Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le but de Brassard en prolongation permet aux Rangers de vaincre les Penguins

    vendredi 2014-05-02 / 22:25 / Penguins vs Rangers - Finales de section 2014

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Le but de Brassard en prolongation permet aux Rangers de vaincre les Penguins
    Le but de Brassard en prolongation permet aux Rangers de vaincre les Penguins

    PITTSBURGH – Derick Brassard a touché la cible à 3:06 de la prolongation, procurant aux Rangers de New York un gain de 3-2 contre les Penguins de Pittsburgh dans le premier match de leur série de deuxième ronde de l’Association de l’Est.

    Benoît Pouliot et Brad Richards ont aussi marqué pour les Rangers alors que le gardien Henrik Lundqvist a repoussé 34 des 36 lancers qu’il a affrontés.

    Lee Stempniak et James Neal ont répliqué pour les Penguins et le gardien Marc-André Fleury a réalisé 24 arrêts.

    Le deuxième match de cette série quatre de sept aura lieu dimanche (19 h 30 (HE); NBCSN, CBC, RDS).

    Brassard a battu Fleury d’un lancer des poignets décoché depuis la droite du gardien, mais ce but a initialement été refusé. Le jeu s’est poursuivi et Brassard a remis la rondelle à Pouliot, qui a fait vibrer les cordages quelques secondes plus tard. Après visionnement de la reprise vidéo, le but a cependant été accordé à Brassard.

    « Je croyais bien avoir marqué, et lorsque j’ai vu que l’arbitre indiquait qu’il n’y avait pas de but, la rondelle est revenue à moi, a expliqué Brassard. J’ai aperçu [Pouliot] tout de suite après. Tout le mérite revient à Stralman, pour avoir gardé la rondelle en territoire ennemi, et à [Pouliot] pour avoir volé la rondelle derrière le filet. Je ne sais pas comment il a fait pour me voir car j’étais derrière le défenseur. C’était une superbe passe. »

    Ce but a couronné un bel effort des Rangers, qui disputaient une quatrième partie en six jours. Ils ont vaincu les Flyers de Philadelphie 2-1 dans le septième matche de leur série de premier tour de l’Association de l’Est 48 heures plus tôt.

    « Nous nous sentons bien, a indiqué Pouliot. Ce n’est pas comme si nous avions effectué de longs voyages. Nous avons disputé sept rencontres et la dernière a été très éprouvante, mais je crois que nous sommes tous déjà passés par là. C’est la LNH. Il faut trouver un moyen de l’emporter, et c’est ce que nous avons fait. »

    Les Penguins ont dominé les Rangers 12-8 au chapitre des lancers en troisième, mais New York a obtenu les meilleures chances de marquer. Fleury a toutefois répondu avec ce qui était probablement sa meilleure période des présentes séries éliminatoires. Il a d’abord sorti la mitaine pour voler un but à Derek Stepan après 64 secondes de jeu au troisième tiers, avant d’effectuer son plus bel arrêt de la partie une minute plus tard. Il a utilisé son bâton pour stopper le tir bas de Rick Nash, mais la rondelle s’est dirigée directement vers Martin St-Louis devant le filet. Fleury a cependant été en mesure de toucher au lancer de ce dernier avec son bras gauche.

    Lundqvist a lui aussi été l’auteur de quelques beaux arrêts. Alors que les Penguins profitaient d’un jeu de puissance, Lundqvist a réalisé un bel arrêt de la mitaine sur un puissant lancer d’Evgeni Malkin, et il a ensuite frustré Stempniak alors qu’il ne restait que 14 secondes à écouler au temps réglementaire.

    Tirant de l’arrière 2-0 après 20 minutes de jeu, les Penguins ont riposté avec un excellent deuxième vingt au cours duquel ils ont inscrit deux buts sans réplique, dominant 15-4 dans la colonne des tirs.

    « Pour une raison que j’ignore, nous n’avons pas connu un assez bon début de match », a admis le capitaine des Penguins Sidney Crosby, qui a affiché un différentiel de moins-3 et a décoché trois tirs.

    Stempniak a inscrit les Penguins au pointage à 7:15 du deuxième engagement. Beau Bennett a transporté le disque en territoire de New York avant de le laisser en retrait à Stempniak alors que ce dernier passait derrière lui. Stempniak s’est amené dans l’enclave et son lancer du revers a battu Lundqvist entre les jambières, ce qui lui a permis de récolter son deuxième but des séries.

    Neal a ensuite créé l’égalité quand son tir du haut de l’enclave a dévié sur le bâton de Lundqvist avant de s’élever très haut dans les airs et de retomber dans le dos du gardien de New York pour ensuite traverser la ligne des buts. Evgeni Malkin tentait d’atteindre la rondelle alors qu’elle se trouvait au-dessus de Lundqvist, mais la reprise vidéo a démontré que le but était valide puisque Malkin n’a jamais touché au disque.

    « Il est malheureux que notre deuxième période n’ait pas été aussi bonne que notre première, a noté Girardi. Nous aurions pu mettre le match hors de portée. Nous avons simplement arrêté de patiner, nous avons cessé de faire des jeux et nous nous sommes assis sur notre avance. C’est alors qu’ils ont profité du fait que nous ne rejetions plus les rondelles profondément dans leur territoire. Ils ont pu s’amener en zone centrale avec énormément de vitesse, permutant de position et effectuant des passes en retrait, ce qui est très difficile à contrer lorsque l’on joue sur les talons. Il nous a fallu beaucoup d’efforts pour revenir en troisième période et se concentrer à nouveau sur le match, et faire ce que nous faisions au premier tiers. »

    Les Rangers ont porté la marque à 2-0 sur le troisième but des séries éliminatoires de Richards. Olli Maatta est allé récupérer un dégagement des Penguins dans le fond de son propre territoire, mais Carl Hagelin lui a soutiré la rondelle avant de repérer Richards fin seul devant Fleury. Richards a eu amplement le temps d’arrêter le disque, de le ramener de son revers vers son côté fort pour ensuite le soulever par-dessus Fleury, qui effectuait un plongeon, à 17:03 du premier tiers.

    Pouliot avait permis aux Rangers de faire 1-0 à 5:04 de la première période. Dan Girardi a bloqué un lancer de Chris Kunitz et Pouliot s’est emparé de la rondelle libre avant de se lancer à l’attaque. Il s’est amené en zone de Pittsburgh, a surpris Maatta en coupant vers le centre de la glace et a trompé la vigilance de Fleury d’un tir des poignets vif depuis le haut de l’enclave pour inscrire son troisième filet des séries.

    Les Penguins n’ont pas été en mesure de diriger un seul tir au but au cours des sept premières minutes de la rencontre, avant de réussir un lancer au cours d’un jeu de puissance à mi-chemin de l’engagement.

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter :@NHLAdamK

     

    La LNH sur Facebook