Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Datsyuk marque en fin de match et les Red Wings défont les Bruins

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Datsyuk marque en fin de match et les Red Wings défont les Bruins
    Datsyuk marque en fin de match et les Red Wings défont les Bruins

    BOSTON – Les Bruins de Boston et les Red Wings de Detroit ont insisté pour dire que la position au classement ne signifiait plus rien à l’ouverture du premier tour des séries éliminatoires de l’Association de l’Est.

    Vendredi soir, à l’occasion du premier match de leur confrontation, les Red Wings, qui se sont qualifiés pour les séries en s’appropriant la deuxième et dernière place de quatrième as disponible dans l’Est, ont montré à tout le monde pourquoi il fallait oublier le classement de la saison régulière.

    Pavel Datsyuk a touché la cible alors qu’il ne restait que 3:01 à jouer à la rencontre pour procurer un gain de 1-0 aux Red Wings contre les Bruins et détenteurs du trophée des Présidents, au TD Garden, et donner les devants à Detroit dans la série. Jimmy Howard a réalisé 25 arrêts pour mériter le jeu blanc.

    Le deuxième match de cette série quatre-de-sept sera disputé dimanche (15 h 00 HE; RDS, CBC, NBC) au Garden.

    « Évidemment, tu veux établir le rythme dès le début dans la série, surtout si tu es l’équipe moins bien classée des deux », a déclaré l’entraîneur de Detroit, Mike Babcock. « Parfois, quand l’équipe mieux classée obtient tout de suite l’avantage, tu te mets à te demander si tu as assez de talent pour être ici. Et nous savons que nous en avons assez, mais c’est une chose de savoir et une autre de le démontrer. Je crois que c’était important pour nous de nous mettre en marche dans cette série pour qu’on puisse continuer à l’améliorer comme groupe. »

    L’ailier droit des Red Wings Johan Franzen a sorti le disque de son territoire avant de le pousser vers Datsyuk, qui s’est lancé à l’attaque pour provoquer une montée à 2-contre-2. Après avoir traversé la ligne bleue adverse, Datsyuk et son coéquipier Justin Abdelkader ont fait un jeu croisé. Abdelkader a alors foncé au filet et Datsyuk a déjoué le gardien des Bruins Tuukka Rask dans la partie supérieure du côté de la mitaine, avec un tir des poignets du haut du cercle gauche.

    « Oui, c’était pas mal », a évoqué le défenseur des Red Wings Niklas Kronwall, qui, avec son partenaire Brendan Smith, a bien fait pour empêcher le premier trio des Bruins (Jarome Iginla, David Krejci et Milan Lucic) à s’inscrire à la feuille de pointage. « La rondelle était probablement quatre ou cinq pieds derrière lui et il a réussi à la récupérer, faire des choses que personne d’autre ne peut faire. On l’a déjà vu faire des choses semblables, il l’a refait (vendredi). [Abdelkader] a fait du très bon boulot pour contrer leur défenseur éloigné, ce qui a créé encore plus d’espace pour [Datsyuk]. Et quand il a effectué son lancer, Rask n’a pas vu grand-chose. »

    Les Bruins étaient privés de deux de leurs quatre meilleurs défenseurs, Kevan Miller et Matt Bartkowski, et de deux attaquants, Chris Kelly et Daniel Paillé, pour cause de blessures et de maladie. Rask a stoppé 23 des 24 lancers dirigés vers lui dans la défaite.

    Aucun but n’a été marqué dans les 40 premières minutes de jeu et Rask a fait son plus bel arrêt tôt au troisième vingt lorsqu’il a repoussé le lancer à bout portant de l’attaquant des Red Wings Darren Helm avec la jambière droite. Le pointage était donc toujours égal quand les Bruins ont bénéficié d’un premier jeu de puissance. C’est alors que Howard a volé la vedette avec quelques arrêts clés devant les attaquants des Bruins Reilly Smith et Carl Soderberg, ce dernier ayant été incapable de profiter d’une rondelle libre à l’embouchure du filet.

    La première période a donné lieu à du jeu en montagnes russes et aucune des deux formations n’est parvenue à s’inscrire au pointage. Detroit a surclassé Boston 11-9 au chapitre des tirs et a obtenu la seule supériorité numérique de l’engagement, quand le défenseur Zdeno Chara a été puni pour avoir donné de la bande contre Brendan Smith. Privés de leur meilleur arrière en infériorité numérique, les Bruins ont tout de même réussi à neutraliser ce jeu de puissance en limitant l’adversaire à un seul lancer.

    La deuxième période a ressemblé à la première, mais Boston a dominé Detroit 7-5 au chapitre des tirs. Le jeu de puissance des Red Wings a de nouveau été blanchi après que le défenseur des Bruins Torey Krug eut été puni pour avoir retenu.

    Les Bruins n’avaient pas été blanchis en séries éliminatoires depuis le 14 avril 2011, quand Carey Price et le Canadien de Montréal les avaient écartés de la feuille de pointage.

    « Nous sommes habitués à disputer des matchs serrés, on est déjà passé par là, a évoqué le centre des Bruins Patrice Bergeron. Alors on devra juste mieux gérer nos jeux et s’assurer de marquer quand on obtient ce genre de chances. »

     

    La LNH sur Facebook