Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Flyers accordent une prolongation de contrat de six ans à MacDonald

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Flyers accordent une prolongation de contrat de six ans à MacDonald
    Les Flyers accordent une prolongation de contrat de six ans à MacDonald

    Le défenseur Andrew MacDonald a accepté une prolongation de contrat de six ans afin de demeurer avec les Flyers de Philadelphie mardi. Les modalités financières n’ont pas été dévoilées, mais de nombreux rapports dans les médias évaluent ce pacte à 30 millions $.

    MacDonald a été acquis le 4 mars des Islanders de New York en retour d’un choix de troisième ronde en 2014, d’un choix de deuxième ronde en 2015 et de l’attaquant des ligues mineures Matt Mangene.

    « Nous avons exploré plusieurs avenues, a expliqué MacDonald. Nous nous sommes entendus pour six [ans], car je croyais qu’une bonne entente à long terme était parfaite pour moi, et ils ont été d’accord. Il s’agit évidemment d’un énorme engagement envers moi de leur part. Il s’agit d’une bonne entente. »

    En signant ce contrat, MacDonald renonce à tester le marché des joueurs autonomes sans compensation en juillet. Cependant, MacDonald a déclaré que les Flyers auraient été sur sa liste d’équipes à privilégier s’il n’avait pas conclu d’entente d’ici-là. »

    « Avant d’avoir été échangé ici, j’avais déjà déterminé que Philadelphie était une destination que j’allais étudier si je devenais joueur autonome, a-t-il indiqué. La situation a donc été parfaite, car j’ai pu observer le tout à l’avance, et j’étais très satisfait par tout ce que j’ai vu. »

    En 19 rencontres avec les Flyers, MacDonald a récolté quatre mentions d’aide et a présenté un différentiel de moins-3. Pour l’ensemble de la saison, il a amassé quatre buts et 24 passes en 82 rencontres en plus de bloquer 242 lancers, un sommet dans la LNH. Son temps de glace a fortement diminué après la transaction. Il a passé en moyenne 21:59 sur la glace par rencontre, lui qui avait un temps de jeu moyen de 25:25 en 65 parties avec les Islanders.

    Loin d’être inquiet, MacDonald a souligné qu’il avait été aidé par cette diminution de sa charge de travail après l’échange.

    « Je crois que la diminution de mon temps de jeu m’a permis d’être un peu plus efficace sur la glace, a-t-il dit. Lorsque l’on arrive dans une nouvelle situation, on tente de simplifier les choses pour trouver notre façon de faire. Au départ, la baisse de mon temps de glace m’a permis de m’acclimater, d’apprendre les différents systèmes et de me familiariser avec le personnel en place. C’était évidemment important, et je crois que cela a été bénéfique. »

    Maintenant que son avenir à long terme est assuré, MacDonald veut maintenant se concentrer sur les Rangers de New York Rangers et sur les séries éliminatoires qui s’amorcent jeudi.

    « On tente de ne pas trop penser [au contrat], a-t-il noté. Avec l’arrivée des séries, c’est agréable de pouvoir passer à autre chose et de se concentrer sur notre parcours. »

     

    La LNH sur Facebook