Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

L’attaquant de l’Avalanche Duchene sera à l’écart pour environ quatre semaines

lundi 2014-03-31 / 19:49 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


L’attaquant de l’Avalanche Duchene sera à l’écart pour environ quatre semaines
L’attaquant de l’Avalanche Duchene sera à l’écart pour environ quatre semaines

DENVER – L’Avalanche du Colorado a annoncé lundi que leur joueur de centre et meilleur pointeur Matt Duchene devrait rater environ quatre semaines d’activités en raison d’une entorse du ligament collatéral interne de son genou gauche.

Duchene, qui a amassé 23 buts et 47 passes en 71 rencontres, s’est blessé quand il est entré en collision avec son compagnon de trio Jamie McGinn lors de sa première présence samedi dans un gain de 3-2 de l’Avalanche contre les Sharks de San Jose au Pepsi Center.

« Il ratera environ quatre semaines », a indiqué l’entraîneur de l’Avalanche Patrick Roy après l’entraînement matinal lundi. « Nous en saurons davantage bientôt, mais c’est ce que nous ont dit les médecins. Nous allons être patients et prendre notre temps. »

Duchene sera donc absent pour les huit derniers matchs de l’Avalanche en saison régulière, et probablement pour toute la première ronde des séries éliminatoires.

Sur son compte Twitter personnel, Duchene a écrit : « L’idée de ne pas disputer la première ronde m’a dévasté. Nous pouvons compter sur un personnel médical exceptionnel et sur d’excellents thérapeutes qui m’aideront à recouvrer la santé le plus rapidement possible. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour être prêt pour la première partie des séries, ou très peu de temps après. »

« Nous avons tous deux tenté de nous éviter, a expliqué McGinn. Il s’agit de l’un de ces jeux bizarres qui entraînent une blessure. Nous nous dirigions tous les deux vers la rondelle. Je lui ai parlé, et je lui ai aussi envoyé un message texte, pour être certain qu’il demeure positif. Nous verrons ce qui va arriver. »

Colorado (47-21-6) a assuré sa participation aux séries éliminatoires pour la première fois depuis la saison 2009-10 et occupe la deuxième place dans la division Centrale, un point devant les Blackhawks de Chicago (42-19-15) en plus d’avoir deux matchs en main. L’Avalanche tentera de s’assurer de l’avantage de la glace pour un affrontement potentiel avec les Blackhawks en première ronde.

« Nous avons trouvé des manières de gagner depuis le début de la saison, a déclaré Roy. Nous allons continuer à trouver des manières de le faire. »

Roy a rappelé que l’Avalanche a remporté la Coupe Stanley en 2001 malgré la perte du joueur vedette Peter Forsberg en raison d’une blessure à la rate.

« Lorsque nous parlions de changer la culture de notre équipe, c’est le genre de situation dont nous parlions, a dit Roy. Nous formons une équipe, tout comme en 2001 où tout tournait autour de l’équipe. Peter était un joueur très important pour cette équipe, sans aucun doute, mais la culture de l’équipe était que nous devions travailler très fort chaque fois que nous étions sur la patinoire. Nous avons dû trouver des manières de gagner des matchs. C’est ce que notre équipe a fait tout au long de la saison. C’est ce que nous visions quand nous parlions de changer la culture de l’équipe.

« Nous ne cherchons pas d’excuses, nous cherchons des solutions. Nous voulons aussi donner une chance à d’autres joueurs. Nous avons de la profondeur et nous faisons confiance à nos joueurs. Nos joueurs croient énormément en eux. C’est un concept d’équipe, et c’est ainsi que nous avons connu du succès. Cela ne va pas changer. »

La recrue Nathan MacKinnon remplacera Duchene au centre de l’unité complétée par l’ailier gauche Ryan O'Reilly et de l’ailier droit McGinn. Paul Stastny pivotera un trio en compagnie de l’ailier gauche Gabriel Landeskog et de l’ailier droit John Mitchell, qui évoluait au centre du troisième trio avant de remplacer Duchene avec O'Reilly et McGinn contre les Sharks.

« J’ai déjà joué avec ces deux joueurs par le passé », a déclaré MacKinnon en parlant d’O'Reilly et de McGinn. « Je ne vais pas tenter de remplacer [Duchene]; c’est impossible. Il a été l’un de nos meilleurs joueurs toute l’année. Il ne faut essayer de remplacer [Duchene], mais bien d’essayer d’aider l’équipe à gagner, et j’espère bien créer une certaine chimie avec ces deux joueurs. »

Joueur de centre naturel, MacKinnon a passé la majeure partie de la saison à l’aile droite. Il est au premier rang chez les recrues de la LNH au chapitre des buts (23), des passes (33) et des points (56) en 74 parties.

« Nous avons tous joué ensemble avec différentes combinaisons, a souligné Stastny. Nous avons la chance de pouvoir compter sur plusieurs centres et ailiers qui peuvent évoluer à différentes positions, ce qui nous aide beaucoup. Patty a concocté plusieurs combinaisons de joueurs qu’il peut utiliser. Nous avons dû composer avec quatre, cinq et parfois six joueurs blessés, à court et à long terme, et nous devons simplement nous y faire.

"Patty a fait de l’excellent travail pour que nous se soyons pas démoralisés par rapport à cette situation. Il ne faut pas penser à l’identité des joueurs absents, mais bien se concentrer sur la meilleure façon d’aider l’équipe à gagner. C’est ce que nous voulons faire. Nous avons assuré notre place en séries, et c’est très bien, mais il nous reste huit matchs à jouer et nous voulons nous améliorer afin d’atteindre notre meilleur niveau au bon moment. Nous ne voulons pas terminer la saison sur une série de défaites. »

Roy a parlé à son équipe avant et après l’entraînement de lundi pour insister sur le fait que la perte de Duchene ne peut être utilisée comme excuse, et que l’Avalanche a encore bien des choses à accomplir même si elle a assuré sa place en séries.

« Tout d’abord, je voulais leur faire savoir à quel point j’étais fier d’eux pour tout ce qu’ils ont accompli depuis le début de la saison, a expliqué Roy. Ensuite, je voulais leur dire que nous ne sommes pas satisfaits. Nous voulons avoir l’avantage de la glace, et nous nous battons pour cela pour l’instant. Nous en avons parlé, et nous nous préparons à affronter nos prochains adversaires afin d’essayer d’amener cette équipe à un autre niveau. »

L’Avalanche s’attend à recevoir un peu d’aide pour les séries éliminatoires avec le retour éventuel de l’ailier droit Pierre-Alexandre Parenteau, qui a subi une entorse au ligament collatéral interne de son genou droit le 10 mars contre les Jets de Winnipeg. Ce dernier pourrait revenir au jeu lors du dernier match de la saison le 13 avril contre les Ducks d’Anaheim.

« Nous espérons qu’il pourra prendre part à la dernière rencontre de la saison régulière à Anaheim, a admis Roy. S’il ne peut revenir à ce moment, nous sommes confiants qu’il sera disponible pour le premier match éliminatoire. »

 

La LNH sur Facebook