Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien a perdu le contrôle pour l’avantage de la glace contre le Lightning

vendredi 2014-04-11 / 0:17 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien a perdu le contrôle pour l’avantage de la glace contre le Lightning
Le Canadien a perdu le contrôle pour l’avantage de la glace contre le Lightning

MONTRÉAL – Le Canadien de Montréal a raté l’occasion de s’assurer du deuxième rang de la section atlantique et d’obtenir immédiatement l’avantage de la glace au début des séries éliminatoires, jeudi soir, en étant blanchi 2-0 par les Islanders de New York.

Avec un seul match à jouer d'ici la fin de la saison contre les Rangers de New York samedi, le CH ne détient plus qu’une mince avance d’un point sur le Lightning de Tampa Bay, qui a battu les Flyers de Philadelphie 4-2 jeudi soir et qui a encore deux matchs à disputer.

Par sa faute, le Canadien a donc perdu le contrôle de la situation alors qu’il avait l’occasion de gagner l’avantage de la glace en récoltant un seul point contre les Islanders. Il sera devancé par le Lightning si l’équipe floridienne remporte ses deux derniers matchs de la campagne contre les Blue Jackets de Columbus à domicile vendredi et les Capitals à Washington dimanche.

« C’est le côté plate », a reconnu Daniel Brière, qui a obtenu quatre des 19 tirs dirigés vers Evgeni Nabokov jeudi, auteur de son 59e jeu blanc et de sa 350e victoire en carrière. « Présentement, on n’est plus en contrôle et on va avoir besoin d’aide. Ça ne fait aucun doute. Tout ce qu’on peut faire et sur quoi il faut se concentrer, c’est de gagner notre dernier match contre les Rangers et essayer de bien terminer la saison régulière. »

Le Canadien totalise 98 points grâce à sa fiche de 45-28-8.

« Accumuler 100 points aussi, ce serait tout un exploit, a noté Brière. On va espérer obtenir de l’aide d’une équipe pour battre Tampa Bay. »

Compte tenu de l’enjeu, y aura-t-il plus de pression samedi?

« Je ne pense pas, a répondu Brière. On veut gagner le match et on aimerait obtenir l’avantage de la glace. Malheureusement, on n’est plus en contrôle à cause du match de ce soir (jeudi), mais on s’est quand même bien positionné quand on regarde nos 10 derniers matchs. On va espérer que Tampa Bay en échappe un et qu’on termine en force. »

Brière a reconnu que le Canadien n’avait que lui à blâmer pour sa défaite contre les Islanders, une équipe diminuée par les blessures qui avait 11 recrues dans sa formation pour la première fois depuis 1973.

Mercredi, le Canadien s’était incliné 3-2 en prolongation contre les Blackhawks de Chicago.

« On a joué une mauvaise partie, a estimé Brière. On était sur une bonne séquence dernièrement. À Chicago, on a joué un bon match et je pense qu’on méritait un meilleur sort. On était sur une bonne lancée dernièrement quand on regarde nos six ou sept derniers matchs.

« Des mauvais matchs, ça va arriver ici et là. Il ne faut pas paniquer. C’est sûr qu’il nous reste juste un match pour nous préparer pour les séries, mais il ne faut pas partir en peur. »

Face à une équipe qui patinait mieux, le Canadien a commis plusieurs revirements en zone neutre. Incapable de générer de l’offensive, il n’a d’ailleurs effectué son premier tir au but à la troisième période qu’après les sept premières minutes de jeu.

« Les revirements en zone neutre, c’est ce qui nous a fait mal pendant toute la rencontre, a expliqué Brière. Ils ont coupé plusieurs attaques et ç’a mis nos défenseurs dans des positions précaires tout le long du match.

« C’est la grosse raison de notre défaite, en plus du fait qu’on n’ait pas bien patiné. »

 

La LNH sur Facebook