Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les Penguins viennent de l’arrière contre les Blue Jackets, prennent les devants dans la série

    Par Craig Merz - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Penguins viennent de l’arrière contre les Blue Jackets, prennent les devants dans la série
    Les Penguins viennent de l’arrière contre les Blue Jackets, prennent les devants dans la série

    COLUMBUS – Une tendance s’est installée après trois rencontres dans la série de premier tour de l’Association de l’Est entre les Blue Jackets de Columbus et les Penguins de Pittsburgh : une avance de deux buts n’est pas suffisante.

    Les Penguins de Pittsburgh ont marqué trois buts en l’espace de 2:13 en troisième période, lundi, en route vers un gain de 4-3 au Nationwide Arena.

    Les Penguins mènent désormais la série 2-1 et le match no 4 aura lieu mercredi (19 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN, FS-O, ROOT) à Columbus.

    Jussi Jokinen a inscrit le filet de la victoire à 8:06 de la troisième quand il a redirigé à un tir de la pointe gauche d’Olli Maatta. La rondelle a ensuite dévié sur le défenseur des Blue Jackets James Wisniewski devant le gardien Sergei Bobrovsky, ce qui a permis à Jokinen d’inscrire son deuxième but en séries éliminatoires.

    « J’ai tenté d’atteindre le but avec mon lancer, a indiqué Maatta. C’est ainsi que l’on peut marquer, et c’est ce que j’ai fait. Ce fut un but un peu chanceux. »

    Pittsburgh a amorcé sa remontée peu de temps après que Cam Atkinson eut donné à Columbus une avance de 3-1 avec 64 secondes d’écoulées au troisième tiers, quand un tir des poignets de son compagnon de trio Brandon Dubinsky (deux aides) a dévié sur sa main. Il s’agissait d’un premier but en carrière pour Atkinson en séries.

    Brandon Sutter et Lee Stempniak ont créé l’égalité en touchant la cible deux fois en 70 secondes. Sutter a inscrit son deuxième des séries en redirigeant le lancer de la pointe de Paul Martin, et Stempniak a marqué d’un tir des poignets du cercle droit qui a déjoué Bobrovsky (37 arrêts). Martin et Beau Bennett ont tous les deux terminé la rencontre avec deux mentions d’assistance.

    « Ces trois parties ont été ponctuées de hauts et de bas, a déclaré Sutter. L’équipe qui prend les devants trouve toujours une façon de perdre. »

    Sutter, Stempniak et Maatta ont touché la cible sur des tirs consécutifs. À ce stade de la période, Pittsburgh dominait 13-1 au chapitre des lancers.

    Boone Jenner et Jack Johnson avaient fait vibrer les cordages au premier vingt pour Columbus, et Brooks Orpik a marqué pour les Penguins avec 1,8 seconde à faire en deuxième afin de réduire l’écart à 2-1.

    Le but d’Orpik a récompensé les efforts du gardien des Penguins Marc-André Fleury en deuxième. Il a réalisé neuf arrêts et a été à son meilleur lors des trois jeux de puissance des Blue Jackets, surtout lorsqu’il a stoppé une paire de tirs à bout portant d’Atkinson.

    Fleury s’est ressaisi après un début de match difficile, alors que les Blue Jackets ont dominé les Penguins dès la mise en jeu initiale pour prendre une avance de 2-0 après 3:18.

    « Fleury a été phénoménal ce soir, a souligné Sutter. Très solide à mon avis. Il a réalisé quelques gros arrêts pour nous garder dans la partie, même si nous avons accordé seulement une vingtaine de lancers. Le pointage aurait pu être 3-0 à plus d’une occasion. »

    Columbus s’est servi du momentum de sa victoire de 4-3 en deuxième prolongation samedi dans le cadre du match no 2 à Pittsburgh, le premier gain en séries de l’histoire de l’organisation, pour prolonger à cinq sa séquence de buts contre les Penguins.

    Il s’agissait d’un premier match en séries pour les Blue Jackets au Nationwide Arena depuis 2009.

    Jenner avait donné à Columbus une avance de 1-0 grâce au premier filet de sa carrière en séries à 1:38. L’attaquant recrue a déjoué Fleury entre les jambières après que le gardien eut bloqué la chance initiale de Jack Skille, mais laissé la rondelle directement dans l’enclave.

    Johnson a fait 2-0 à 3:18 alors qu’il était bien placé pour s’emparer d’un disque que Fleury n’a pas été en mesure de contrôler après un tir de Dubinsky. Le défenseur a inscrit trois buts depuis le début de la série après en avoir marqué cinq en 82 matchs de saison régulière.

    « Nous n’avons évidemment pas connu le départ que nous souhaitions », a mentionné le capitaine des Penguins Sidney Crosby, qui a récolté sa quatrième mention d’aide de la série, mais qui n’a toujours pas trouvé le fond du filet. « Nous sommes demeurés combatifs. Il restait beaucoup de temps au tableau. Je crois que nous avons dominé au cours des deux dernières périodes. »

    Columbus n’a pas réussi à ajouter à son avance en première période en raison des pénalités dont l’équipe a écopé. Après avoir accordé aux Penguins huit jeux de puissance samedi, Pittsburgh a bénéficié de trois supériorités numériques de plus au premier tiers mais n’a pu résoudre l’énigme Bobrovsky, qui a repoussé les 16 tirs auxquels il a fait face.

    Pittsburgh a terminé avec une efficacité de 0-en-6 sur le jeu de puissance lundi, contre 0-en-4 pour Columbus.

     

    La LNH sur Facebook