Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Bruins remportent le match no 5 et éliminent les Red Wings

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Bruins remportent le match no 5 et éliminent les Red Wings
    Les Bruins remportent le match no 5 et éliminent les Red Wings

    BOSTON – Quand les Red Wings de Detroit ont remporté le match no 1 de leur série de première ronde dans l’Est 1-0 contre les Bruins de Boston la semaine dernière, on aurait dit que les 24 points qui séparaient les deux équipes au classement de la section atlantique n'avaient plus d'importance.

    Mais au cours des quatre derniers matchs de la série, les Bruins ont recommencé à ressembler à des gagnants du trophée des Présidents et les Red Wings à la deuxième équipe de quatrième as dans l’Est.

    Les Bruins ont signé un quatrième gain de suite pour mettre fin à la série lors du match no 5, samedi, quand quatre joueurs différents ont marqué et que Torey Krug a amassé deux aides dans leur victoire de 4-2 au TD Garden.

    Boston affrontera maintenant le Canadien de Montréal en deuxième ronde dans l’Est. Le Canadien a balayé le Lightning de Tampa Bay au premier tour.

    Les Bruins et le Canadien s’affronteront ainsi en séries éliminatoires pour une 34e fois. Montréal a remporté trois des quatre duels entre les deux équipes cette saison.

    « Ce sera la quatrième fois depuis 2008 qu’on se mesurera à eux en séries; la première fois que ça ne sera pas en première ronde, a déclaré l’attaquant des Bruins Milan Lucic. On aura l’occasion de faire partie d’un autre duel des six équipes originales, avec beaucoup d’animosité entre les deux équipes, les partisans, les villes. On s’attend à ce qu’ils soient à leur meilleur. On a vu ce qu’ils sont capables de faire au premier tour [contre le Lightning], et comme je l’ai dit on devra être prêt à élever notre jeu au fur et à mesure que les séries avanceront. »

    Dans leur série face aux Red Wings, les Bruins ont évité de commettre les mêmes erreurs que celles qu’ils avaient commises l’an dernier, alors qu’ils avaient permis aux Maple Leafs de Toronto de combler un déficit de 3-1 et forcer la tenue d’un septième match.

    « C’était très important. Évidemment, les matchs no 5 sont toujours primordiaux, alors on voulait s’amener et prendre les devants rapidement et imposer notre style », a dit Lucic, qui a inscrit le but victorieux samedi. « Et on a réussi à aller chercher ce premier but; c’était énorme pour nous. Et c’est certain que si on perdait ce match, l’autre équipe peut retourner chez elle avec le momentum et on ne voulait pas que ça arrive. On a profité de nos chances lors du match no 4 et on a fait la même chose aujourd’hui (samedi). C’est super qu’on ait réussi à mettre fin à la série. »

    Le gardien des Bruins Tuukka Rask a réalisé 31 arrêts sur 33 lancers, et les Bruins ont franchi la première ronde des séries pour une cinquième fois en sept saisons sous les ordres de l’entraîneur Claude Julien. Le défenseur Zdeno Chara et l’attaquant Loui Eriksson ont touché la cible sur le jeu de puissance et Jarome Iginla a marqué dans un filet désert pour Boston.

    Les Bruins ont dominé les Red Wings 14-6 au chapitre des buts au cours de la série.

    « Cette série a probablement été beaucoup plus difficile que ce que les résultats le laissent croire, a évoqué Chara. Detroit est une très bonne équipe avec un excellent système, d’excellents joueurs. On a simplement été en mesure de jouer à notre façon. Ce n’était pas une série à sens unique. C’était beaucoup plus serré qu’une série qui se termine 4-1. Je pense qu’on a bien géré la situation, on était prêt avant le début de la série et on a fait le travail. »

    Le gardien des Red Wings Jonas Gustavsson, qui en était à un deuxième départ de suite en remplacement de Jimmy Howard (grippe), a stoppé 29 des 32 rondelles qui ont été dirigées vers lui.

    Les Red Wings se sont ainsi inclinés en première ronde pour une deuxième fois en trois saisons; ils avaient été éliminés par les Predators de Nashville en 2012.

    Le capitaine de Detroit Henrik Zetterberg, qui a raté les trois premières rencontres de la série puisqu’il se remettait toujours de son opération au dos, a dit qu’il croyait que le plus gros avantage que détenait les Bruins était leur nombreuses années d’expérience avec le même groupe de joueurs.

    « Je pense que c’est leur expérience et leur patience, a dit Zetterberg. Ils respectent vraiment leur structure, ils le font depuis maintenant deux ou trois ans et ils savent comment ça fonctionne. On n’a pas vraiment vécu les mêmes choses avec ce groupe. Eux, ils fonctionnent à quatre trios, ils font les mêmes choses, ils font sortir la rondelle [de leur zone], ils font entrer le disque [en zone adverse]. Quand l’autre équipe leur donne une chance, ils en profitent. C’est impressionnant, ils sont une bonne équipe, mais ils savent comment gagner, ils sont déjà passés par là. Je crois qu’on doit vraiment comprendre de quelle façon on doit jouer en séries. Si on l’avait fait et qu’on y avait cru, on aurait duré plus longtemps. »

    Il n’a pas fallu beaucoup de temps aux Bruins pour trouver le fond du filet samedi. Lors d’un avantage numérique, le défenseur Dougie Hamilton s’est amené en zone offensive entre deux joueurs des Red Wings avant de s’arrêter dans le bas du cercle droit. La passe d’Hamilton à travers le centre a dévié à quelques reprises avant d’atterrir sur le bâton d’Eriksson, qui a marqué d’un tir du revers à 3:27.

    Eriksson, qui évoluait avec les Stars de Dallas avant la présente saison, n’avait pas touché la cible en séries éliminatoires depuis le 14 mai 2008.

    Les Bruins dominaient 11-8 au niveau des tirs et détenaient une avance de 1-0 après la première période, au cours de laquelle ils ont également écoulé deux pénalités.

    Les unités spéciales ont été l’histoire de la deuxième période alors que chaque équipe a marqué deux fois sur le jeu de puissance. Les Red Wings ont inscrit leur deuxième but en supériorité numérique de la série à 14:41 pour faire 1-1. Le tir sur réception de Zetterberg de la ligne bleue a raté la cible au-dessus du filet, mais le retour est allé directement vers Pavel Datsyuk, qui n’a eu qu’à pousser le disque derrière Rask.

    Une série de pénalités mineures ont été distribuées à partir de 16:48, trois contre Detroit et une contre Boston. Les Bruins ont pris les devants 2-1 sur un but à 4-contre-3 de Chara à 19:56. Après que Krug eut lancé vers Gustavsson, il s’est emparé du retour et a ensuite perdu le contrôle de la rondelle au profit de son coéquipier Patrice Bergeron. Le joueur de centre de Boston a effectué une passe transversale qui a mis la table pour le lancer sur réception de Chara du haut du cercle droit, qui a déjoué Gustavsson dans la lucarne.

    Lucic a porté la marque à 3-1 avec un peu d’aide de Krug. Le défenseur de Boston a récupéré une tentative de dégagement de Johan Franzen avant de remettre à Lucic pour un but à 8:27 du troisième tiers.

    Zetterberg a réduit l’écart à 3-2 avec son premier filet de la série. Rask a d’abord réalisé un bel arrêt sur un tir redirigé par Justin Abdelkader, mais Zetterberg était bien placé pour marquer sur le retour à 16:08.

    Iginla a scellé l’issue de la rencontre en marquant dans un filet désert alors qu’il restait 16 secondes à écouler.

     

    La LNH sur Facebook