SHARE
Partagez avec vos amis


Les Capitals congédient Oates et ne renouvellent pas le contrat de leur DG McPhee

samedi 2014-04-26 / 11:06 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Vingan - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Capitals congédient Oates et ne renouvellent pas le contrat de leur DG McPhee
Les Capitals congédient Oates et ne renouvellent pas le contrat de leur DG McPhee

WASHINGTON – Mécontents de la direction que prenaient les Capitals de Washington, le propriétaire Ted Leonsis et le président Dick Patrick ont choisi de se séparer du directeur général George McPhee et de l’entraîneur Adam Oates.

Les Capitals ont annoncé ces changements samedi à la suite d’une investigation de deux semaines menée au sein de l’organisation. Leonsis et Patrick ont rencontré McPhee et Oates jeudi avant de prendre leur décision finale tard vendredi.

« Honnêtement, après tout le travail et les procédures entreprises par Dick et moi, notre décision a été prise lorsque nous nous sommes assis et nous sommes demandés : "Croyons-nous que cette équipe, avec le leadership en place, peut aspirer à la Coupe Stanley et remporter celle-ci?" Notre réponse a évidemment été non », a expliqué Leonsis samedi. « C’est pourquoi nous avons procédé à ces changements. »

Le contrat de McPhee n’a pas été renouvelé, ce qui met un terme à son mandat de près de 17 ans avec les Capitals. Il arrivait au troisième rang parmi les directeurs généraux comptant le plus d’ancienneté dans la LNH, derrière Lou Lamoriello des Devils du New Jersey et Jim Rutherford des Hurricanes de la Caroline.

Au cours de cette période, McPhee a supervisé une reconstruction qui a ravivé une organisation moribonde et qui a permis à Washington de s’établir en tant que puissance en saison régulière. Entre les saisons 2007-08 et 2012-13, les Capitals ont remporté le titre de la division Sud-Est à cinq reprises en plus de mettre la main sur le trophée des Présidents en 2009-10.

Ces résultats en saison régulière ne se sont jamais traduits par des succès en séries éliminatoires. Washington a atteint la finale de la Coupe Stanley en 1998, la première de saison de McPhee, mais n’est jamais parvenu à dépasser la deuxième ronde depuis.

La séquence de saisons consécutives où les Capitals ont pris part au tournoi printanier a pris fin à six, et ce fut suffisant pour convaincre les propriétaires de procéder à un changement.

« Si on ne participe pas aux séries éliminatoires, il est impossible de remporter la Coupe Stanley, a déclaré Leonsis. Ce fut la question la plus importante pour nous. Il faut positionner cette équipe de façon à ce qu’elle soit compétitive sur une base régulière. Je sentais qu’un nouveau leadership était nécessaire à l’heure actuelle. »

Oates, à qui il restait une année à son contrat, a été congédié après deux campagnes. Cette saison, le manque de profondeur en défensive des Capitals, leurs problèmes à marquer à forces égales et leur prédisposition à perdre des avances de deux buts les ont menés à leur perte, ainsi qu’à celle de Oates.

« Il s’agit d’une organisation fantastique qui compte sur d’excellents partisans qui occuperont toujours une place spéciale dans mon cœur », a indiqué Oates dans un communiqué publié par l’équipe. « Je suis reconnaissant de la chance qu’ils m’ont donné et je ne leur souhaite que de bonnes choses pour l’avenir. »

Lorsqu’un entraîneur sera embauché, il s’agira du quatrième à l’emploi des Capitals depuis le début de la saison 2011-12. La constante modification de l’identité de l’équipe sur la glace a joué un rôle important dans la diminution du rendement de Washington.

« Je ne suis pas très fier de cela. Je pense qu’il s’agit qu’un réel problème », a déclaré Leonsis en parlant de la parade d’entraîneurs. « C’est très difficile pour les joueurs de créer une chimie en passant de système en système. Cela m’inquiète beaucoup. »

Les Capitals ont entrepris leur processus de recherche de remplaçants. Une première liste a été dressée, et Patrick a précisé que l’organisation ne se sentait pas obligée d’embaucher un directeur général avant d’embaucher un entraîneur.

« Il serait bien de trouver [un directeur général] avant le [repêchage de la LNH (du 27 juin)] et je crois que les chances sont bonnes que nous allons y parvenir, mais nous ne sommes pas esclaves de cet échéancier », a expliqué Patrick.

Il a mentionné qu’il n’anticipait pas d’autres changements au sein de l’organisation pour le moment.

Les Capitals se trouvent à une intersection et les décisions de Leonsis et de Patrick seront cruciales afin de relancer l’équipe dans la bonne direction.

« Nous avions l’impression que l’équipe ne se rapprochait pas du titre d’aspirant à la Coupe Stanley », a conclu Leonsis. « C’était un signal clair et c’est ce qui explique pourquoi nous avons senti qu’il était temps de procéder à ces changements. »

2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

La LNH sur Facebook