SHARE
Partagez avec vos amis


    Les Bruins marquent quatre fois en troisième période pour égaler la série

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Bruins marquent quatre fois en troisième période pour égaler la série
    Les Bruins marquent quatre fois en troisième période pour égaler la série

    BOSTON – Pour une deuxième fois en deux matchs dans cette série de deuxième ronde dans l’Est, les Bruins de Boston ont comblé un déficit de deux buts contre le Canadien de Montréal.

    Sauf que cette fois, les Bruins l’ont emporté.

    L’attaquant Reilly Smith a inscrit le troisième de trois buts de Boston en l’espace de 5:32 au troisième tiers, samedi, et les Bruins ont vaincu le Canadien 5-3 au TD Garden pour égaler la série quatre-de-sept 1-1.

    Les Bruins tiraient de l’arrière 3-1 après que l’attaquant du Tricolore Thomas Vanek eut touché la cible à 6:30 de la troisième période. Boston avait comblé un déficit de 2-0 lors du match no 1, et tirait de l’arrière 3-2 avant de finalement s’incliner 4-3 en deuxième prolongation jeudi.

    Le match no 3 sera présenté au Centre Bell mardi (19 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN).

    « C’est une énorme victoire, il n’y a pas de doute, a déclaré l’attaquant des Bruins Jarome Iginla. On a fait beaucoup de bonnes choses encore une fois. On a surmonté plusieurs obstacles [samedi]. Il y a des bonds qui ne sont pas allés de notre côté, mais c’est bien que les gars n’aient jamais lâché et qu’ils soient restés positifs. On a été en mesure de réussir la remontée et c’est gros, on va pouvoir bâtir là-dessus. Le match no 2 est plus important que le match no 1, après ce qui est arrivé dans le premier. Les gars ont travaillé fort et ont trouvé un moyen [de gagner]. Mais pour l’instant, ce n’est qu’un match. »

    Smith a déjoué le gardien du Canadien Carey Price avec un tir des poignets du bas du cercle gauche alors qu’il restait 3:32 à faire en troisième pour donner les devants à Boston 4-3. Les Bruins sont maintenant venus de l’arrière d’un déficit de 2-0 pour gagner deux fois dans ces séries éliminatoires de la Coupe Stanley (ils avaient également réussi l’exploit lors du match no 4 de la première ronde contre les Red Wings de Detroit).

    Il s’agissait d’une 11e remontée menant à une victoire après un déficit de plus d’un but en séries éliminatoires cette année.

    « Évidemment, on doit trouver un moyen de ne pas se retrouver dans ce genre de situation, a mentionné le centre des Bruins Patrice Bergeron. Mais je pense que nous sommes un groupe qui ne lâche jamais et nous sommes déjà passés par là, et nous sommes confiants de pouvoir réussir à venir de l’arrière dans des matchs. Aujourd’hui en était un exemple parfait. Ceci étant dit, ils nous ont dominés pendant plus de la moitié de la rencontre, alors on doit faire mieux. »

    Le défenseur des Bruins Dougie Hamilton avait amorcé la remontée grâce à un lancer de la ligne bleue qui avait battu Price alors qu’il y avait beaucoup de circulation devant son filet pour réduire l’écart à 3-2 à 10:56 de la troisième. Bergeron a permis aux siens de créer l’égalité avec un tir des poignets qui a dévié sur le défenseur de Montréal Francis Bouillon avant de se faufiler derrière Price à 5:43 de la fin de la troisième.

    Le gardien des Bruins Tuukka Rask a repoussé 25 des 28 rondelles qui ont été dirigées vers lui, et l’attaquant Milan Lucic a scellé l’issue de la rencontre avec un but dans un filet désert alors qu’il restait 1:06 à faire.

    Price, qui avait stoppé 48 tirs lors du premier match de la série, a terminé avec 30 arrêts dans la première défaite du Canadien depuis le début des séries éliminatoires 2014 après cinq gains de suite. Vanek a inscrit deux buts après n’avoir effectué aucun lancer au filet lors du match no 1 contre Boston.

    « Ils ont ouvert la machine à la fin du match, a dit Price. J’ai cru qu’ils avaient été assez chanceux. Ils jouaient du hockey désespéré vers la fin et ils ont trouvé un moyen de mettre la rondelle dans le filet. On doit seulement se regrouper, comprendre la situation dans laquelle on se trouve – nous sommes en bonne posture – et tourner la page. »

    Le Canadien avait tiré de l’arrière pour un total de 3:34 minutes au cours de ses cinq premières rencontres des séries, incluant son balayage face au Lightning de Tampa Bay au premier tour.

    Les Bruins ont pris leur première avance de la série à 13:02 du premier vingt. Le défenseur Andrej Meszaros a raté la cible de la ligne bleue et le joueur de centre Carl Soderberg a stoppé le disque le long de la rampe droite. Soderberg a repéré Daniel Paillé dans le haut de l’enclave pour un tir rapide qui a atteint le bâton de Bouillon avant de déjouer Price.

    Boston n’a pas réussi à profiter d’un 5-contre-3 d’une minute plus tôt en première. Le Canadien a terminé avec une efficacité de 0-en-2 sur le jeu de puissance dans l’engagement.

    Montréal n’a pas perdu de temps pour créer l’égalité en deuxième. Le défenseur Mike Weaver a décoché un puissant tir sur réception du haut du cercle droit qui a eu le meilleur sur Rask alors qu’il n’y avait que 69 secondes d’écoulées à la période, à la suite d’une remise de Tomas Plekanec. Le Canadien bourdonnait autour du filet des Bruins depuis un bon moment, mais Rask a fait quelques acrobaties pour empêcher la rondelle de pénétrer dans sa cage avant le but de Weaver.

    Vanek avait brisé l’égalité à 18:09 de la période lors d’un 4-contre-3. Après que le défenseur des Bruins Zdeno Chara eut commis un revirement, le défenseur P.K. Subban a effectué un tir-passe et Vanek avait la lame de son bâton au bon endroit pour le rediriger et donner les devants au Canadien 2-1.

    L’attaquant autrichien a ensuite ajouté à l’avance du Tricolore en faisant 3-1 à 6:30 du troisième tiers lors d’un autre avantage numérique de Montréal. Subban a décoché un lancer sur réception de la ligne bleue que Vanek a fait dévier alors qu’il y avait beaucoup de circulation devant le filet.

    Les deux mentions d’aide de Subban samedi lui font quatre points dans cette série, et neuf en six matchs depuis le début de la valse du printemps.

    « On détenait une avance de deux buts. On doit mieux gérer la rondelle et jouer plus intelligemment, s’assurer qu’on fait les bonnes choses avec la rondelle et qu’on se met en bonne posture, a évoqué Subban. Avec neuf minutes à faire dans le match, on doit fermer la porte. Les bonnes équipes savent comment fermer la porte quand ils ont les devants. Nous sommes une bonne équipe, nous l’avons déjà fait. Mais en même temps, on s’est amené ici en voulant aller chercher une victoire, évidemment on aurait voulu en avoir deux, mais on en a une. On aura l’avantage de la glace, on sera de retour à Montréal et on sera prêt à jouer. »

    Alors que la série est maintenant égale, les Bruins voudront s’assurer de connaître un meilleur début de match sur la route.

    « C’est certain… ce n’était même pas près d’être satisfaisant, surtout à ce temps-ci de l’année, a déclaré Bergeron. On avait besoin de rebondir et j’ai cru que tous les gars l’avaient fait en troisième période. Mais comme je l’ai dit, on doit commencer plus tôt. On doit jouer pendant 60 minutes. On ne l’a pas encore fait. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook