Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le Canadien satisfait de sa victoire mais veut faire mieux dans le deuxième match

    vendredi 2014-05-02 / 20:41 / Bruins vs Canadiens - Finales de section 2014

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le Canadien satisfait de sa victoire mais veut faire mieux dans le deuxième match
    Le Canadien de Montréal sait qu’il devra s’améliorer en vue du deuxième match s’il veut prendre les devants 2-0 dans leur série contre les Bruins de Boston.

    BOSTON – Vendredi, le Canadien de Montréal ressemblait à une équipe qui venait de subir une défaite, et non à une équipe qui venait d’inscrire une victoire en deuxième période de prolongation dans le premier match de leur série de deuxième ronde de l’Association de l’Est contre les Bruins de Boston.

    L’entraîneur du Canadien Michel Therrien et quatre de ses joueurs ont rencontré les médias à leur hôtel de Boston afin de discuter de ce qui s’est passé au cours de la première rencontre jeudi, et des correctifs qui devront être apportés en vue de la deuxième partie. À la lumière de leurs réponses, il semble clair que le Canadien sait qu’il a été chanceux de se sauver avec la victoire dans le match initial de cette série quatre de sept.

    « Je crois que nous avons été chanceux [jeudi] », a admis l’attaquant Thomas Vanek. « Nous le savons tous. Nous sommes heureux de l’avoir emporté, mais je ne crois pas que quiconque dans l’équipe est satisfait de la manière dont nous avons gagné.

    « Nous devons nous améliorer d’ici à [samedi] et je suis certain que nous allons y parvenir. »

    Les statistiques du match numéro un sont stupéfiantes. Boston a dominé 51-33 dans la colonne des lancers, 98-58 au chapitre des tirs tentés, 56-45 au niveau des mises en échec, 30-14 pour les lancers bloqués, 51-37 dans le cercle des mises en jeu… la liste est longue. Les Bruins ont été meilleurs dans presque toutes les facettes de la rencontre.

    Alors malgré la victoire, acquise largement en raison des 48 arrêts du gardien Carey Price et des deux buts inscrits en avantage numérique par le défenseur P.K. Subban, le Canadien sait très bien qu’il devra mieux faire dans le deuxième match samedi au TD Garden (12 h 30 (HE); NBC, CBC, RDS).

    « Nous sommes en avance, mais nous devrions pas l’être, a ajouté Vanek. C’est cependant une bonne nouvelle. Nous devons maintenant élever notre jeu d’un cran et aider Carey [samedi]. »

    Vanek et ses compagnons de trio David Desharnais et Max Pacioretty font parties des éléments qui devront s’améliorer.

    Therrien a retiré Vanek de cette unité en deuxième période jeudi et l’a remplacé par Dale Weise avant de finalement réunir le trio en prolongation. Par conséquent, Vanek avait passé 11:43 sur la glace après trois périodes, ce qui aurait été son plus bas total, et de loin, depuis qu’il s’est amené à Montréal à la date limite des transactions de la LNH en provenance des Islanders de New York.

    Desharnais a indiqué que les modifications apportées à leur trio n’est pas seulement attribuable au fait que Vanek connaissait un match difficile, loin de là.

    « Nous devons être meilleurs, a avoué Desharnais. Ce n’est pas seulement lui, c’est le trio en entier. C’est lui qui a été déplacé, mais selon moi le message était clair pour nous trois. »

    Vanek participe aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2011, lui qui avait marqué cinq buts alors que les Sabres de Buffalo avaient été éliminés en sept rencontres par les Flyers de Philadelphie. Le trio de Vanek a produit 18 buts en 14 matchs complets ensemble en saison régulière, et la propension de Vanek à terroriser les Bruins, comme en témoignent ses 30 buts en 55 parties de saison régulière, fait de lui un ingrédient clé dans les succès du Canadien contre Boston.

    Au cours du premier match, lui et son trio n’ont pas livré la marchandise.

    « C’est frustrant, a déclaré Vanek. On souhaite contribuer, particulièrement à ce moment-ci de l’année, alors c’est frustrant de ne pas connaître le même succès qu’auparavant. D’un autre côté, on doit seulement prendre un peu de recul, relaxer et faire mieux [samedi]. »

    Des rumeurs ont circulé à l’effet que Vanek souffrait d’une blessure qui aurait eu une incidence sur son rendement jeudi. Vanek a catégoriquement nié celles-ci vendredi.

    « Non. J’ai simplement mal joué. C’est aussi simple que ça, a-t-il affirmé. Quelques fois, il arrive que l’on pense trop sur la glace et lorsque cela se produit, on ne joue pas bien. Il faut juste réaliser que nous sommes trois bons joueurs de hockey et recommencer à effectuer de bons jeux. »

    Desharnais a mentionné à plusieurs reprises vendredi que son trio est confronté à la première paire de défenseurs de Boston composée de Zdeno Chara et de Dougie Hamilton ainsi qu’au meilleur trio défensif des Bruins, soit celui de Patrice Bergeron, Brad Marchand et Reilly Smith, ce qui rend plus difficile leur tâche de produire offensivement.

    « Nous sommes habitués à ce que les choses fonctionnent bien pour notre trio, et c’est dans des moments comme ceux-ci où il est important de demeurer concentrés et de ne pas céder à la frustration, a analysé Desharnais. Nous faisons face à une bonne équipe et nous savons que nous allons être ciblés, alors nous serons opposés à leurs meilleurs défenseurs et au trio de Bergeron, qui n’est pas facile à affronter. Nous devrons demeurer concentrés et être prêts lorsque nous obtiendrons nos chances de marquer. »

    Le temps de glace que le trio de Desharnais n’a pas reçu a été donné par Therrien au trio pivoté par Lars Eller au centre de Rene Bourque et Brian Gionta. Cette unité a été la seule du Canadien à être en mesure de passer ses présences constamment en territoire offensif, et elle a aussi semblé prête à s’impliquer physiquement et à mettre de la pression sur la défensive des Bruins.

    Therrien a indiqué que personne ne doit être surpris si ce trio passe encore beaucoup de temps sur la patinoire au cours de la deuxième rencontre, mais il s’attend à ce que le reste de l’équipe, y compris le trio de Desharnais, imite le style de jeu agressif adopté par le trio de Eller dans le premier match.

    « Mentalement, les joueurs doivent être prêts à être compétitifs et à disputer un match de séries, a conclu Therrien. C’est peut-être ce qui nous manquait [jeudi].

    « Heureusement, Carey était prêt. »

     

    La LNH sur Facebook