Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Le Canadien réussit à préserver son avance en 3e, prend les devants 2-1 dans la série

    Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le Canadien réussit à préserver son avance en 3e, prend les devants 2-1 dans la série
    Le Canadien réussit à préserver son avance en 3e, prend les devants 2-1 dans la série

    MONTRÉAL – Michel Therrien voulait que ses joueurs enlèvent du temps et de l’espace aux Bruins de Boston. Et c’est ce qu’ils ont réussi à faire, non sans avoir un peu chaud en toute fin de rencontre.

    Contrairement aux deux premières rencontres de la série de deuxième ronde entre le Canadien de Montréal et les Bruins, la troupe de Therrien a su préserver son avance en troisième période, mardi, en route vers un gain de 4-2 au Centre Bell pour prendre les devants 2-1 dans la série.

    Carey Price, qui a de nouveau été magistral devant son filet en stoppant 26 des 28 lancers qui ont été dirigés vers lui, n’était pas du tout étonné que le Canadien n’ait pas cédé à la panique.

    « Je pense qu’il y a assez de leadership au sein de cette équipe pour prendre le taureau par les cornes et se concentrer sur le moment présent, a-t-il déclaré. C’est en fait le genre de situations dans lesquelles on veut se retrouver, parce que c’est ce qui rend le sport tellement amusant. »

    Le match no 4 de cette série quatre-de-sept sera présenté à Montréal jeudi (19 h 30 HE; RDS, CBC, NBCSN).

    Tomas Plekanec, P.K. Subban, Dale Weise et Lars Eller – dans un filet désert – ont touché la cible pour le Canadien. Subban et Weise ont inscrit un but et récolté une aide chacun.

    Price a ainsi signé sa 15e victoire en carrière en séries éliminatoires, rejoignant du même coup Steve Penney au septième rang de l’histoire des gardiens du Tricolore pour les gains au printemps.

    Patrice Bergeron et Jarome Iginla ont assuré la réplique pour les Bruins, Iginla donnant la frousse aux partisans du Tricolore en réduisant l’écart à 3-2 avec 2:16 à écouler au troisième tiers.

    Les deux buts des Bruins ont été marqués à la suite de déviations, alors que Bergeron a redirigé habilement un tir de la pointe de Torey Krug derrière Price à 17:48 du deuxième vingt, et qu’Iginla a fait dévier un lancer de la pointe d’Andrej Meszaros.

    Mais cette fois, le Canadien n’a pas laissé les Bruins se rapprocher davantage.

    « On joue de l’assez bon hockey en troisième, mais on doit amener le même genre d’intensité lors des deux premières périodes. On ne l’a pas fait au cours des trois premiers matchs, a indiqué l’attaquant de Boston David Krejci. On doit se donner une meilleure chance de gagner des matchs de hockey. On a amorcé la troisième période de chaque rencontre en tirant de l’arrière par un ou deux buts, et ce n’est pas de cette façon que tu remportes une série quatre-de-sept. »

    L’entraîneur des Bruins, Claude Julien, abondait dans le même sens que son attaquant.

    « C’est comme ça que joue notre équipe, on joue jusqu’à la toute fin, a-t-il indiqué. Sauf que si on commence à se fier sur la manière dont on joue en troisième période, ce serait une grosse erreur. »

    Le gardien des Bruins Tuukka Rask a réalisé 22 arrêts dans la défaite.

    Après avoir bousillé des avances de 3-1 en troisième période des deux premiers duels de la série à Boston, le mot d’ordre était clair dans le vestiaire; il fallait refermer le jeu et ne plus laisser une telle chose se reproduire.

    Et pour ce faire, Therrien a quelque peu remanié ses trios dès le début du match. Déjà que Brandon Prust a été remplacé par Travis Moen dans l’alignement, l’entraîneur du Canadien a décidé de démanteler le trio de Max Pacioretty, David Desharnais et Thomas Vanek pour muter Vanek aux côtés de Michael Bournival et Tomas Plekanec, et plaçant Brendan Gallagher sur le trio de Pacioretty et Desharnais.

    Ce changement s’est avéré bénéfique pour Therrien, qui a vu Plekanec inscrire le premier but du match à 10:47 de la première période à la suite d’un superbe jeu de Bournival et Vanek.

    Après avoir gagné sa bataille dans le coin, Bournival a remis le long de la rampe, où Subban a tout juste fait dévier la rondelle du revers pour Vanek, qui a dirigé un tir-passe parfait directement sur la lame du bâton de Plekanec. Le Tchèque, qui était complètement seul à la droite de Rask, a eu tout le temps voulu pour stopper le disque et le pousser dans un filet complètement ouvert.

    « Si on regarde les 10 derniers matchs avant les séries, à 5-contre-5 le trio de Desharnais avec Pacioretty et Vanek ne produisait pas suffisamment, a évoqué Therrien. J’ai parlé aux joueurs [mardi] matin et on a décidé d’effectuer un changement pour amener un peu plus d’énergie au trio. J’ai aimé le résultat parce que Gallagher est un gars qui va amener de l’énergie au sein de chacun des trios sur lequel il va jouer, et Vanek a fait tout un jeu sur le premier but. »

    Quelques minutes plus tard, Vanek a cependant dû retraiter au vestiaire après être durement entré en collision avec Subban, lui qui avait pour objectif de frapper l’attaquant des Bruins Reilly Smith. Vanek n’a pas été en mesure de terminer la période, mais était de retour au banc pour le début du deuxième tiers.

    Cette mise en échec de Subban sur Smith – et Vanek – lui a cependant valu une pénalité pour rudesse.

    Mais qu’à cela ne tienne, Subban s’est bien rattrapé dès sa sortie du cachot. En toute fin de désavantage numérique, Lars Eller s’est emparé de la rondelle pour effectuer une sortie de zone, mais au lieu de dégager le disque en fond de territoire de Boston, il a été patient et a attendu que Subban sorte du banc des punitions pour lui faire une passe parfaite. Subban s’est ensuite échappé et a complètement déculotté Rask pour porter la marque à 2-0 à 14:44 de la deuxième et amasser son deuxième point de la soirée.

    « En sortant du banc, Larry a fait un beau jeu et a vu que je coupais à travers la zone neutre, a dit Subban. Pour être honnête avec vous, j’étais assez surpris et un peu nerveux parce que [Rask] est un bon gardien. Mais j’ai simplement fait une petite feinte et la rondelle a pénétré dans le filet. »

    Subban a ainsi prolongé sa séquence de matchs avec au moins un point à six (trois buts, huit mentions d’aide). En trois rencontres depuis le début de la série contre les Bruins, Subban a récolté six points.

    « Je n’essaie pas d’élever mon jeu contre certaines équipes, a ajouté Subban. J’essaie juste de jouer du mieux que je peux, peu importe qui j’affronte. J’ai obtenu des occasions. Mes coéquipiers me trouvent sur la glace. […] C’est facile de dire que j’ai eu une échappée en sortant du banc des pénalités, mais [Eller] a tellement fait une belle passe. Une petite feinte et il a mis la rondelle directement sur ma palette. »

    Weise a triplé l’avance des siens en troisième, lui aussi sur une échappée à 13:52 de l’engagement. Lors d’une attaque des Bruins en zone du Canadien, le défenseur Mike Weaver a bloqué le tir de Meszaros des Bruins et la rondelle s’est retrouvée dans l’enclave. Daniel Brière s’en est emparée et a directement passé à Weise, qui s’était faufilé derrière le jeu. Il a battu Rask entre les jambières pour marquer son deuxième des séries éliminatoires.

     

    La LNH sur Facebook