile de marquer contre eux. C’est important pour nous de réussir le premier but et de jouer avec l’avance au lieu de jouer du hockey de rattrapage. »

    David Desharnais a aussi insisté sur l’importance du premier but : « Ça donne confiance. C’est assez difficile de jouer contre une équipe comme les Bruins en revenant de l’arrière et en ouvrant le jeu. »

    Le premier trio des Bruins formé de Milan Lucic, David Krejci et Jarome Iginla n’est pas à la hauteur des attentes contre le Canadien et les trois ont été pointés du doigt par le directeur général Peter Chiarelli au lendemain de la défaite de 4-2 lors du troisième match.

    Krejci est toujours à la recherche de son premier but lors des séries et il n’a que trois passes en huit matchs.

    À l’entraînement des Bruins, l’entraîneur-chef des Bruins Claude Julien a démembré son premier trio mais il y avait des absents et on ne sait pas s’il entend apporter des changements.

    « C’est une bonne ligne d’attaque. Ils sont capables de créer des jeux », a dit le défenseur Mike Weaver en parlant du premier trio des Bruins. « Il faut limiter leurs chances et donner tout l’appui que l’on peut à Carey (Price).

    « Il faut se concentrer sur le match de ce soir, pas le prochain, a-t-il ajouté. Il faut se concentrer à chaque présence, à chaque mise en jeu, à chaque bataille pour la possession de la rondelle. »

    Partie d’échecs

    Therrien et Julien se livrent une véritable partie d’échecs depuis le début de la série. Therrien a eu le meilleur sur son adversaire lors du troisième match en utilisant Thomas Vanek à la droite de Tomas Plekanec et le remplaçant par Brendan Gallagher aux côtés de David Desharnais et Max Pacioretty.

    La décision de Therrien a mené au premier but du match qui a été inscrit par Plekanec à la suite d’une passe parfaite de Vanek.

    « On a un bon groupe de joueurs, on est capable d’aller loin avec ce groupe-là et c’est tout ce qui compte », a dit Desharnais, qui a dû se réadapter, tout comme Pacioretty, au style différent de Gallagher.

    « Il faut travailler un peu plus avec Brendan, a-t-il expliqué. C’est un gars qui va dans les coins et il faut le supporter un peu plus. »

    Price et Subban

    Il y avait 18 joueurs et deux gardiens lors de l’entraînement optionnel du Canadien. Carey Price et P.K. Subban, les deux grandes étoiles du Canadien en séries, ainsi que Gallagher, Pacioretty et le capitaine Brian Gionta étaient parmi les absents.

    La formation du Canadien devrait être la même que mardi puisque Brandon Prust et Francis Bouillon ont fait du temps supplémentaire sur la patinoire à la suite de l’entraînement. Travis Moen et Douglas Murray devraient donc prendre part au match.

    Price est aussi solide comme du roc depuis le début des séries tandis que les Bruins sont incapables de contenir P.K. Subban.

    Price, qui a remporté six victoires en sept matchs, présente une moyenne de buts alloués de 2,47 et un taux d’efficacité de ,912 tandis que Subban totalise 11 points, trois buts et huit passes. Il a aussi une séquence de six matchs avec au moins un point.

    « C’est un ‘gamer’ », a rappelé Therrien en parlant de Subban. « Il joue avec émotions mais il contrôle ses émotions. Il joue son meilleur hockey de la saison présentement. »

    Alexei Emelin a aussi contribué à solidifier la défensive du Canadien depuis le début des séries. Blessé au genou, le défenseur russe manquait à l’appel contre les Sénateurs d’Ottawa lors de l’élimination rapide au premier tour l’an dernier.

    Therrien a été éloquent quand il a été questionné sur Emelin.

    « C’est un défenseur robuste qui a beaucoup de courage, a-t-il dit. Il ne regarde pas contre qui il va se frotter dans les coins de la patinoire. Il nous amène un élément physique au sein de notre brigade défensive.

    « Les jeunes qui arrivent d’un autre pays ne comprennent pas le langage et ça prend toujours un certain temps, a-t-il expliqué. C’est une personne qui est de plus en plus à l’aise avec ses coéquipiers et avec ses entraîneurs. Il suit le processus normal, mais j’aime la façon dont il s’exprime sur la patinoire. »

    Alex Galchenyuk (bas du corps) a patiné en solitaire avant l’entraînement du Canadien. Il avait patiné avec vigueur et s’il continue de prendre du mieux, peut-être pourra-t-il revenir au jeu.

    Chez les Bruins, la saison des défenseurs Adam McQuaid (cheville) et Dennis Seidenberg (genou) est terminée tandis que Chris Kelly soigne une blessure au dos.

    Le cinquième match de la série aura lieu au TD Garden de Boston, samedi.

     

    La LNH sur Facebook