Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Price n’est pas ébranlé par les propos des Bruins; Bourque absent de l’entraînement

    Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Price n’est pas ébranlé par les propos des Bruins; Bourque absent de l’entraînement
    Price n’est pas ébranlé par les propos des Bruins; Bourque absent de l’entraînement

    BROSSARD – Si la fuite – et le retour – de ses deux labradors ont joué avec les nerfs de Carey Price dans la nuit de dimanche à lundi, les commentaires de Dougie Hamilton et de Torey Krug l’ont quant à eux bien fait rire lundi matin.

    C’est que les deux défenseurs des Bruins de Boston ont mentionné dimanche avoir trouvé une faiblesse dans le jeu du gardien du Canadien; la partie supérieure de son filet.

    Mais Price n’a pas eu l’air très impressionné par leurs propos.

    « J’ai entendu beaucoup de ‘rapports de recruteurs’ au sujet de plusieurs gardiens à travers la ligue. Il y en a un sur à peu près tout le monde, a évoqué Price. C’est la même chose pour Tuukka [Rask des Bruins], c’est la même chose pour moi, pour Ben Bishop [du Lightning de Tampa Bay], pour Corey Crawford [des Blackhawks de Chicago]. C’est un commentaire sans importance. »

    À en croire le principal intéressé, si cette « guerre de mots » est une tentative pour le déstabiliser, ça ne fonctionne pas très bien.

    « Ils peuvent essayer, mais ce ne sera pas différent de d’habitude, a ajouté Price. Et comme je l’ai dit, c’est essentiellement de cette façon que sont marqués tous les buts dans cette ligue à ce temps-ci de l’année, alors c’est assez généraliste comme commentaire. »

    Lars Eller était bien d’accord avec son gardien, osant même se montrer un peu plus incisif.

    « [Tirer dans le haut du filet], ça fonctionne seulement contre Carey Price? », s’est-il moqué, générant les rires des journalistes autour de lui. « Je n’ai pas d’autres commentaires à émettre là-dessus. »

    Mais ce n’est pas la première fois que les Bruins se retrouvent dans une situation du genre, eux qui – sans le déclarer publiquement – semblaient aussi avoir résolu « l’énigme Corey Crawford » lors de la Finale de la Coupe Stanley en 2013, alors qu’ils avaient déjoué le gardien des Blackhawks à cinq reprises du côté de sa mitaine lors du match no 4.

    Parions que Stéphane Waite, l’entraîneur des gardiens chez le Tricolore qui remplissait également ce rôle avec Crawford l’an dernier, aura les bons mots pour rassurer Price si le besoin s’en fait sentir.

    Bourque absent de l’entraînement

    Il y avait un absent de marque au Complexe sportif Bell de Brossard lundi matin alors que le Canadien était de retour sur la patinoire à l’aube du match no 3 de sa série de deuxième ronde contre les Bruins (19 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN).

    Rene Bourque, le meilleur buteur du Tricolore depuis le début des séries avec quatre buts en six matchs, est incommodé par une grippe.

    Son absence a créé un léger chambardement au sein des trios de l’équipe à l’entraînement, alors que Daniel Brière a pris sa place aux côtés de Brian Gionta et d’Eller.

    Ryan White, qui n’a pas joué depuis le début des séries éliminatoires, a quant à lui patiné au sein du quatrième trio avec Travis Moen et Dale Weise, alors que Michael Bournival s’est entraîné avec Tomas Plekanec et Brendan Gallagher. Brandon Prust et George Parros étaient donc les attaquants en trop lundi matin.

    À la ligne bleue, Francis Bouillon patinait sur la quatrième paire de défenseurs aux côtés de Jarred Tinordi, pendant que Douglas Murray, qui n’a encore participé à aucun match des séries cette saison, formait un duo avec Mike Weaver, le partenaire habituel de Bouillon.

    Bourque sera-t-il donc en mesure de prendre part au match de mardi? White sera-t-il inséré dans l’alignement aux dépens de Prust? Bouillon devra-t-il céder sa place à Murray?

    Comme à son habitude, l’entraîneur du Canadien Michel Therrien n’a pas voulu discuter de sa formation en conférence de presse, se contentant de dire qu’on connaîtrait la composition exacte de son alignement à 19 h 00 mardi.

    « Soyez-y! », a-t-il conclu.

     

    La LNH sur Facebook