Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Un but spectaculaire de Granlund donne la victoire au Wild en prolongation

    Par Dan Myers - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Un but spectaculaire de Granlund donne la victoire au Wild en prolongation
    Un but spectaculaire de Granlund donne la victoire au Wild en prolongation

    ST. PAUL – L’attaquant du Wild du Minnesota Mikael Granlund est un homme de peu de mots. Lundi soir, il a laissé son jeu s’exprimer à sa place.

    Le but spectaculaire de Granlund inscrit à 5:08 de la période de prolongation a procuré au Wild du Minnesota un gain de 1-0 contre l’Avalanche du Colorado dans le troisième match de leur série de premier tour de l’Association de l’Ouest au Xcel Energy Center.

    Colorado mène maintenant cette série quatre de sept 2-1. La quatrième rencontre aura lieu au Minnesota jeudi (21 h 30 (HE), TSN2, CNBC, RDS2, ALT, FS-N, FS-WI).

    Granlund, qui a pris le contrôle de la rondelle dans le coin de la patinoire, s’est déplacé derrière le filet jusqu’au coin opposé, où il a bataillé avec le défenseur du Colorado Jan Hejda, avant de se diriger devant le but pour battre le gardien de l’Avalanche Semyon Varlamov alors qu’il effectuait un plongeon.

    Il s’agissait du premier but de Granlund en carrière en séries éliminatoires.

    « Lorsque l’on remporte une bataille contre cette équipe, il faut absolument se diriger au filet, a indiqué Granlund. J’ai seulement trouvé une ouverture et j’ai tenté de me rendre [devant le but]. J’ai tiré dans une cage presque déserte. »

    La percée sensationnelle de Granlund en prolongation était sa quatrième chance du genre au cours de la partie. Il a terminé la rencontre avec sept tirs, un sommet en carrière.

    « Il a la réputation d’être davantage un passeur », a fait remarquer l’attaquant du Wild Zach Parise. « Il a eu de bonnes ouvertures ce soir, il a battu des joueurs avec sa vitesse. Il a battu certains joueurs le long des rampes, alors qu’il en a contourné d’autres. Contre cette équipe, lorsque l’on se retrouve avec une enjambée d’avance dans leur territoire, de la manière dont ils jouent en défensive, il faut à tout prix foncer au filet. Il a obtenu ces chances ce soir, et la dernière a été la bonne pour nous. »

    Avant le but gagnant, Varlamov s’était imposé devant son filet. Il a repoussé les 45 premiers tirs dirigés vers lui, dont 22 au premier vingt. Au terme du temps réglementaire, Varlamov avait effectué 44 arrêts, dont plusieurs sur d’excellentes chances de marquer du Wild. Minnesota avait déjà brisé le record d’équipe pour le plus grand nombre de lancers dans une partie éliminatoire (40) alors qu’il restait encore neuf minutes à écouler en troisième période.

    « Ils ont très bien joué. Ils semblaient davantage être habités par un sentiment d’urgence que nous », a souligné l’entraîneur de l’Avalanche Patrick Roy. « Sans l’ombre d’un doute, ils étaient plus affamés. Ils formaient la meilleure équipe sur la glace. Si ce n’était de [Varlamov], le pointage aurait pu être… il a été l’unique raison qui explique pourquoi nous avons eu une chance de l’emporter. C’est de cette manière qu’il a joué pour nous tout au long de la saison. »

    Le gardien du Wild Darcy Kuemper a été très bon lui aussi, stoppant les 22 lancers dirigés vers lui pour signer le premier blanchissage de l’histoire de l’équipe en séries éliminatoires.

    « Tôt dans la rencontre, on pouvait sentir qu’un seul but allait peut-être décider de l’issue du match, a avoué Kuemper. J’ai tenté de demeurer dans la partie et j’ai effectué les arrêts que je devais faire. Mes coéquipiers ont joué de manière incroyable et m’ont vraiment facilité la tâche. »

    En plus d’avoir subi la défaite au tableau indicateur, l’Avalanche a perdu les services du défenseur Tyson Barrie après que ce dernier soit entré en collision genou contre genou avec l’attaquant du Wild Matt Cooke au deuxième vingt. Barrie a eu de la difficulté à retourner au banc des siens, et il s’est immédiatement dirigé vers le vestiaire. Il n’est pas revenu au jeu par la suite.

    Roy a indiqué que Barrie allait rater de quatre à six semaines en raison d’une blessure au ligament croisé interne.

    « Je crois qu’il s’agit du jeu du match, a noté Roy. Nous avons perdu notre meilleur défenseur offensif. Je suis d’avis que le geste méritait une punition majeure de cinq minutes et que [Cooke] aurait dû être chassé de la rencontre. Cela aurait peut-être brisé leur momentum, et nous aurions pu bénéficier d’un jeu de puissance. »

    Cooke a déjà eu des démêlés avec le comité de discipline de la LNH, mais il s’était tenu tranquille au cours des 38 derniers mois.

    « Je ne travaille pas pour la ligue. Je suis certain qu’ils vont prendre la bonne décision, a ajouté Roy. Nous sommes très confiants qu’ils vont prendre la bonne décision. »

    Minnesota est passé bien près de l’emporter en temps réglementaire à quelques reprises, notamment sur des lancers de Charlie Coyle et de Matt Moulson qui ont frappé le poteau, celui de Coyle survenant sur une descente à 2-contre-1 en première période, alors que celui de Moulson était le résultat d’une déviation au deuxième engagement.

    « J’aurais aimé que l’on compte quelques [buts] de plus », déclaré l’entraîneur du Wild Mike Yeo. « En raison de la manière dont la rencontre s’est déroulée, je donne beaucoup de mérite à mes joueurs pour être demeurés suffisamment forts mentalement pour l’emporter. De toute évidence, nous dominions l’ensemble de la rencontre. Les bonnes équipes réussissent à ne pas se frustrer et ne pas s’éloigner de leur plan de match quand cela se produit. »

    L’arrêt de la rencontre a peut-être été réalisé alors qu’il restait quatre minutes à faire au temps réglementaire lorsque l’attaquant du Wild Mikko Koivu s’est amené dans l’enclave avec la rondelle avant de décocher un tir alors que la circulation était lourde devant Varlamov. Maxime Talbot s’est cependant jeté devant la rondelle avant que cette dernière ne traverse la ligne des buts pour préserver l’égalité.

    « C’était plutôt fou, a indiqué Talbot. Il s’agissait d’un match âprement disputé. Ils ont joué comme on le prévoyait. Ils ont entrepris le match en force, aux premier et deuxième tiers. Ils forment une bonne équipe, et ils ont été intenses ce soir. »

     

    La LNH sur Facebook