Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Un but de Gionta sur un tir de pénalité en prolongation donne la victoire au Canadien

samedi 2014-04-12 / 22:12 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Un but de Gionta sur un tir de pénalité en prolongation donne la victoire au Canadien
Un but de Gionta sur un tir de pénalité en prolongation donne la victoire au Canadien

MONTRÉAL – À son dernier match de la saison régulière, le Canadien de Montréal a atteint le plateau des 100 points et conservé ses chances d’obtenir l’avantage de la glace au début des séries éliminatoires en battant les Rangers de New York 1-0 en prolongation, samedi soir, grâce à un but sur un tir de pénalité de Brian Gionta et à une superbe prestation de Carey Price.

La victoire a permis au Tricolore de prendre une avance d’un point sur le Lightning de Tampa Bay au deuxième rang de la section atlantique, mais le Lightning a encore un match à disputer contre les Capitals à Washington dimanche.

Price, qui a bloqué 41 tirs pour réaliser son sixième jeu blanc de la saison, a effectué plusieurs arrêts difficiles pour permettre au Canadien de rester dans le match, et Gionta, avec son 18e filet de la saison, a finalement tranché le débat en déjouant Cam Talbot sur un tir de punition à 2:04 de la prolongation.

Le Canadien n’avait pas totalisé 100 points depuis la saison 2007-08 (104) quand Guy Carbonneau était à la barre de l’équipe, et ce n’est que la deuxième fois qu’il y parvient depuis la saison 1992-93 (102). Il n’a subi que trois défaites en temps réglementaire (11-3-1) à ses 15 derniers matchs.

« C’est très agréable de finir la saison régulière de la sorte », a lancé Price, tout sourire, après avoir encore été choisi la première étoile de la rencontre. « On voulait terminer sur une bonne note. »

« On a fourni beaucoup d’efforts et on a été assez constant toute la saison », a-t-il ajouté quand il a été questionné sur la saison de 100 points de son équipe.

Proclamé le récipiendaire du trophée Jacques-Beauchamp pour sa contribution discrète aux succès de l’équipe, Gionta a obtenu un tir de pénalité quand l’ancien joueur du Canadien Raphael Diaz l’a fait trébucher alors qu’il s’échappait vers Talbot.

« Quand je suis tombé, je n'avais aucun doute que c'était un lancer de punition », a révélé Gionta, fier de son but. « Je fais souvent une feinte semblable lors des tirs de barrage.

« C’est plaisant d’avoir obtenu une telle occasion. C’est pour ça qu’on joue! Tous les jeunes vivent pour obtenir l’occasion de faire gagner [leur équipe]. Quand l’issue du match est au bout de ton bâton, il faut l’apprécier et en profiter pour avoir du plaisir. »

Le jeune Brendan Gallagher a tenu à rendre un bel hommage à son capitaine Gionta.

« Il a joué ce soir (samedi) comme il l’a fait pendant 82 matchs, a affirmé Gallagher. Parfois, ça passe inaperçu aux yeux de plusieurs, mais nous savons dans le vestiaire ce qu’il représente chaque soir. C’est un joueur constant, un grand leader, et il est aussi apprécié dans le vestiaire. Je suis un jeune joueur et il est un modèle pour moi. »

Déjà assurés de la deuxième place dans la section métropolitaine, les Rangers avaient donné congé au gardien Henrik Lundqvist et aux défenseurs Ryan McDonagh et Dan Girardi, ainsi qu’au vétéran attaquant Martin St-Louis.

Les Rangers ont néanmoins joué un bon match en l’absence de quelques-uns de leurs meilleurs joueurs.

« On a été incapable de compléter le travail, a dit Brad Richards. On aurait pu remporter la victoire. Il faut tourner la page et nous avons hâte à la semaine qui s’en vient. On a du travail qui nous attend et nous sommes excités en pensant aux séries éliminatoires.

« Price a bien joué. Nous n’avons pas mis beaucoup de circulation devant lui, mais il a effectué les arrêts quand c’était nécessaire. »

Pour sa part, l’entraîneur-chef Alain Vigneault a estimé que Kevin Klein avait une plus grande part de responsabilité que Diaz pour avoir concédé le tir de punition. Diaz a tenté de rejoindre Gionta après que Klein eut été incapable de contrôler la rondelle.

« La rondelle bondissait, il (Klein) a reculé un peu et ils (les deux défenseurs ) ne sont pas entendus, ce qui leur a procuré un lancer de punition », a expliqué Vigneault.

Diaz prenait part à son 63e match de la saison alors qu’il disputait une rencontre à Montréal dans un troisième uniforme différent. Il avait déjà affronté le Canadien le 6 février après avoir été échangé aux Canucks de Vancouver en retour de Dale Weise.

Même scénario

Les Rangers ont dominé le jeu lors des 10 premières minutes avec neuf tirs contre deux, et ce fut le même scénario que jeudi soir lors de la défaite de 2-0 du Tricolore contre les Islanders de New York. Price a résisté à toutes les attaques pour empêcher les Rangers de prendre l’avance. Il s’est illustré notamment en stoppant un tir frappé à bout portant de Derick Brassard en l’absence de Mike Weaver, qui a écopé de la première pénalité du match.

À 13:22, Derek Dorsett a été puni pour avoir fait trébucher David Desharnais avec un coup de genou au centre de la patinoire, un geste qui aurait pu causer une blessure, et Francis Bouillon s’est rapidement porté à la défense de son coéquipier en jetant les gants pour livrer une violente bagarre à Dorsett.

Les Rangers ont dirigé 13 tirs vers Price au premier engagement, alors que le Canadien a été limité à six tirs.

Au début de la deuxième période, Brassard a obtenu une mauvaise pénalité en zone offensive quand il a fait trébucher Alexei Emelin, mais le Canadien a été incapable d’en profiter même s’il a bourdonné autour du filet de Talbot.

Brendan Gallagher est retourné brièvement au vestiaire au milieu de la période après être entré en collision avec Daniel Carcillo près de la ligne bleue des Rangers.

Alors qu’il restait quatre minutes au deuxième tiers, Diaz a joué de malchance quand il a atteint les deux poteaux à l’aide d’un puissant tir frappé après avoir reçu la rondelle de Rick Nash.

Pendant une pénalité à Emelin, Tomas Plekanec s’est ensuite échappé vers Talbot, mais le gardien des Rangers a résisté, puis Price a suivi en réalisant un arrêt spectaculaire. Il a saisi avec sa mitaine un tir des poignets de Nash qui filait à toute vitesse.

Après deux périodes, les Rangers avaient l’avantage 29-17 au chapitre des tirs au but.

Le Canadien se mesurait aux Rangers pour une troisième fois cette saison. Il l’avait emporté 2-0 le 28 octobre avec Peter Budaj devant le filet et il avait subi la défaite 1-0 le 16 novembre.

Mike Blunden prenait part à son premier match depuis le mois de novembre. Il a pris la place de George Parros au sein de l’alignement, tandis que Bouillon a remplacé Douglas Murray à la ligne bleue. Jarred Tinordi a encore été rayé de la formation.

Le joueur de centre Lars Eller, malade, était absent pour une troisième rencontre d’affilée. Les attaquants Brandon Prust (haut du corps), Travis Moen (commotion cérébrale) et Alex Galchenyuk (bas du corps ) manquaient aussi à l’appel chez le Canadien.

 

La LNH sur Facebook