Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Price et Bourque permettent au Canadien de prendre les devants 2-0 dans la série

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Price et Bourque permettent au Canadien de prendre les devants 2-0 dans la série
    Price et Bourque permettent au Canadien de prendre les devants 2-0 dans la série

    TAMPA – Le Canadien de Montréal retournera à la maison en espérant ne pas avoir à revenir à Tampa Bay avant la saison prochaine. Mais l’équipe sera aussi de retour au Québec en sachant à quel point une avance de 2-0 dans une série peut être fragile.

    Rene Bourque a inscrit deux buts et Carey Price a réalisé 26 arrêts dans un gain de 4-1 face au Lightning de Tampa Bay, vendredi, lors du match no 2 de leur série de première ronde dans l’Est.

    Le match no 3 aura lieu dimanche au Centre Bell (19 h 00 HE; RDS, CBC, NBCSN). La quatrième rencontre sera présentée mardi à Montréal.

    Price était le gardien partant en 2011 quand le Canadien avait signé deux victoires de suite sur la route en quarts de finale de l’Est en 2011 contre les Bruins de Boston, et cinq de ses coéquipiers qui étaient en uniforme vendredi ont aussi participé à cette série.

    De retour à la maison avec une bonne avance en tant qu’équipe négligée dans la série, le Canadien n’a finalement remporté qu’un seul autre des cinq matchs suivants et a perdu la série en sept. Les Bruins se sont par la suite rendus jusqu’en Finale de la Coupe Stanley et ont remporté le précieux trophée.

    Le défenseur P.K. Subban, qui a amassé une aide sur chacun des deux premiers buts de Montréal vendredi, se souvient très bien de cette série et assure qu’il a appris sa leçon.

    « Je me suis déjà retrouvé dans cette situation, a dit Subban. C’est super de bien se sentir après avoir gagné deux rencontres sur la route, mais ça ne veut rien dire si tu ne joues pas du bon hockey à domicile. On retourne dans notre amphithéâtre et si on veut avoir du succès en séries, on doit s’assurer de bien faire à la maison. »

    Price, après avoir alloué quatre buts sur les 14 premiers lancers auxquels il avait fait face dans la victoire du Tricolore 5-4 en prolongation mercredi, a été un véritable mur devant le filet de Montréal. Son plus bel arrêt est survenu un peu après la 15e minute de la deuxième période, qui a permis à son équipe de préserver son avance de deux buts grâce à une glissade parfaite d’un poteau à l’autre pour stopper la recrue du Lightning Cédric Paquette avec la jambière.

    « Je ne sentais pas que j’avais connu mon meilleur match [lors du match no 1], mais la meilleure chose dans tout cela c’est qu’on a trouvé un moyen de gagner, a déclaré Price. C’est ça qui importe. Si un des gars n’est pas à son meilleur, les autres compensent pour lui. »

    Le Lightning aura la lourde tâche de se présenter dans un des amphithéâtres les plus intimidants de la LNH pour tenter de sauver sa remarquable saison. Mais l’entraîneur Jon Cooper n’est pas inquiet.

    Non, Cooper a hâte d’y être, et a presque suggéré que la pression pourrait être davantage sur les épaules du Canadien, qui devra bien jouer devant ses partisans demandants.

    « On va se battre, a dit Cooper. On aime la façon dont on a joué là-bas. On aime la patinoire, on aime l’amphithéâtre, on aime l’ambiance. Si j’avais à choisir un seul amphithéâtre où on pourrait jouer, on a toujours aimé jouer à Montréal.

    « Les partisans sont incroyables, ils sont des partisans de hockey, alors c’est très plaisant de jouer là-bas. »

    Ce sera sûrement encore plus plaisant pour le Lightning si l’équipe trouve une solution à ce que Subban a décrit comme était l’échec avant et la défensive « suffocants » du Canadien jusqu’à présent dans la série.

    Le Lightning a été dominé 70-52 au chapitre des lancers en près de sept périodes de hockey depuis le début.

    « C’est difficile quand tu veux attaquer en tant que défenseur et que tu vois trois attaquants, deux défenseurs et Carey Price debout devant son filet, a évoqué Subban. Ce n’est pas évident de créer et générer de l’attaque quand [ton adversaire] est toujours bien placé. Nous devrons continuer à faire ça à la maison. »

    Le premier filet de David Desharnais en séries éliminatoires a mis fin à une disette de 0-en-27 pour le Canadien sur le jeu de puissance, qui datait du 25 mars.

    Le premier but du match de Bourque s’est avéré être celui de la victoire, marqué à la suite d’une échappée spectaculaire après une passe de Thomas Vanek, qui a stoppé à neuf la séquence de matchs de Bourque sans trouver le fond du filet.

    Bourque a inscrit quatre buts en sept rencontres des séries éliminatoires dans l’uniforme du Canadien.

    « Ça n’a pas toujours été facile depuis que je suis arrivé ici, a dit Bourque. Ç’a été difficile, mais j’essaie de garder la tête haute. Il y a définitivement eu des hauts et des bas. Je crois pouvoir élever mon jeu d’un cran en séries et je performe davantage en séries. C’est un peu plus mon style, travailler fort et jouer dur. J’espère pouvoir continuer de bien jouer. »

    Brendan Gallagher a inscrit le troisième filet de sa carrière en sept matchs des séries pour faire 3-0 à 11:46 du troisième tiers, ce qui a mis un terme à la soirée de travail du gardien du Lightning Anders Lindback.

    Lindback, qui était d’office à la place d’un Ben Bishop blessé, a repoussé 20 des 23 lancers qui ont été dirigés vers lui et a maintenant alloué huit buts sur 67 tirs, bon pour un taux d’efficacité de ,881.

    Lindback a été remplacé par Kristers Gudlevskis, qui a repoussé le premier lancer de Bourque, mais qui a été déjoué par le suivant. Bourque a récupéré son propre retour, a contourné le filet et a marqué alors qu’il restait 5:21 à faire pour porter le pointage à 4-0.

    « Il n’y a pas de controverse entourant nos gardiens de but, a dit Cooper. On avait besoin d’une étincelle, et parfois en tant qu’entraîneur tu t’accroches à une lueur d’espoir. »

    Le Lightning, qui devait se passer de son meilleur pointeur et potentiel candidat au trophée Calder Ondrej Palat, a mieux joué que lors du match no 1, alors que le Canadien avait dirigé près de deux fois plus de lancers que lui vers le filet. Tampa Bay a amorcé la rencontre de vendredi en lion, effectuant neuf tirs vers Price avant la neuvième minute du match.

    « On savait qu’ils allaient connaître un bon début de match; pendant les 10 premières minutes, d’avoir été capable de calmer la tempête a été énorme pour nous, a déclaré Price. Ils n’ont pas créé trop de chances de marquer et je pense que celles qu’ils ont créées, ils l’ont fait au cours de ces 10 premières minutes. On savait qu’ils allaient jouer dur et on a réussi à tempérer le tout. »

    Le Canadien a commencé à prendre le contrôle de la partie en deuxième période.

    Desharnais a ouvert la marque à 2:34, redirigeant un lancer de Subban derrière Lindback. Max Pacioretty a également participé au but, récoltant ainsi le premier point de sa carrière en séries dans la LNH.

    Bourque a fait 2-0 à 10:35 lorsqu’il a accepté une passe de Vanek à l’aveuglette en zone neutre, qu’il s’est faufilé entre les défenseurs du Lightning Eric Brewer et Sami Salo et qu’il a déjoué Lindback qui venait de tenter de lui harponner la rondelle.

    « Je ne m’inquète pas des points pour le style, a dit Bourque. Oh, c’était un superbe jeu [de Vanek]. J’ai compris tout de suite qu’il allait réussir à me refiler la rondelle. Je criais assez fort pour l’avoir. C’était bien de pouvoir m’amener à toute vitesse avec la rondelle et de faire une petite feinte. »

    Le Canadien menait 4-0 en troisième quand Teddy Purcell a bousillé le jeu blanc de Price avec 1:59 à écouler.

    Mais les blanchissages ne pourraient être moins importants pour Price et le Canadien.

    À ce stade-ci, tout ce qui importe pour eux est d’aller jouer à la maison devant leurs partisans et de continuer à faire ce qui a fonctionné pendant deux matchs à Tampa, dans le but qu’ils n’aient plus à y revenir cette année.

    « [Le Lightning] est une équipe qui a été résiliente toute l’année; ils ont beaucoup de caractère de ce côté-là, a dit Subban. Tout le monde sait à quel point ces matchs sont importants de retour à domicile. On ne se concentre pas sur ce que la série est. Tant qu’à nous, on fait comme si la série était à 0-0 et qu’on revenait à la maison. On devra jouer notre meilleur hockey. »

     

    La LNH sur Facebook