Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Rangers battent les Flyers et se dirigent à Philadelphie en avance 3-2

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Rangers battent les Flyers et se dirigent à Philadelphie en avance 3-2
    Les Rangers battent les Flyers et se dirigent à Philadelphie en avance 3-2

    NEW YORK – Les Rangers de New York se sont rapprochés à une victoire d’une place en deuxième ronde des séries de la Coupe Stanley dimanche alors qu’ils ont vaincu les Flyers de Philadelphie par la marque de 4-2 dans le cadre du cinquième match de leur série de premier tour de l’Association de l’Est.

    Marc Staal, Brad Richards, Dominic Moore et Brian Boyle ont touché la cible, alors que Henrik Lundqvist a effectué 24 arrêts pour aider les Rangers à prendre une avance de 3-2 dans cette série quatre de sept. Les Rangers pourraient se qualifier pour le deuxième tour en remportant le sixième match mardi à Philadelphie. Si nécessaire, la septième rencontre aurait lieu mercredi à New York.

    Vincent Lecavalier et Claude Giroux ont répliqué pour les Flyers. Le gardien Steve Mason a de son côté repoussé 18 des 21 lancers qu’il a affrontés.

    Les Rangers n’ont pas remporté une série en moins de sept parties depuis qu’ils ont battu les Devils du New Jersey en cinq rencontres en première ronde en 2008. De plus, trois de leurs cinq dernières séries ont atteint la limite de sept rencontres, alors qu’une quatrième s’est terminée en six matchs. Même s’il n’est jamais facile de faire un long bout de chemin en séries éliminatoires, il est toujours préférable de mettre fin à une série le plus rapidement possible.

    « Nous devons égaler l’intensité de [Philadelphie] », a expliqué le défenseur des Rangers Dan Girardi en parlant de la mentalité que l’équipe devra avoir pour la sixième partie. « Ils seront désespérés, eux qui feront face à l’élimination. Nous devrons être prêts car ils donneront tout ce qu’ils ont. »

    Les Rangers ont connu un autre excellent match en défensive. Ils ont alloué aux Flyers une moyenne de 24,6 tirs par rencontre depuis le début de la série, le plus bas total de la ligue. Ils ont de plus bloqué 12 lancers, ce qui porte leur total à 90 depuis le début du tournoi printanier.

    « Je crois que nous travaillons en unité de cinq joueurs dans les trois zones, a souligné Girardi. Nous travaillons bien ensemble et nous ne leur accordons pas d’attaques en surnombre, de 2-contre-1 et de 3-contre-2. Nos attaquants se replient très bien ce qui nous permet de mettre de la pression et de les forcer à rejeter la rondelle dans le fond de notre zone à tous les coups. Nous essayons ensuite de sortir la rondelle de notre territoire le plus rapidement possible. »

    L’entraîneur des Rangers Alain Vigneault a déclaré que le solide jeu défensif de son équipe découle du fait qu’elle applique la même recette que pendant la saison et qui lui a permis de connaître du succès.

    « Nous essayons d’appliquer beaucoup de pression à des endroits précis sur la glace, ce qui nous permet de récupérer la rondelle dans leur territoire et en zone neutre » a-t-il expliqué.

    Les Rangers ont aussi été efficaces en zone offensive.

    Staal a marqué à 11:53 de la première période. Il a d’abord reçu une passe de Martin St-Louis, et son lancer a dévié sur le bâton de Coburn avant de se faufiler sous le bloqueur de Mason. Pour Staal, il s’agissait d’un premier but en séries éliminatoires depuis le 6 mai 2012. Les Rangers inscrivaient du même coup le premier but pour un quatrième match de suite.

    « C’est frustrant », a avoué l’attaquant des Flyers Scott Hartnell. « On doit toujours revenir de l’arrière, ce qui ne nous facilite pas la tâche. Il faut se démener davantage pour récupérer la rondelle, créer des revirements et obtenir des chances de marquer plutôt que de jouer de manière plus détendue. Il est beaucoup plus facile de jouer avec une avance. »

    New York a porté le pointage 2-0 à 8:07 du deuxième tiers lorsque Richards a touché la cible pour la deuxième fois des présentes séries sur une séquence qui s’était amorcée sur un 4-contre-2 pour les Rangers. Moore a ensuite fait 3-0 en provoquant un revirement de Braydon Coburn en zone défensive, alors que sa passe a bondi dans les patins du défenseur Hal Gill. Moore s’est précipité pour saisir la rondelle libre dans l’enclave avant de battre Mason à 16:20 du deuxième vingt.

    Les Flyers ont finalement pu percer la muraille des Rangers lorsque Lecavalier a trouvé le fond du filet en avantage numérique alors qu’il restait 32,6 secondes au cadran. Le lancer de Lecavalier a dévié sur le défenseur des Rangers Kevin Klein avant de retrouver derrière Lundqvist. Il s’agissait du premier but de Lecavalier en séries éliminatoires depuis le 17 mai 2011 alors qu’il portait l’uniforme du Lightning de Tampa Bay.

    Les Flyers ont réduit l’écart à 3-2 quand Giroux a fait vibrer les cordages depuis le cercle des mises en jeu à la droite du gardien alors qu’il restait 1:29 à écouler au troisième tiers, mais Philadelphie n’a pu compléter la remontée, et ce même si Mason a été remplacé par un sixième patineur pour les trois dernières minutes de la partie.

    Boyle a confirmé la victoire des siens en marquant dans un filet désert alors qu’il restait 15 secondes à jouer.

    Malgré leur retard dans la série, les Flyers demeurent très confiants. Ils ont fait preuve de beaucoup de résilience tout au long de la saison, notamment en se qualifiant pour les séries éliminatoires malgré leur fiche de 1-7-0 pour amorcer la campagne, ou encore avec leurs 11 victoires signées alors qu’ils tiraient de l’arrière en troisième période en saison régulière.

    « Cette série n’est définitivement pas terminée, a confirmé Mason. Nous avons hâte de retourner à la maison pour y connaître un fort match et revenir ici pour la septième rencontre. »

    C’est pourquoi les Rangers savent qu’ils devront élever leur jeu d’un cran s’ils veulent mettre un terme à la série jeudi.

    « Ce match mettra en scène deux équipes, a imagé Vigneault. Une de ces équipes veut continuer à jouer et l’autre préférerait en finir au plus vite… Nous tenterons de continuer à jouer comme nous venons de le faire. Ils vont tenter de disputer leur meilleure rencontre, et nous allons tenter de faire de même. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter : @NHLAdamK

     

    La LNH sur Facebook