Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien laisse filer une avance de trois buts en troisième, mais réussit à l’emporter 5-3

samedi 2014-04-05 / 21:59 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien laisse filer une avance de trois buts en troisième, mais réussit à l’emporter 5-3
Le Canadien laisse filer une avance de trois buts en troisième, mais réussit à l’emporter 5-3

MONTRÉAL – Le Canadien de Montréal semblait pourtant se diriger vers un gain facile, amorçant la troisième période avec une avance de trois buts.

Mais les Red Wings de Detroit de Mike Babcock avaient d’autres plans.

Le Canadien a laissé les Red Wings combler un déficit de trois buts en l’espace de 5:33 au troisième tiers, mais Brian Gionta – avec son deuxième de la rencontre – et Alex Galchenyuk ont touché la cible en moins de trois minutes plus tard dans la période pour mener le Tricolore vers un gain de 5-3 samedi soir au Centre Bell au terme d’un match de fous.

Gionta a ainsi inscrit ses 16e et 17e filets de la campagne à son 300e match en carrière dans l’uniforme du Canadien.

« C’est toujours amusant, a mentionné le capitaine du CH. Je suis très fier d’être un membre de cette organisation. C’est plaisant depuis le début et je suis très chanceux d’avoir joué ici et de faire partie de l’histoire [de cette équipe]. »

Michael Bournival, avec son premier but depuis le 19 novembre, et Max Pacioretty, avec son 39e de la campagne, ont été les autres marqueurs pour le Canadien.

Bournival a lui-même été à l’origine du revirement qui a mené à son but marqué à 14:16 du premier tiers, et le jeu s’est amorcé dès qu’il a sauté sur la patinoire. Le Québécois a d’abord coupé une passe des Red Wings avant de remettre la rondelle à son compagnon de quatrième trio Ryan White, qui fonçait au centre. Le tir du revers de White a initialement été stoppé par le gardien Jonas Gustavsson, mais le retour est allé directement vers Bournival, qui n’a eu qu’à pousser le disque dans un filet ouvert.

« Tout le crédit revient à Ryan pour avoir débordé les défenseurs et foncé au filet, a évoqué Bournival. C’est ce que ça prend pour marquer des buts. »

Mais toutes les réjouissances d’après-match n’ont bien failli jamais avoir lieu, puisque les Red Wings ont joué au Canadien le même tour qu’il a lui-même joué (deux fois) aux Sénateurs d’Ottawa cette saison, comblant un déficit de 0-3 au cours d’une même période.

Alors que White était au cachot pour bâton élevé en début de troisième vingt, Pavel Dastyuk a marqué son premier but en 2014 à 5:11 et Luke Glendening a réduit l’écart à 3-2 36 secondes plus tard. Niklas Kronwall a ensuite permis aux Red Wings de faire vibrer les cordages pour une troisième fois de suite afin de ramener les deux équipes à égalité 3-3.

Mais le CH est revenu avec deux filets en l’espace de 2:27 et a encore une fois trouvé un moyen de se sauver avec la victoire, sa septième en huit matchs.

« On s’est dit que le match n’était pas encore terminé, a déclaré le gardien Carey Price. Je pense qu’on a beaucoup de gars dans notre équipe qui se sont déjà retrouvés dans ce genre de situation, et la pire chose à faire est de s’apitoyer sur son sort. Au cours des sept dernières minutes environ, on a mis le pied sur l’accélérateur et on a fait le travail. »

Un des héros obscurs de la rencontre a certainement été le défenseur Mike Weaver, qui a terminé avec une mention d’aide et un différentiel de plus-4. À son 14e match avec le Tricolore, celui qui a été échangé des Panthers de la Floride au Canadien le 4 mars dernier contre un choix de cinquième ronde en 2015 semble avoir fait plus que bonne impression auprès du personnel d’entraîneurs de l’équipe.

« On aime la manière dont il joue, a évoqué l’entraîneur Michel Therrien. Il démontre beaucoup de passion, c’est un défenseur défensif qui ne commet pas beaucoup d’erreurs. Il est toujours bien positionné, son bâton est toujours bien placé, il écoule des pénalités et il se met toujours dans les lignes de tirs, il se sacrifie pour notre équipe. Il est une grande addition pour nous. Pour moi, la façon dont il joue, c’est ça du leadership. Et il s’intègre bien dans notre équipe. »

Price a fait face à 37 tirs et a effectué 34 arrêts, tandis que son opposant chez les Red Wings Gustavsson a repoussé 21 rondelles dans la défaite.

« J’ai accordé cinq buts. Peu importe comment ils sont entrés, c’est difficile de gagner des matchs comme ça », a mentionné Gustavsson.

Babcock a de son côté trouvé une bonne façon de résumer la performance des siens samedi.

« On n’a pas alloué une tonne de lancers, mais on a accordé trop de chances de marquer, a-t-il dit. Tu ne peux pas allouer cinq buts. »

Grâce à sa victoire et à la défaite du Lightning de Tampa Bay 5-2 face aux Stars de Dallas, le Canadien a consolidé sa place au deuxième rang de la section atlantique avec trois rencontres à disputer au calendrier régulier, et se rapproche donc de plus en plus d’obtenir l’avantage de la glace dans le duel de premier tour en séries éliminatoires entre les deux équipes. Le Tricolore détient maintenant une avance de quatre points sur le Lightning, qui a cependant toujours un match en main.

Les Red Wings (88 points) ont cependant bousillé leur chance d’ajouter à leur avance sur les Blue Jackets de Columbus (85 points) et les Maple Leafs de Toronto (84 points) en première place de quatrième as dans l’Est. Heureusement pour eux, les Blue Jackets n’étaient pas en action samedi, alors que les Leafs se sont inclinés 4-2 contre les Jets de Winnipeg.

L’espoir du Canadien Tim Bozon a été montré à l’écran géant pendant la première période et a été chaleureusement ovationné par plusieurs partisans du Tricolore, lui qui assistait à la rencontre à partir des gradins. Bozon, du Ice de Kootenay dans la Ligue de l’Ouest, est sorti de l’hôpital il y a à peine une semaine, où il avait été hospitalisé pendant près d’un mois en raison d’une méningite, et il a même été placé dans un coma artificiel pour optimiser ses chances de guérison.

Plusieurs athlètes canadiens ayant remporté des médailles aux Jeux olympiques de Sotchi ont été honorés avant la rencontre, dont les patineurs de vitesse Charles Hamelin et Marianne St-Gelais et les skieurs de bosses Alexandre Bilodeau, Mikaël Kingsbury et – les plus chaudement applaudies – les sœurs Justine et Chloé Dufour-Lapointe.

 

La LNH sur Facebook