Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Gustav Nyquist emplit le filet et pourrait mener les Red Wings aux series

jeudi 2014-03-27 / 13:10 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Gustav Nyquist emplit le filet et pourrait mener les Red Wings aux series
Il a commencé la saison dans la Ligue Américaine et il présentait des statistiques banales à la mi-février, mais depuis, Gustav Nyquist est devenu une machine à marquer des buts qui pourrait mener les Red Wings aux séries de la Coupe Stanley

DETROIT – Les récentes statistiques de Gustav Nyquist sont affriolantes.

L’attaquant de 24 ans a 25 buts et 42 points en 47 matchs. Mais le joueur de la dernière semaine dans la LNH a marqué neuf de ses 25 buts et amassé 10 points à ses six derniers matchs et il tentera de porter à sept sa séquence de matchs avec au moins un point lorsque les Red Wings de Detroit recevront le Canadien de Montréal jeudi soir.

C’est déjà la plus longue séquence du genre pour un joueur des Red Wings cette saison et elle surpasse la marque précédente de quatre de Nyquist entreprise le 20 janvier. Depuis, il a inscrit 20 buts en 24 rencontres, dont les deux derniers de son équipe dans une défaite de 3-2 subie mardi à Columbus. Avec 31 points depuis cette date, il a été le meilleur compteur de la LNH, à égalité avec Claude Giroux des Flyers de Philadelphie.

« C’est extraordinaire à voir », s’est émerveillé son coéquipier Henrik Zetterberg, qui ne jouera plus de la saison régulière après avoir été opéré au dos. « Il s’est mis à marquer dès qu’il est arrivé avec nous et il n’a pratiquement pas arrêté. C’est le joueur de l’heure dans la ligue présentement et nous espérons que ça va continuer. »

Et les Red Wings ont bien besoin de sa contribution.

Ils ont entrepris la journée de jeudi à égalité avec trois autres équipes de l’Association de l’Est qui totalisent 80 points, mais ils détenaient la dernière carte donnant accès aux séries en raison des différents critères d’élimination.

Ce qu’a dit Zetterberg à propos du fait que Nyquist s’est mis à marquer régulièrement dès son rappel de Grand Rapids en novembre n’est pas vraiment exact.

Il a marqué trois buts et amassé cinq points à ses cinq premiers matchs, mais a enchaîné avec un but et six points à ses 18 suivants.

La différence avec maintenant?

C’est peut-être une affaire de confiance. Interrogé mercredi à savoir s’il avait appris quelque chose de Nyquist au cours des six dernières semaines, son entraîneur Mike Babcock a secoué la tête.

« À vrai dire, non. Mais peut-être que Gus, lui, a appris qu’il pouvait lancer, a-t-il répondu. Nous lui avons dit que ce ne serait pas une mauvaise idée de tirer au filet et là il est sur une lancée. »

Nyquist, un lointain 121e choix au repêchage de 2008, est bien d’accord. Et le très grand nombre de blessés parmi les attaquants réguliers des Red Wings a aussi contribué à son éclosion.

« J’ai eu plus d’occasions de jouer, et en jouant plus souvent on devient plus à l’aise et plus confiant avec la rondelle, a-t-il constaté. C’est ce qui est arrivé à beaucoup d’autres joueurs aussi. »

Ce n’est pas entièrement faux, mais ces « autres joueurs » appelés à remplacer des vétérans tombés au combat n’ont pas trouvé le fond du filet avec autant de régularité. Nyquist vient au quatrième rang dans la LNH avec un taux de réussite de 19,2 pour cent lorsqu’il tire au but et il a marqué avec plus d’un quart de ses lancers depuis le 20 janvier.

À ses six derniers matchs, son taux de succès dépasse même les 40 pour cent. Mais à l’écouter, c’est beaucoup une question de chance.

« Je joue avec de très bons joueurs, ça aide beaucoup, a-t-il déclaré. J’ai aussi eu beaucoup de chance pour certains buts. Soyons honnêtes, certains de mes buts ont été le résultat de folles déviations. Ca n’arrivera pas tout le temps mais entre-temps, c’est plaisant à voir. »

C’est aussi un peu étonnant, considérant que ses statistiques actuelles reportées sur 82 matchs lui vaudraient une campagne de 41 buts, un total qu’on s’attend à retrouver chez un joueur comme Alex Ovechkin, une vedette internationale.

Nyquist a commencé la saison dans la Ligue américaine de hockey parce qu’il était un des rares joueurs qu’on pouvait retourner à Grand Rapids sans passer par le ballottage.

Il a raté les 22 premiers matchs des Red Wings après avoir prouvé la saison précédente qu’il pouvait jouer dans la LNH. Il a en effet été un des meilleurs attaquants des siens vers la fin du calendrier et au cours des séries éliminatoires, quand les Red Wings ont surpris les Ducks d’Anaheim avant d’être éliminés par les Blackhawks de Chicago en prolongation du septième match.

Nyquist est ensuite retourné à Grand Rapids où il a aidé les Griffins à gagner la Coupe Calder. Certains dans son cas auraient pu éprouver du ressentiment à l’idée d’entreprendre la saison dans la Ligue américaine après de telles performances, mais si c’était le cas de Nyquist, il l’a bien caché.

« J’ai vécu de grands moments avec les deux équipes, a-t-il dit. J’ai beaucoup appris à Grand Rapids. C’est là que j’ai appris le jeu chez les professionnels et j’ai eu d’excellents entraîneurs qui m’ont aidé. Maintenant, c’est ici que je veux jouer, dans la LNH. »

Nyquist a été un marqueur prolifique à l’Université du Maine et a maintenu une moyenne d’un point par match lors des deux dernières saisons à Grand Rapids. Ses performances offensives ne sont donc pas une totale surprise.

Ce qui est surprenant, même pour ses coéquipiers, c’est sa progression aussi notable comme marqueur en aussi peu de temps.

« Nous savions qu’il allait devenir un très bon joueur un jour », a déclaré Tomas Jurco, une recrue de 21 ans et un autre jeune attaquant qui peut viser haut à Detroit. « Il a gagné la Coupe Calder avec nous la saison dernière et là il va probablement marquer 30 buts dans la LNH. Nous savions qu’il allait connaître beaucoup de succès un jour mais je pense que personne ne s’attendait à ce que ça arrive si vite. C’est bon pour lui et super pour nous. Nous avons un joueur qui peut marquer des buts quand nous en avons besoin. »

 

La LNH sur Facebook