Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Predators embauchent Peter Laviolette comme entraîneur-chef

mardi 2014-05-06 / 13:18 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Predators embauchent Peter Laviolette comme entraîneur-chef
Les Predators embauchent Peter Laviolette comme entraîneur-chef

L’idée d’embaucher Peter Laviolette en tant que deuxième entraîneur-chef de l’histoire des Predators de Nashville a semblé tout à fait naturelle pour le directeur David Poile.

Les deux hommes ont travaillé ensemble avec l’équipe américaine aux Jeux olympiques 2014 de Sotchi alors que Poile agissait à titre de directeur général et Laviolette en tant qu’entraîneur-adjoint. Poile a été impressionné par la préparation et les plans de match de Laviolette et a aimé son expérience et ses aptitudes de motivateur.

Néanmoins, Poile voulait faire ses devoirs. Cela faisait 17 ans qu’il n’avait pas embauché d’entraîneur et il voulait prendre la bonne décision. Ainsi, Poile a parlé à quelques joueurs qui avaient évolué sous les ordres de Laviolette avec les Hurricanes de la Caroline, qu’il a menés à la conquête de la Coupe Stanley en 2006, et avec les Flyers de Philadelphie, qu’il a conduits en finale en 2010. Poile a aussi discuté avec le centre des Predators Matt Cullen, qui a gagné la Coupe Stanley avec Laviolette avec la Caroline.

Aussitôt commencée, la quête de Poile s’est peut-être terminée. Les Predators ont annoncé mardi que Laviolette sera le successeur de Barry Trotz, qui a été derrière le banc de l’équipe au cours de ses 15 premières années d’existence. Poile, qui arrive au troisième rang parmi les directeurs généraux de la LNH au chapitre de l’ancienneté avec la même équipe, a déclaré qu’il était confiant en sa décision.

« Peter est un entraîneur qui a connu beaucoup de succès, a expliqué Poile. Suis-je heureux de pouvoir compter sur un entraîneur expérimenté qui a déjà remporté la Coupe Stanley? Oui, c’est certain. C’est une bonne chose. Tous les critères qu’il remplit sont excellents. Je crois que je savais déjà tout ça, mais j’ai voulu le confirmer auprès d’autres personnes, d’autres joueurs. J’ai simplement fait mes devoirs. C’était probablement la décision la plus importante que nous allons prendre au cours de la saison morte. »

Laviolette, qui présente une fiche de 389-282-25-63 dans la LNH, participera à une conférence téléphonique mercredi, mais les Predators ne pourront le présenter officiellement avant le mois prochain. Laviolette est derrière le banc de l’équipe des États-Unis au Championnat du monde de la FIHG en Biélorussie.

Kevin McCarthy se joint aux Predators à titre d’entraîneur-adjoint. Il rejoint les adjoints déjà en poste Lane Lambert et Phil Housley. Le statut de l’entraîneur des gardiens Mitch Korn demeure incertain; Poile a expliqué qu’il avait l’intention de parler avec Korn au cours des prochaines semaines.

Les Predators espèrent que la transition entre l’approche résolument défensive de Trotz à l’approche plus axée sur l’attaque de Laviolette permettra aux jeunes attaquants de Nashville de se développer, aidant ainsi l’équipe à marquer davantage de buts.

« Le potentiel de voir nos défenseurs se joindre au jeu de transition, d’appuyer les contre-attaques et de générer de l’offensive permettra à notre équipe… je n’aime pas employer le terme risque… mais Laviolette aime que ses équipes prennent plus de risques, et en retirent plus d’avantages, a indiqué Poile au sujet de Laviolette. Il prône un style de jeu porté sur l’avant, plutôt que vers l’arrière. C’est sa façon de faire en résumé. En parlant avec Matt Cullen, tout particulièrement, on voit que c’est une manière de jouer très différente. Ce que j’ai compris est que les joueurs aiment jouer de cette manière. C’est un style plaisant à pratiquer. »

Cullen a récolté 25 buts, un sommet en carrière, lorsqu’il a joué pour Laviolette en 2005-06, et il est d’avis que ce dernier est capable de tirer le maximum de chaque joueur.

« Je crois qu’il s’agit d’un excellent choix pour notre équipe et pour ce que nous devrons faire à l’avenir, a affirmé Cullen. J’ai une haute opinion de Peter en tant qu’entraîneur. C’est une bonne personne. Il possède cette capacité à faire ressortir le meilleur de tous ses joueurs, que ce soit un joueur de quatrième ou de premier trio, une recrue ou un vétéran. L’année où nous avons gagné la Coupe est un bel exemple de la manière dont il tire le meilleur de tous ses joueurs. »

Le capitaine des Predators Shea Weber a mentionné que le changement était excitant.

« Je pense que tous les joueurs aiment jouer avec la rondelle, a dit le défenseur. Lorsque l’on se porte en attaque, on ne se trouve pas dans notre zone. Ce sera différent, mais je crois que les joueurs vont aimer cela. »

Les joueurs qui ont évolué sous les ordres de Laviolette l’ont souvent louangé pour ses talents de motivateur. Les Predators ont raté les séries dans l’Association de l’Ouest, terminant la saison à trois points de la dernière place de quatrième as.

« Il excelle dans ce domaine, a confirmé Cullen. C’est un bon motivateur. Dans le vestiaire, il impose sa présence. Il est capable d’enflammer les joueurs. Il apporte beaucoup de passion et d’intensité sur la glace. Il est facile à suivre, d’un point de vue de joueur. Il est un leader volubile et un bon orateur, ce qui lui permet d’être un bon motivateur. Il est plaisant de jouer pour un homme comme lui. »

 

La LNH sur Facebook