Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Rask et les Bruins blanchissent les Red Wings pour prendre les devants dans la série

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Rask et les Bruins blanchissent les Red Wings pour prendre les devants dans la série
    Rask et les Bruins blanchissent les Red Wings pour prendre les devants dans la série

    DETROIT – Si les Bruins de Boston poursuivent la rondelle, la contrôlent, jouent intelligemment avec elle et la perdent aussi peu souvent qu’ils l’ont fait mardi soir, ils n’auront plus besoin de s’inquiéter de la vitesse des Red Wings de Detroit pour le reste de leur série de premier tour de l’Association de l’Est

    Et cette série pourrait ne pas durer plus de deux autres matchs.

    Les Bruins ont marqué deux fois en première période, leur deuxième but découlant d’un revirement de Detroit suivi d’un mauvais changement, et ils n’ont jamais laissé les Red Wings entreprendre une remontée, en route vers un gain de 3-0 au Joe Louis Arena.

    Après avoir perdu la première rencontre de la série au TD Garden, les Bruins mènent maintenant la série quatre de sept 2-1. Boston présente maintenant une fiche de 14-1 dans les troisièmes parties des séries éliminatoires depuis l’arrivée de Claude Julien derrière le banc.

    La rencontre numéro quatre aura lieu jeudi au Joe Louis Arena (20 h (HE), NBCSN, TSN, NESN, FS-D).

    « C’est de cette manière que nous devons jouer », a indiqué le centre des Bruins Patrice Bergeron. « C’est de cette façon que nous allons connaître du succès, lorsque nous sommes les premiers sur la rondelle et que nous perturbons leurs sorties de zone. »

    Les Red Wings forment de toute évidence l’équipe la moins expérimentée dans cette série, eux qui comptent 10 joueurs qui ont disputé moins de 20 parties éliminatoires en carrière. L’entraîneur de Detroit Mike Babcock croit que cette inexpérience était évidente dès la mise en jeu initiale du troisième match.

    « Je crois que nous avons eu l’air d’enfants ce soir, très certainement, a mentionné Babcock. Aucun doute là-dessus. »

    Le défenseur des Bruins Dougie Hamilton et l’attaquant Jordan Caron, âgés respectivement de 20 et 23 ans, ont tous deux touché la cible pour la première fois de leur carrière en séries éliminatoires, et le gardien Tuukka Rask a réalisé 23 arrêts, dont très peu d’entre eux sur des deuxièmes chances, pour signer son quatrième blanchissage en carrière en séries.

    Rask n’a alloué que deux buts sur 82 lancers en trois parties depuis le début de la série, en plus de repousser 57 des 58 derniers tirs dirigés vers lui.

    Patrice Bergeron a ajouté un but dans un filet désert à 18:01 du troisième tiers pour assurer la victoire aux Bruins.

    « Ils forment une excellente équipe, sans aucun doute », a admis le défenseur des Red Wings Niklas Kronwall en parlant de Boston. « On ne peut rien leur enlever, loin de là, mais nous n’avons pas joué à notre mieux, sans l’ombre d’une hésitation. Ce n’était pas suffisant. »

    Hamilton a presque ajouté deux autres buts au cours des premières 11:15 de la première période, touchant le poteau à une occasion en plus rater la cible de peu. Chacune de ces chances a été créée par un revirement en zone défensive des Red Wings.

    Lorsque Hamilton est finalement parvenu à cadrer un lancer, il a fait en sorte que celui-ci compte car il a inscrit un filet à 9:00 du premier tiers après une montée de 150 pieds qui s’est terminée avec un beau tir dans la partie supérieure.

    Hamilton a récupéré la rondelle entre les deux cercles de mises en jeu dans le territoire de Boston avant de traverser la glace sans être touché et de décocher un lancer depuis le cercle des mises en jeu dans la zone de Detroit.

    « Je savais que je pouvais transporter la rondelle, je me demandais seulement ce que j’allais faire une fois à la ligne bleue, tirer ou passer, a expliqué Hamilton. J’ai vu une occasion de tirer et de l’ai saisie. »

    Le gardien des Red Wings Jimmy Howard s’est d’abord agenouillé, et n’a pu récupérer à temps pour stopper le tir d’Hamilton. Howard n’a pas réagi au lancer haut d’Hamilton jusqu’à ce que la rondelle se retrouve derrière lui.

    « Ce lancer ne doit pas se retrouver dans le filet », a déclaré Babcock.

    « J’aurais probablement dû faire l’arrêt sur ce tir », a reconnu Howard.

    Les Red Wings ont continué à éprouver des problèmes sur leur jeu de puissance dans la troisième partie, étant blanchis en trois occasions et ne dirigeant que cinq tirs au but. Depuis le début de la série, ils présentent une fiche de 0-en-9 et n’ont décoché que sept lancers en supériorité numérique. Ils ont été limités à un tir au cours d’un avantage numérique de deux hommes d’une durée de 35 secondes au deuxième tiers.

    Les Bruins ont maintenant un dossier de 3-en-8 en supériorité numérique dans la série.

    « Je crois que notre jeu de puissance a été légèrement meilleur ce soir, mais cela importe peu qu’il ait l’air mieux », a souligné le défenseur de Detroit Danny DeKeyser. « L’objectif d’un avantage numérique est de marquer, et nous n’y parvenons pas pour l’instant. Nous regarderons les vidéos et nous tenterons de modifier certaines choses encore une fois. »

    Le défenseur Kevan Miller et le quatrième trio de Boston ont uni leurs efforts pour procurer aux Bruins une avance de 2-0 à 15:48 du premier engagement.

    Plutôt que de rejeter le disque profondément en territoire des Bruins, le défenseur de Detroit Brendan Smith l’a envoyé contre la rampe en zone centrale. La rondelle n’a pas traversé la ligne rouge, où le centre des Bruins Gregory Campbell l’a récupérée.

    Alors que Campbell remettait la rondelle en retrait à Miller, les cinq joueurs des Red Wings se sont dirigés au banc pour un changement. Miller a rapidement repérer Shawn Thornton seul sur l’aile droite, et ce dernier a eu le chemin libre jusqu’au but.

    Howard a effectué un arrêt de la jambière aux dépens de Thornton, mais Caron s’est amené à toute vitesse au centre de la glace pour pousser le retour au fond du filet pour ainsi amasser son premier point en carrière en séries.

    Caron et Justin Florek, qui a touché la cible dans le deuxième match, sont de l’alignement en raison de blessures à Daniel Paille et Chris Kelly. Caron était le 13e attaquant des Bruins pendant la saison régulière et a inscrit un but en 35 parties.

    « C’est incroyablement important, et c’est une très bonne chose, a indiqué Bergeron au sujet de Caron. Cela démontre l’étendue de notre profondeur, mais aussi du caractère dont il a fait preuve toute la saison pour demeurer concentré, s’améliorer et travailler fort aux entraînements. Il a obtenu sa chance et il en profite, et son but était très important pour nous. »

    Kronwall a accepté le blâme pour le changement qui a mené au but de Caron, déclarant : « Il s’agit simplement d’un mauvais changement de ma part. Je ne peux me diriger au banc à ce moment-là. »

    S’il était demeuré sur la patinoire, Kronwall croit qu’il aurait pu contrer Thornton et annuler l’attaque.

    « Ils ont été meilleurs que nous ce soir, mais nous leur avons offert deux buts », a analysé Babcock.

    Deux buts, c’est habituellement trop contre Rask en séries, particulièrement lorsque les Bruins poursuivent la rondelle et la récupèrent comme ils l’ont fait dans le troisième match.

    Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook