Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Johnson est un élément central de la renaissance des Blue Jackets

    Par Craig Merz - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Johnson est un élément central de la renaissance des Blue Jackets
    Le défenseur Jack Johnson s’est joint aux Blue Jackets de Columbus alors qu’ils pataugeaient dans les bas-fonds du classement de la LNH, mais il a travaillé fort pour redresser la situation et l’équipe connaît maintenant du succès en séries éliminatoires.

    COLUMBUS – Le défenseur Jack Johnson s’est joint aux Blue Jackets de Columbus à l’un des pires moments de l’histoire de l’équipe, mais plutôt que de se défiler devant le défi de redresser la situation, il l’a relevé avec brio.

    Lundi soir, devant une foule en délire rassemblée au Nationwide Arena pour le troisième match de la série de premier tour opposant Columbus aux Penguins de Pittsburgh, Johnson a été récompensé pour sa persévérance puisque les Blue Jackets ont disputé une première partie à domicile en séries éliminatoires depuis 2009.

    Bien que Pittsburgh soit revenu de l’arrière pour l’emporter 4-3 et prendre les devants 2-1 dans cette série quatre de sept, Johnson a confié que les partisans ont fait leur part en déployant une énergie continue pendant 60 minutes.

    « C’est ce que nous envisageons comme ambiance pour tous nos matchs, a-t-il déclaré mardi. Nous savons que, comme pour n’importe quelle autre ville, il faut une équipe gagnante sur une longue période pour créer un « buzz » autour de l’équipe chaque soir.

    « Nous sommes sur la bonne voie, et c’était très gratifiant de voir l’ambiance qui régnait dans notre domicile hier soir. »

    Johnson, âgé de 27 ans, est arrivé avec les Blue Jackets le 23 février 2012 dans le cadre d’une transaction avec les Kings de Los Angeles impliquant l’attaquant Jeff Carter.

    Même si les Kings ont remporté la Coupe Stanley quatre mois plus tard pendant que les Blue Jackets terminaient leur campagne au dernier rang de la LNH par la marge de neuf points, Johnson n’a jamais regretté cet échange.

    Immédiatement après son arrivée, il a entrepris de changer la culture dans le vestiaire, et l’ancien joueur vedette de l’Université du Michigan a conquis les citoyens d’une ville reconnus pour leur soutien fanatique de l’Université Ohio State et pour leur mépris des Wolverines.

    Les partisans l’encouragent encore plus depuis le début des séries puisqu’il domine tous les défenseurs de la LNH avec trois buts, et qu’il occupe le deuxième rang avec quatre points.

    Johnson a marqué dans chacune des rencontres, incluant un filet en avantage numérique avec 6:01 à faire en deuxième période dans la deuxième rencontre à Pittsburgh pour égaler le pointage 3-3. Son coéquipier Matt Calvert a ensuite touché la cible en deuxième période de prolongation pour donner aux Blue Jackets une première victoire en séries dans l’histoire de l’équipe.

    « J’ai été au bon endroit au bon moment », a indiqué Johnson.

    En fait, il a tiré avantage de ce qui lui a été offert. Johnson a été en mesure de s’amener profondément en territoire adverse, ce qui lui a permis d’être en position pour décocher des tirs de près, ou encore de sauter sur des retours.

    « J’aime appuyer l’attaque, a-t-il admis. Je ne suis habituellement pas autant démarqué. Aucun joueur de Pittsburgh ne se trouvait près de moi. Je suis parvenu à me libérer à quelques reprises au cours des derniers matchs. C’est très intéressant.

    « D’habitude, les autres équipes sont plutôt attentifs au positionnement des défenseurs adverses, alors ces derniers ne peuvent appuyer l’attaque. »

    La première séquence de trois matchs consécutifs avec un but de sa carrière a été réussie devant l’entraîneur des Penguins Dan Bylsma, qui ne l’avait pas sélectionné pour les Jeux olympiques 2014 de Sotchi malgré le fait que Johnson avait aidé les États-Unis à mettre la main sur la médaille d’argent aux Jeux olympiques 2010 de Vancouver.

    Johnson a refusé de commenté cette situation.

    L’entraîneur des Blue Jackets Todd Richards était l’adjoint de Bylsma aux Jeux olympiques, et faisait aussi partie du processus de sélection. Richards a louangé le travail de Johnson qui a permis aux Blue Jackets de se qualifier pour les séries éliminatoires pour la deuxième fois de l’histoire de l’équipe.

    Johnson a passé beaucoup de temps sur la glace, et il est l’une des principales raisons qui expliquent pourquoi les gros canons des Penguins Sidney Crosby et Evgeni Malkin n’ont toujours pas trouvé le fond du filet dans cette série.

    « Jack a été très bon dans le dernier droit et au cours des trois premiers matchs de cette série, a déclaré Richards. Il joue comme un homme sur la glace. Il peut passer beaucoup de temps sur la patinoire, et il a été utilisé pendant près de 40 minutes dans la deuxième rencontre qui est allée en prolongation. Et on parle ici de minutes difficiles, contre les meilleurs joueurs adverses. Il joue contre Crosby ou Malkin pendant la majeure partie de la soirée. Il est aussi l’un des premiers joueurs à sauter sur la glace en infériorité numérique et en avantage numérique. »

    Johnson passe en moyenne 29:05 sur la glace par rencontre depuis le début des séries, mais sa contribution va bien au-delà de son temps d’utilisation.

    Les Blue Jackets n’ont pas de capitaine, mais Johnson est l’un des meneurs incontestés dans le vestiaire.

    « Il est une pièce tellement importante de notre équipe, et pas seulement en raison de ce qu’il fait sur la glace, de sa manière de jouer et de neutraliser des joueurs gros et costauds qui patinent bien, a souligné Richards. Je crois aussi qu’il obtient beaucoup de respect de la part de ses coéquipiers dans le vestiaire en raison de la manière dont il joue. Il prend aussi soin de lui. Il fréquente le gymnase, et il fait toutes les bonnes choses. Il a été un joueur très, très important pour notre équipe dans le dernier droit. »

    Le vétéran Johnson et ses jeunes coéquipiers seront mis à l’épreuve dans la quatrième partie mercredi au Nationwide Arena (19 h (HE); NBCSN, CBC, RDS, FS-O, ROOT).

    Les Blue Jackets, comme ils l’ont fait au cours de la première partie, se sont inclinés dans le troisième match après avoir pris les devants 3-1, cette fois en allouant trois buts en l’espace de 2:13 en troisième période.

    « Nous avons probablement bien joué pendant la majeure partie de la rencontre, presque la totalité en fait, a analysé Johnson. Ils ont marqué sur quelques tirs de la pointe qui ont dévié, mais c’est ça le hockey des séries. »

    Néanmoins, c’est toujours plus agréable que d’être à la maison, comme ce fut le cas au cours des deux dernières campagnes.

    « C’est la période la plus amusante de l’année », a conclu Johnson.

     

    La LNH sur Facebook