Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Ducks devront riposter à la robustesse des Stars dans le match no 4

mardi 2014-04-22 / 20:26 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Les Ducks devront riposter à la robustesse des Stars dans le match no 4

DALLAS - Le capitaine des Ducks d'Anaheim Ryan Getzlaf a été questionné sur la tentative des Stars de Dallas de le déconcentrer en prônant du jeu robuste lors du match no 3.

«Tu essaies de me frapper au visage, pourquoi?, s'est interrogé Getzlaf, qui porte un protecteur facial afin de protéger l'immense cicatrice qui traverse son menton. J'ignore s'ils tentent de me déconcentrer. Il n'y a pas assez d'espace dans ma tête pour qu'ils y entrent. Croyez-moi.»

Getzlaf a déclaré qu'il était évident à la suite de la défaite de 3-0 des Ducks à Dallas, après deux victoires acquises avec une marge d'un seul but pour entamer la série, qu'ils devaient être «un peu plus intenses». Il a aussi discuté de la nécessité de «respecter les règlements» lors du match no 4 de cette série au meilleur des sept rencontres mercredi soir.

Les Ducks ont de toute évidence fait fi du jeu physique prôné par les Stars à leur premier match éliminatoire à domicile en six ans, particulièrement à l'endroit du capitaine des Ducks, qui a encaissé un puissant lancer frappé au visage lors du premier match de cette série avant d'assister à la naissance de son troisième enfant.

Il y a eu plusieurs escarmouches lors du match no 3, dont une après un sifflet en fin de deuxième période impliquant les deux meilleurs attaquants des Ducks — Getzlaf et Corey Perry — échangeant des coups de poing avec quelques joueurs des Stars. Antoine Roussel a notamment asséné une gauche à la tête de Getzlaf.

«Bien honnêtement, je crois que nos gars, Corey et Ryan, ont fait du bon travail pour présenter l'autre joue, a déclaré l'entraîneur-chef des Ducks Bruce Boudreau. Quand tu commences à encaisser des coups de poing sournois là où une grosse tige de plastique protège ta mâchoire, tu dois répliquer ou éventuellement tu vas souffrir encore davantage. Malheureusement, c'est ce qui s'est produit... C'est du hockey de séries éliminatoires. Tu fais ce que tu as à faire. Tu identifies la faiblesse de ton adversaire et tu t'acharnes dessus.»

L'entraîneur-chef des Stars Lindy Ruff a confié qu'il avait observé la plupart des échauffourées du match no 3 et qu'il n'y voyait rien d'autre que du hockey de séries éliminatoires, avant d'ajouter qu'il s'attendait à voir du jeu de plus en plus robuste au fur et à mesure que la série progressera. Parfois, dit-il, il a eu l'impression que les décisions étaient favorables aux Ducks — après tout, ces derniers ont obtenu cinq avantages numériques au cours du match no 3.

«Je crois qu'ils vont tenter d'être plus robustes envers nos joueurs, et nos gars vont être prêts à faire face à la musique, a commenté Ruff. Nous allons essayer d'être plus robustes envers leurs joueurs, et je ne crois pas que nous ayons franchi la limite permise. Pas du tout.»

 

La LNH sur Facebook