Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Penguins: Crosby devrait remporter le deuxième trophée Hart de sa carrière

vendredi 2014-04-11 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Penguins: Crosby devrait remporter le deuxième trophée Hart de sa carrière
L’imposante avance que détient Sidney Crosby au sommet des pointeurs de la ligue ferait de lui un bon candidat pour le trophée Hart, mais sa capacité à performer malgré toutes les blessures qui ont décimé les Penguins de Pittsburgh font de lui un choix facile.

Le fait que Sidney Crosby ait franchi la barre des 100 points pour une cinquième fois dans sa carrière est impressionnant, et son imposante avance sur ses plus proches poursuivants dans la course au meilleur pointeur de la ligue rend son plus que probable deuxième trophée Hart tout aussi remarquable.

Et le plus impressionnant avec Crosby cette saison? C’est qu’il a accompli tout ça en jouant plus souvent à forces égales avec Lee Stempniak et Brian Gibbons qu’avec Evgeni Malkin et James Neal.

Les blessures ont décimé la formation des Penguins cette saison et la seule constante a été Crosby, qui est en voie de jouer plus de 80 matchs pour la première fois depuis qu’il en avait disputé 81 à son année recrue; il en a d’ailleurs joué plus que 41 cette saison pour la première fois depuis 2009-10.

Ces blessures n’ont d’ailleurs pas épargné ses compagnons de trio réguliers, Chris Kunitz et Pascal Dupuis.

Les trois joueurs ont évolué ensemble lors de 28,44 pour cent des présences de Crosby à forces égales d’après le site Web dobberhockey.com, mais pas une fois depuis la blessure au genou qui a mis un terme à la saison de Dupuis le 23 décembre.

Alors que Crosby et Kunitz ont joué côte à côte environ 80 pour cent du temps à forces égales, Crosby a également obtenu du temps de glace avec une myriade de coéquipiers différents. Cela inclut Gibbons, l’attaquant non repêché de 26 ans qui a fait ses débuts dans la LNH le 18 novembre mais qui a passé plus de 30 pour cent de son temps aux côtés du meilleur joueur au monde, et Stempniak, un joueur de profondeur acquis à la date limite des transactions qui a été inséré dans un rôle de joueur de premier trio lors de 12,57 pour cent des présences de Crosby à forces égales.

Malkin a quant à lui joué avec Crosby lors de 9,44 pour cent des présences du no 87 à forces égales, tandis que Neal était là lors de 10,7 pour cent d’entre elles.

Mais peu importe qui a évolué à ses côtés, Crosby a produit offensivement toute la saison. Il figure au sein du top 10 de la ligue avec 36 buts et il a participé à 43,5 pour cent des buts des Penguins qui n’ont pas été marqués en fusillade. Il a été tout aussi productif à domicile (19 buts, 55 points en 39 matchs) que sur la route (17 buts, 48 points en 40 matchs), et plus il était tard dans le match et meilleur a été Crosby – ses 17 buts en troisième période constituent un sommet dans la LNH.

Les Penguins affichent un dossier de 47-8-4 quand il récolte au moins un point et de 3-16-1 quand il est blanchi.

Alors le fait que Crosby ait produit suffisamment pour être au sommet de la ligue avec des compagnons de trio constamment différents en plus d’avoir mené les Penguins au premier rang de la section métropolitaine et au deuxième échelon de l’Association de l’Est fait de lui un choix évident pour remporter un deuxième trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe.

Crosby est peut-être le choix facile pour mettre la main sur le Hart, mais d’autres candidats se sont aussi signalé.

FINALISTES

Claude Giroux, Flyers de Philadelphie – Quand les Flyers présentaient un dossier de 1-7-0 au mois d’octobre, Giroux a dit que l’équipe allait faire les séries. C’est exactement ce qu’ils ont fait, avec lui en tête.

Giroux n’a marqué son premier but que le 9 novembre, mais il en a ajoutés plusieurs depuis. En 64 matchs depuis, il a inscrit 26 filets de plus et ses 74 points le placent au deuxième rang parmi tous les joueurs de la ligue depuis cette date. Il a participé à 36,5 pour cent des buts des Flyers qui n’ont pas été marqués en tirs de barrage cette saison (81 sur 222).

Giroux est aussi louangé pour la qualité de son jeu partout sur la patinoire et son éthique de travail.

« Le fait qu’il travaille aussi fort est contagieux », a déclaré son compagnon de trio Scott Hartnell. « Quand ton leader joue de cette façon, ça résonne chez tout le monde. »

Ryan Getzlaf, Ducks d’Anaheim – Le capitaine des Ducks a été le meilleur joueur d’une des meilleures équipes dans l’Ouest dès le premier match de la saison.

Aucun joueur dans l’Ouest n’a amassé plus de points que lui et ses 31 buts constituent un sommet en carrière. Getzlaf a été à son meilleur à forces égales avec 26 buts et 64 points; il a contribué à 33 pour cent des 194 buts des Ducks en pareilles circonstances. Et même s’il amorce 48,4 pour cent de ses présences en zone offensive, c’est aussi là qu’il les termine 51,4 pour cent du temps selon les statistiques avancées du site Web behindthenet.ca.

Ce gros joueur de centre joue dans toutes les situations, et est troisième parmi les attaquants de la LNH qui obtiennent plus de 21 minutes de temps de glace par match. Ceci inclut plus de trois minutes par rencontre sur le jeu de puissance et plus de deux minutes en désavantage numérique; il est un des cinq attaquants de la ligue à atteindre ces chiffres sur les unités spéciales.

Et il a accompli tout ça en affichant le deuxième plus haut degré d’adversité chez les attaquants des Ducks d’après behindthenet.ca.

Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook