Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Blackhawks reviennent de l'arrière et battent le Canadien en prolongation

mercredi 2014-04-09 / 22:39 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Blackhawks reviennent de l'arrière et battent le Canadien en prolongation
Les Blackhawks reviennent de l'arrière et battent le Canadien en prolongation

CHICAGO – Les Blackhawks de Chicago ont finalement trouvé un moyen de s’imposer en prolongation mercredi soir.

Avant que Patrick Sharp n’inscrive le but gagnant après 43 secondes de jeu en prolongation au United Center pour vaincre le Canadien de Montréal 3-2, les champions en titre de la Coupe Stanley n’avait pas trouvé le fond du filet en 21 parties cette saison.

Les six victoires de Chicago inscrites après le temps réglementaire ont été décidées en fusillade. Cette statistique est à peine croyable considérant le talent présent dans l’alignement des Blackhawks, mais c’était bel et bien le cas.

« Et bien, j’imagine que nous étions dû, a indiqué l’entraîneur de Chicago Joel Quenneville. C’était la première fois cette saison que nous marquions en prolongation en [22] rencontres, [22 occasions]. [Nous sommes] une équipe qui compte sur une très bonne offensive, mais c’est évidemment un soulagement d’y parvenir après une si longue attente, et ces deux points sont très importants pour nous. Il s’agissait aussi d’une belle remontée. »

Sharp et Marian Hossa ont été les fers de lance de ce retour dans les derniers moments de la troisième période. Avec son équipe en retard 2-1 avec moins d’une minute à faire, Quenneville a utilisé son temps d’arrêt pour planifier la prochaine séquence alors que son gardien se trouvait au banc.

À la reprise du jeu, Michal Handzus a remporté la mise en jeu avant de récupérer la rondelle dans le coin de la patinoire. Il a ensuite envoyé le disque le long de la rampe derrière le filet jusqu’à Sharp, qui a rapidement remis à Hossa devant la cage, et ce dernier a redirigé la rondelle sous le gardien du Canadien Peter Budaj (25 arrêts) alors qu’il restait 47,7 secondes à écouler au temps réglementaire.

Ce but a envoyé les deux équipes en prolongation, et Sharp a vite mis fin à la rencontre sur un bond chanceux quand il a tiré de l’enclave. Après avoir reçu une passe de Duncan Keith, Sharp a effectué un tir des poignets bas qui a touché la jambière droite de Budaj avant de passer par-dessus la tête de ce dernier. Budaj a tendu son bâton derrière lui pour arrêter la rondelle, mais il l’a plutôt poussée dans le filet.

D’un seul coup, les minces espoirs des Blackhawks de terminer au deuxième rang de la division Centrale sont toujours en vie. Chicago (107 points) doit toujours devancer l’Avalanche du Colorado pour obtenir l’avantage de la glace au premier tour des séries éliminatoires dans l’Association de l’Ouest, mais le simple fait qu’ils ne soient pas assurés de terminer au troisième échelon leur permet d’être optimistes.

Une séquence de quatre victoires consécutives peut aussi avoir le même effet.

« Les chiffres disent qu’il est encore possible pour nous d’y arriver, alors nous jouons de manière à ce que cela se produise, a mentionné Sharp. Nous aimerions [amorcer la première ronde] au United Center, mais lorsque nous en aurons terminé avec le 82e match de la campagne, nous serons prêts à affronter n’importe quel défi. »

Chicago a terminé la saison avec une fiche de 27-7-7 à domicile, et terminera sa saison à l’étranger avec des matchs contre les Capitals de Washington et les Predators de Nashville au cours du week-end.

Le plus grand défi des Blackhawks à l’heure actuelle est de continuer à gagner sans les services de leur capitaine Jonathan Toews (haut du corps) et de l’ailier droit Patrick Kane (bas du corps). Au cours de leurs trois victoires précédentes, plusieurs joueurs différents ont pris les choses en main.

L’attaquant Jeremy Morin a encore marqué, lui qui a touché la cible pour un troisième match de suite, mais ce fut cependant les vétérans qui ont mené par l’exemple en fin de rencontre, particulièrement Sharp. L’adjoint au capitaine des Blackhawks a aussi fait scintiller la lumière rouge à ses trois dernières parties, et il a amassé au moins un point dans trois des quatre rencontres depuis que Toews a rejoint Kane sur la galerie de presse.

« J’aime le fait qu’il assume davantage de responsabilités, a indiqué Quenneville en parlant de Sharp. Je crois qu’il a pris les choses en main à la fin de la partie. Il s’est présenté au bâton et a répondu de la bonne façon. »

S’ils avaient perdu, les Blackhawks (45-20-15) auraient été assurés de terminer au troisième rang de la division Centrale derrière l’Avalanche du Colorado et les Blues de St. Louis.

Dale Weise et Francis Bouillon ont touché la cible en temps réglementaire pour le Canadien, qui est maintenant assuré d’affronter le Lightning de Tampa Bay en première ronde des séries éliminatoires.

« Nous étions en position d’obtenir deux points, mais j’ai vraiment aimé la manière dont nous avons joué, a analysé l’entraîneur de Montréal Michel Therrien. Je pense que nous avons disputé un match solide. Sur leurs deux derniers buts, la couverture a fait défaut devant le filet. Je suis convaincu que [Budaj] aimerait revoir le tir qui a mené au but gagnant, mais ces choses-là arrivent. Il n’est pas facile de venir jouer ici, mais nous avons fourni un bon effort encore une fois. »

Après deux périodes sans but, Weise a finalement touché la cible à 7:31 du troisième tiers avec son sixième but et son 16e point à sa 59e rencontre de la saison. Il devait être rayé de l’alignement, mais le joueur de centre du Canadien Lars Eller a été incapable de prendre part à la rencontre, malade.

Weise a redirigé la rondelle dans une cage béante pour faire 1-0 après qu’un lancer de Josh Gorges, qui revenait au jeu après une absence de 15 parties en raison d’une blessure à la main, se soit retrouvé sur son bâton après avoir dévié sur la jambe de Brent Seabrook.

« Nous avons fait plusieurs bonnes choses ce soir, a insisté Gorges. Nous avons perdu notre concentration pendant quelques présences, au cours desquelles nous avons commis quelques erreurs en couverture et c’est ce qui a fait la différence. Cela prouve seulement à quel point une rencontre peut changer de côté rapidement. Je crois que nous pouvons apprendre beaucoup de cette partie parce que nous avons disputé un bon match, mais il ne suffit pas toujours d’être bons. »

Morin a marqué 3:03 plus tard pour créer l’égalité 1-1 avant que Bouillon ne redonne les devants à Montréal 2-1 à 10:56. Vingt-deux secondes après que Morin eut fait bondir la foule, Bouillon a décoché un lancer de la ligne bleue qui s’est frayé un chemin dans la circulation devant le filet avant de battre Crawford (28 arrêts) du côté du bloqueur.

Chicago a obtenu plusieurs bonnes de chances de niveler la marque à nouveau, mais les Blackhawks n’ont pu déjouer Budaj jusqu’à ce que Sharp et Hossa (un but, une passe) n’unissent leurs efforts 11 secondes après le temps d’arrêt.

Montréal a perdu les services de l’attaquant Alex Galchenyuk, qui évolue sur les deux premiers trios, après seulement deux présences en première période, et ce dernier a été aperçu quittant l’amphithéâtre à l’aide de béquilles. Galchenyuk, qui a subi une blessure au bas du corps, a encaissé une mise en échec de la part de l’attaquant des Blackhawks Andrew Shaw le long de la rampe près du banc du Canadien avec moins de 30 secondes d’écoulées à la partie. Hossa est ensuite tombé bizarrement sur sa jambe gauche au tout début de sa deuxième présence.

Après cette présence, il s’est dirigé vers le vestiaire et n’est pas revenu au jeu. Alexei Emelin et Andrei Markov, qui forment la première paire de défenseurs de Montréal, ainsi que le gardien numéro un Carey Price ont regardé la rencontre depuis Montréal, eux qui ont obtenu une soirée de repos en prévision des séries éliminatoires qui s’amorceront la semaine prochaine.

Malgré ces absences, Montréal a eu le dessus sur les Blackhawks au cours des 10 premières minutes de la rencontre. Chicago a toutefois dominé la deuxième moitié de la période initiale, qui s’est terminée 0-0, et aucune des deux formations n’a eu le dessus au deuxième vingt.

Tous les buts ont été inscrits en troisième période et en prolongation, ce qui a donné lieu à du hockey excitant.

« Les huit dernières minutes ont été incroyables, a admis Crawford. Nous bourdonnions dans leur territoire et on sentait que nous allions marquer. Ce fut un dénouement fantastique. C’est de cette façon que nous aimons jouer. »

 

La LNH sur Facebook