Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Marc-André Fleury réalise 23 arrêts, les Penguins remportent le match no 5

    Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Marc-André Fleury réalise 23 arrêts, les Penguins remportent le match no 5
    Marc-André Fleury réalise 23 arrêts, les Penguins remportent le match no 5

    PITTSBURGH – Marc-André Fleury a temporairement fait taire ses détracteurs.

    Les 23 arrêts de Fleury ont aidé les Penguins de Pittsburgh à l’emporter 3-1 contre les Blue Jackets de Columbus samedi au Consol Energy Center dans le cadre du cinquième match de leur série de première ronde dans l’Est.

    Les Penguins détiennent maintenant une avance de 3-2 dans cette série quatre de sept et tenteront d’éliminer Columbus dès le match no 6, lundi au Nationwide Arena (19 h (HE); RDS2, CBC, ROOT, FS-O).

    Après avoir tiré de l’arrière 1-0 à mi-chemin au premier tiers, Fleury a réalisé 15 arrêts au cours des deuxième et troisième périodes pour sceller la victoire des Penguins. Fleury a été fortement critiqué à la suite d’une défaite de 4-3 en prolongation lors du match no 4, alors qu’il avait accordé deux buts discutables, un avec moins de 30 secondes à faire en temps réglementaire et un autre en surtemps.

    La foule a scandé le nom de Fleury au début et à la fin de la rencontre.

    « Je ne crois pas qu’ils me demandaient de rebondir, a dit Fleury. [Entendre mon nom] a aidé ma confiance. On a la chair de poule dans une situation comme ça. C’était un sentiment agréable. »

    L’attaquant Jussi Jokinen a inscrit le filet victorieux à 6:16 du troisième vingt. Lee Stempniak a transporté la rondelle à travers la zone neutre et décoché un lancer des poignets vers Sergei Bobrovsky, qui a jonglé avec le disque avant que Brandon Sutter ne s’en empare et le renvoie devant le filet. La rondelle a ensuite glissé vers Jokinen, qui l’a poussée du revers derrière Bobrovsky pour procurer aux Penguins une avance de 2-1 grâce à son troisième but de la série.

    Le défenseur Kristopher Letang a complété le pointage en marquant dans un filet désert à 1:01 de la fin de la troisième.

    Dans le vestiaire après la rencontre, les Blue Jackets ont fait savoir qu’ils entendaient rebondir lundi.

    « À ce moment-ci de l’année, il faut avoir la mémoire courte », a indiqué l’attaquant de Columbus Brandon Dubinsky. « Je crois que tout le monde ici sait que nous devons mieux jouer. Nous parlons souvent de résilience et de détermination, et je fais confiance aux joueurs dans ce vestiaire, et je crois que ces joueurs croient en eux-mêmes, et nous reviendront plus fort. »

    Bobrovsky a probablement livré sa plus impressionnante performance des séries. Après avoir alloué au moins trois buts lors de chacun des quatre premiers matchs, le Russe a effectué 48 arrêts samedi. Son coéquipier Ryan Johansen a rendu hommage à Bobrovsky, déclarant qu’il avait donné aux Blue Jackets une chance de l’emporter, tout en exprimant sa frustration de ne pas avoir pu mettre Fleury à l’épreuve davantage.

    « [Sergei] s’est définitivement imposé et nous a gardé dans la partie, a souligné Johansen. Il a fait de l’excellent travail ce soir. Nous allons regarder les vidéos, mais de toute évidence notre échec avant ne nous a pas permis de créer des revirements ce soir. Je crois que nous n’avons pas du tout été aussi bons que nous devions l’être, et nous n’avons obtenu qu’un seul jeu de puissance.

    « [Nous] devons simplement trouver des manières de diriger des rondelles sur Fleury. On entend évidemment beaucoup parler des difficultés qu’il éprouve, alors nous ne l’avons pas suffisamment mis à l’épreuve. »

    Pittsburgh a contrôlé le jeu en deuxième période, dominant les Blue Jackets 21-8 au chapitre des lancers, et a créé l’égalité avec un but de Chris Kunitz sur le jeu de puissance.

    Après que Sidney Crosby eut dirigé un lancer entre les patins de Kunitz jusqu’au filet, Bobrovsky a perdu de vue la rondelle et a pivoté dans son demi-cercle. Kunitz s’est retourné et a absorbé une collision avec le défenseur des Blue Jackets David Savard, tout en effectuant un tir du revers pour déjouer Bobrovsky à 7:42 de la deuxième.

    Kunitz a ainsi inscrit son deuxième filet des séries et Crosby a récolté sa cinquième mention d’assistance. Crosby n’a pas marqué dans un 10e match de suite en séries, soit depuis le match no 4 de la demi-finale de l’Est contre les Sénateurs d’Ottawa l’an dernier.

    Pittsburgh a tenté de faire fonctionner deux de ses joueurs étoiles en plaçant Crosby et Evgeni Malkin, qui n’a pas non plus trouvé le fond du filet ce printemps, sur le premier trio avec Kunitz. Ce changement n’a pas généré beaucoup d’attaque, surtout en première période, quand Malkin a commis trois revirements et que Crosby n’a décoché que deux lancers au filet.

    « Je crois que nous avons généré quelques bonnes chances, a indiqué Crosby. Je ne m’attendais pas [à être jumelé à Malkin] autant que nous l’avons été. Nous avons joué ensemble assez régulièrement, mais lorsque tout le monde joue bien, on ne veut pas tout changer.

    « Selon moi, cela prouve que nous avons tous disputé un fort match. »

    L’entraîneur des Penguins Dan Bylsma a expliqué que Crosby et Malkin souhaitaient jouer ensemble et qu’il avait l’impression que les ajustements qu’il avait apportés à son alignement avaient rapporté des dividendes.

    « Je suis d’avis que Brandon Sutter a connu une bonne partie entre Jussi et [James Neal], et on a pu apprécier sa vitesse en zone neutre. Il s’est presque échappé à quelques reprises, a analysé Bylsma. Je crois que nous avons abordé cette rencontre avec l’idée que nous allions avoir plusieurs chances de marquer, et les joueurs savaient que cela allait se produire. »

    Les Penguins ont dominé la majeure partie du premier tiers, mais se sont retrouvés en retard 1-0. Alors que Marcel Goc était au banc des pénalités pour avoir donné un coup de bâton, l’attaquant des Blue Jackets Boone Jenner a inscrit son premier des séries avec cinq secondes à écouler au jeu de puissance.

    Jenner a dirigé un lancer du côté droit vers le filet de Pittsburgh. La rondelle a ricoché sur l’attaquant des Penguins Joe Vitale puis est revenue sur Fleury, qui est entré en collision avec le défenseur de Pittsburgh Olli Maatta. Fleury a étiré le bras pour couvrir le disque avec sa mitaine, mais elle a glissé vers Jenner, qui l’a poussée du revers derrière Fleury avec 7:05 à faire à la période.

    « J’ai trouvé que la première période a été notre meilleure », a admis l’entraîneur des Blue Jackets Todd Richards. « Je pense qu’ils ont haussé leur jeu d’un cran en deuxième et en troisième période, et ils ont commencé à gagner leurs batailles. Nous avons passé trop de temps dans notre territoire et nous n’avons pas vraiment déployé d’échec avant.

    « [Bylsma] a mis ses joueurs au défi et ils ont bien répondu. Nous devrons maintenant faire la même chose lundi. »

     

    La LNH sur Facebook