Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    La discipline pourrait faire la différence dans la série Canadien-Bruins

    dimanche 2014-04-27 / 17:03 / Bruins vs Canadiens - Finales de section 2014

    Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    La discipline pourrait faire la différence dans la série Canadien-Bruins
    La discipline pourrait faire la différence dans la série Canadien-Bruins

    BROSSARD – La table est mise pour une série âprement disputée entre le Canadien de Montréal et les Bruins de Boston où la discipline pourrait faire la différence entre le gagnant et le perdant.

    Après avoir balayé le Lightning de Tampa Bay au premier tour, le Canadien renouera avec ses grands rivaux au deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

    Les Bruins ont remporté le trophée des Présidents en saison régulière avec 117 points (54-19-9), mais ils ont subi trois défaites en quatre matchs contre le Canadien en raison notamment de leur indiscipline sur la patinoire.

    Selon Daniel Brière, la discipline pourrait être un facteur déterminant au cours de la série. Il sera essentiel de contenir ses émotions pour éviter les pénalités coûteuses.

    « Les Bruins se rendent loin dans les séries depuis quelques années, a-t-il dit. Ils ont remporté la Coupe Stanley [en 2011]. Ils se sont rendus à la finale une autre année [en 2013]. Ils savent ce que ça prend pour se rendre là. Ils vont être mieux préparés et ça va être important pour nous aussi de contenir nos émotions et de ne pas perdre la tête. Sinon, on n’aura aucune chance contre eux. »

    Il y a des agitateurs des deux côtés, que ce soit Brendan Gallagher chez le Canadien ou Brad Marchand chez les Bruins.

    « Les Bruins sont gros, forts physiquement, a expliqué Brière. C’est leur match. Mais c’est une équipe qui est aussi dangereuse à l’offensive. On ne peut pas leur donner trop d’espace. C’est une équipe qui a un peu de tout. Pour nous, c’est important d’être discipliné dans toutes les facettes du jeu. On n’a pas encore eu la chance de s’asseoir, d’épier tous leurs gestes et savoir ce que sera notre tactique. On va le faire probablement dans les prochains jours. »

    Ce sera la 34e confrontation Montréal-Boston et la première fois que les deux équipes s’affronteront depuis le premier tour des séries de 2011 quand les Bruins ont remporté la Coupe Stanley en battant les Canucks de Vancouver en finale.

    Les Bruins ont éliminé les Red Wings de Detroit en cinq matchs samedi alors qu'ils n'ont concédé que six buts et qu'ils ont excellé sur les unités spéciales pendant toute la série. Ils ont réussi six buts en 16 supériorités numériques et ils n’ont cédé que deux buts en 20 tentatives en désavantage numérique.

    Même s’il sait bien que ce sera difficile, Brière est emballé à l’idée de faire face aux Bruins.

    « Affronter les Bruins en séries, c’est spécial. J’ai grandi en voyant plusieurs séries Canadien-Boston, a-t-il reconnu. Je ne veux pas rien enlever au Lightning, mais d’avoir la chance de vivre une série Canadien-Boston, c’est encore mieux, c’est encore meilleur.

    « De savourer la victoire, a-t-il avoué, ce serait la cerise sur le sundae. C’est mon but. Je vais y penser et en rêver dans les deux prochaines semaines. »

    Moen avec Brière et Weise

    Comme la série ne commencera pas à Boston avant encore quelques jours, ce sont deux équipes bien reposées qui s’affronteront au deuxième tour des séries.

    À l’entraînement dimanche, Brière pivotait un trio aux côtés de Travis Moen et Dale Weise. Remis d’une commotion cérébrale, Moen prenait la place du jeune Michaël Bournival.

    La rapidité de Bournival a bien servi le Canadien contre le Lightning, mais Moen pourrait apporter de la robustesse et de l’expérience à la formation de l’entraîneur-chef Michel Therrien contre les Bruins.

    « En avançant, ça va devenir de plus en plus difficile, a prévenu Brière. Ça va être une série physique. Il n’y a aucun doute. On va avoir besoin d’aide. C’est important de mettre tout le monde dans l’ambiance et aujourd’hui, c’était comme ça avec Travis (Moen). »

    Très bon défi

    Le Canadien est prêt à relever un « très bon défi » contre les Bruins.

    « Quand j’ai appris qu’on affrontait Boston, je me suis dit que ce serait une série très difficile, a admis Thomas Vanek. C’est une très bonne équipe et ils savent comment gagner. Ils l’ont montré en remportant la Coupe il y a quelques années et en atteignant la finale l’an passé. Ils sont bien dirigés et ils sont solides dans tous les aspects. Ce sera un très bon défi mais je pense que nous sommes prêts.

    « Selon moi, la clé sera de bien jouer défensivement et ne pas leur donner trop d’espace, a-t-il noté. Ils ont de gros attaquants qui peuvent vous avoir à l’usure. Il faudra bien gérer notre temps de possession de la rondelle. En même temps, il faudra essayer de se lancer l’attaque et mettre aussi de la pression sur eux. »

    Comment expliquer que le Canadien ait connu du succès contre les Bruins cette saison?

    « Je ne suis pas certain à 100 pour cent et je ne dirai qu’une chose : c’était en saison régulière, pas en séries éliminatoires, a répondu Josh Gorges. C’est un jeu complètement différent en séries. Quand on regarde ce qu’ils ont fait en séries lors des dernières années, c’est aussi bon, sinon mieux qui quiconque dans la ligue. On sait qu’on a un grand défi à relever et que ce sera une série dure et difficile.

    « Contre eux, il faut se battre pour tout, a-t-il noté. Ce n’est jamais facile contre eux. Ils sont bien structurés, ils préconisent un bon jeu d’équipe et ils concèdent peu de choses. Il faut se battre pour obtenir une deuxième chance devant le filet et ce sera une dure bataille. »

    Gallagher abonde aussi dans le même sens. La saison régulière ne veut plus rien dire.

    « Nos succès contre Boston cette saison, ça ne veut plus rien dire, a-t-il affirmé. C’est maintenant l’équipe qui sera la première à remporter quatre victoires. Ils vont avoir un plan de match, nous aurons un plan de match, et l’équipe qui l’appliquera le mieux sortira gagnante de la série. »

    En 2011, le Canadien avait donné la frousse aux Bruins en s’inclinant in extremis lors du premier tour des séries éliminatoires

    Le Canadien a remporté les deux premiers matchs au TD Garden et les Bruins ont gagné les deux matchs suivants au Centre Bell pour niveler la série 2-2. Après l’avoir emporté 4-2 lors du troisième match à Montréal et parce qu’il profitait de deux jours de congé avant la quatrième rencontre, l’entraîneur-chef des Bruins Claude Julien avait éloigné son équipe de l’effervescence à Montréal en logeant ses joueurs à Lake Placid, dans l’État de New York. Les Bruins l’ont emporté 5-4 en prolongation, ils ont ensuite gagné 2-1 en prolongation à Boston, puis perdu 2-1 à Montréal. Ils ont finalement éliminé le Canadien en l’emportant difficilement 4-3 lors du septième match grâce à un but de Nathan Horton en prolongation.

    Même s’ils ont subi trois défaites cette saison, les Bruins affichent un dossier de 6-4-2 à leurs 12 derniers matchs contre le Canadien, et 4-3-2 à leurs neuf derniers matchs au TD Garden.

    Carey Price n’a pris part qu’à un match contre les Bruins cette saison et il l’a emporté 2-1 le 5 décembre. Curieusement, le gardien des Bruins Tuukka Rask présente une fiche négative de 3-10-3 en carrière contre le Canadien alors qu’il est un des meilleurs gardiens de la Ligue nationale de hockey.

    Toujours blessé au bas du corps, Alex Galchenyuk est le seul joueur du Canadien qui n’a pas pris part à l’entraînement dimanche.

    Les trios du Canadien à l’entraînement dimanche :

    Max Pacioretty-David Desharnais-Thomas Vanek

    Brandon Prust-Tomas Plekanec-Brendan Gallagher

    Rene Bourque-Lars Eller-Brian Gionta

    Travis Moen-Daniel Brière-Dale Weise

    Michaël Bournival-Ryan White-George Parros

    Défenseurs :

    Andrei Markov-Alexei Emelin

    Josh Gorges-P.K. Subban

    Francis Bouillon-Mike Weaver

    Douglas Murray-Jarred Tinordi

    Gardiens :

    Carey Price

    Peter Budaj

     

    La LNH sur Facebook